Stagflation pour 2022 : Croissance au ralenti et inflation des prix

/
stagflation
Stagflation pour 2022 ? ©engin akyurt, CC0 Creative Commons

La période d’aujourd’hui est particulièrement marquée par le ralentissement de la croissance et la montée de l’inflation. Face à cela, les spécialistes de l’économie ont pu discerner de problèmes d’approvisionnement qui affectent considérablement l’offre. Est-il donc nécessaire de craindre la stagflation.

L’inflation refait surface

Les prix énergétiques connaissent actuellement une grande montée. Ceux-ci sont accompagnés d’un ralentissement de la conjoncture. Ce sont ces phénomènes qui ont créé le concept de la stagflation mettant en évidence une situation d’accélération des prix ainsi que d’un taux de chômage élevé.

Il y a quelques semaines, l’inflation a refait surface et touche d’innombrables pays. Pour les États-Unis, celle-ci a connu une montée de 5% tandis qu’en zone euro, celle-ci est de 3%. Par contre, pour la conjoncture, celle-ci a bénéficié d’un ralentissement suite à une phase de rattrapage post-confinement. C’était durant ce printemps dernier que le pic de la croissance a eu lieu.

La même situation que celle des années 70

Cette période de stagflation fait penser au choc pétrolier de 1973 qui a fait grandement monter le taux de chômage. Ce phénomène avait porté l’inflation jusqu’à 10%. Pour aujourd’hui, c’est l’or noir qui a connu une montée de prix.

En plus de cela, de nombreux pays sont actuellement victimes d’une instabilité monétaire. Une situation reste similaire à celle de 1968 où les dépenses ont été réalisées pendant la guerre du Vietnam. D’après le stratégiste de Montpensier Finance Wilfrid Galland, c’est l’instabilité monétaire reste l’une des causes majeures de la stagflation. La situation d’aujourd’hui est particulièrement marquée par une demande spécifiquement dynamique. Aussi,  la pandémie du variant Delta fait aussi partie des causes de la stagflation, ce qui a généré de grandes perturbations dans l’économie mondiale. Effectivement, celle-ci touche de nombreux secteurs.

Les Banques centrales s’inquiètent

Selon l’économiste Nouriel Roubini, la menace demeure réelle, ce qui va faire persister les chocs d’offres négatifs sur le long terme. Ceci est dû à la montée du protectionnisme, de la relocalisation des chaînes de production ou encore de la démondialisation. À savoir que l’économie américaine plonge actuellement dans de mauvais chiffres.

Le phénomène de stagflation représente un véritable casse-tête pour les banques centrales. C’est la raison pour laquelle la FED ainsi que la BCE doivent mettre en avant des objectifs antagonistes : soutenir l’économie et l’emploi ainsi que mettre en place de solutions efficace pour calmer les tensions.

Source Lerevenu

Précédent

Jack Dorsey le PDG de Twitter pense que l’hyperinflation pourrait changer le développement des crypto dans le monde

Suivant

Immobilier Canada : Canderel a pour projet de racheter le fonds immobilier de Cominar

Derniers articles de Finance