La Société Générale en pôle position pour racheter le portefeuille client d’ING pour sa filiale Boursorama

/
Frédéric Oudéa

La Société Générale a annoncé mardi des discussions exclusives sur l’acquisition de l’activité de banque de détail d’ING en France, qui devrait booster la croissance de sa filiale de banque en ligne Boursorama.

Boursorama va récupérer l’activité de banque de détail d’ING en France

Société Générale vient d’annoncer la signature d’un protocole d’accord avec ING pour faciliter le transfert vers Bousorama des clients particuliers d’ING France dont les comptes seront clôturés. L’accord devrait être conclu en avril de cette année.

Il permettra à sa filiale de banque en ligne Boursorama de conforter son leadership de la banque digitale en France. Après l’abandon de Crédit Mutuel Alliance Fédérale, il ne reste plus que deux candidats en course pour reprendre les opérations d’ING France, la banque rouge et noir, représentant sa filiale Boursorama, et Crédit Mutuel Arkéa, représentant sa filiale Fortuneo. La candidature de Société Générale a longtemps été considérée comme la plus sérieuse, compte tenu des ambitions affichées par la maison mère pour sa filiale de banque en ligne.

Le prix estimé de la transaction n’a pas été divulgué. Société Générale a indiqué dans son communiqué de presse que l’impact en capital de l’opération serait très limité.

La banque néerlandaise a annoncé fin décembre son intention de quitter la banque de détail en France alors qu’elle n’avait pas atteint la taille souhaitée et dit être en discussion avec des “tiers”. Société Générale a indiqué mardi que l’accord définitif avec ING portera sur la banque au quotidien (comptes courants et cartes), les livrets, l’assurance-vie et les comptes boursiers. Les crédits immobiliers resteront gérés par ING. Société Générale et ING ont déclaré que la banque néerlandaise envisageait de maintenir les prêts à la consommation.

La banque a noté dans un communiqué séparé que ses clients en France n’avaient aucune mesure à prendre pour l’instant. Société Générale a indiqué qu’elle envisageait de réserver des offres de bienvenue et des abonnements simplifiés aux clients ING souhaitant devenir clients de Boursorama. “La signature de cet accord nous permettra d’accélérer encore la trajectoire de forte croissance de Bousorama”, a déclaré le PDG de Société Générale, Frédéric Oudéa.

Une domination de plus en plus importante pour Boursorama

ING est présent dans la banque de détail en France depuis 2000 et compte environ 1 million de clients dans le pays. Sa présence en France depuis 2000, en faisait l’une des pionnières en la matière, avec un nombre d’acteurs en croissance exponentielle ces dernières années.

Sa restructuration en France va conduire à un plan social avec les syndicats impliquant 460 salariés. La banque néerlandaise poursuivra son activité de banque de financement et d’investissement en France pour renforcer sa position sur le marché et son positionnement dans la finance durable. A la bourse de Paris, l’action Société Générale a progressé de 1,05% suite à l’annonce, tandis que l’action ING a progressé de 1,24% à Amsterdam.

Forcément, avec une telle signature, difficile de ne pas voir une manœuvre commerciale massive chez Société Générale, notamment chez Boursorama Banque, qui pourrait voir son portefeuille clients monter en flèche.

Si près de 800 000 clients avaient déjà rejoint Bousorama Banque fin décembre dernier, atteignant 3,3 millions, cette augmentation potentielle de 100 000 clients étendrait encore la domination de la banque en ligne qui existe en France depuis plus de 20 ans. Jusqu’à présent, aucune donnée sur l’opération n’a été révélée ou divulguée. Cependant, Société Générale a annoncé que le protocole d’accord devait être définitif “au plus tard en avril 2022”.

Précédent

Un couple distribue des tracts dans l’espoir de trouver un bien immobilier

Suivant

La BCE devrait maintenir sa politique monétaire très accommodante

Derniers articles de Banques