Browse Tag

Allemagne

Saisie de plus de 500 bitcoins, Hydra démantelé

/

Les marchés noirs “darknet” se suivent, semblables les uns aux autres, et finissent démantelés tôt ou tard. Après le marché noir “Darkmarket” de l’année dernière, les enquêteurs allemands sont aujourd’hui confrontés au darknet d’Hydra. Des centaines de Bitcoins (BTC) auraient été confisqués par la justice. Continuer de lire

L’allemagne est en avance concernant l’adoption des cryptos

/

Le pays le plus riche d’Europe s’intéresse de plus en plus aux cryptomonnaies selon un rapport de KuCoin, qui a partagé des statistiques encourageantes sur l’avenir des crypto-monnaies en Allemagne. En particulier, 44% des Allemands seraient intéressés pour investir dans les crypto-monnaies dans le cadre de l’avenir de la finance. Selon la même source, 37% des investisseurs allemands en crypto-monnaies négocient des crypto-monnaies depuis plus d’un an. » Continuer de lire

Économie Allemagne : une baisse par rapport à la prévision

Avec la tendance haussière d’il y a quelques mois, la prévision pour la croissance allemande est de 2,6% avant la fin de l’année. Ce pourcentage reste inférieur aux 3,5% espérés lors des estimations du printemps dernier. Cette régression est sans doute due aux pénuries qui touchent à l’heure actuelle de nombreux pays.

Une baisse de croissance

Aujourd’hui, comme de nombreux pays, l’Allemagne fait face à de nombreux problèmes comme la montée de prix de l’énergie, la reprise poussive ainsi que les pénuries. Pourtant, le gouvernement allemand ne dispose pas encore les moyens de résoudre ces problèmes économiques. Selon les résultats obtenus, le gouvernement met en avant une baisse de croissance pour cette année 2021, et ce, pour cause les pénuries de composants et de matières premières.

Effectivement, c’est un phénomène qui ne cesse de monter en surface après la période post-covid. À cause de cela, de nombreuses entreprises sont victimes de retard de livraison. Ce fait a été expliqué par le ministre de l’Économie Peter Altmaier pendant son interview sur la chaîne ZDF.

Certains investisseurs se montrent particulièrement confiants pour la croissance allemande en 2022. Ceux-ci ont mis en avant une hausse du PIB d’au minimum à 4%. Pourtant, les indicateurs économiques d’aujourd’hui ne permettent pas l’atteinte de ce taux. Ceux-ci se révèlent être particulièrement alarmants.

Un retard de commande

Les commandes pour l’industrie de l’automobile sont complètes, mais les entreprises ne peuvent pas faire de livraison par manque de matières premières. Il en est de même pour les chaînes de production. Ce phénomène s’explique par l’élévation du prix du gaz, des métaux, des plastiques ainsi que du bois. Cela va sûrement alourdir la facture.

Pour le mois de septembre, les industries allemandes ont augmenté leurs coûts jusqu’à 14,2% sur une année. Cette hausse reste historique depuis 1974, la période où se déroule le choc pétrolier.

Une économie au ralenti pour le dernier trimestre 2021

Selon Andrew Kennnigham, un économiste chez Capital Economics, l’économie allemande va connaître une phase de ralentissement pour le dernier trimestre de cette année 2021. Il est normal que celle-ci ne retrouve pas sa valeur d’avant-crise affirmait Carten Brzeski, un analyste chez ING. C’est de cette manière, lors des négociations politiques en cours à Berlin que les 3 partis mettent en avant un plan d’investissements massifs.

Source Bfmtv

L’économie allemande à nouveau en recul

Ce mois d’octobre a mis en avant un recul de la première économie de la zone euro en réduisant le moral des entrepreneurs allemands. Selon l’indice IFO qui opte pour un sondage fait auprès de 9 000 entreprises a baissé de 1,2 point en un mois.

Les entrepreneurs sont à nouveau inquiets

Les entrepreneurs allemands se sont à nouveau replongés dans l’inquiétude en ce qui concerne l’économie qui est en baisse pour ce mois d’octobre. Si l’activité économique du pays se trouvait à 98,9 points en septembre, celle-ci a baissé de 97,7 points. Publiée lundi, cette phase de correction s’est survenue suite aux pénuries de matières premières.

L’économie allemande s’est à nouveau assombrie selon les notes de l’INFO dans un communiqué. Cette tendance baissière va se poursuivre dans les mois à venir. La situation actuelle n’est qu’un commencement. Une nette baisse va survenir pour les mois qui viennent.

Retard de livraison des entreprises

Cette baisse d’activité économique s’explique sans doute par les problèmes de livraison des entreprises face aux pénuries. C’est une situation qui fait baisser les capacités de production de la société. C’est en effet une des causes qui freine la reprise. Selon les spécialistes en économie, le pays allemand ne peut probablement plus atteindre sa valeur d’avant crise. La Banque Centrale Allemande prévoit cette situation.

Les prévisions sont à la baisse

Avant la fin de l’année, le  PIB doit connaître une croissance par rapport à celui du mois de juin, d’après la Bundesbank. Pourtant, cette dernière a discerné que l’économie allemande se retrouvait en phase de reprise et va connaître une montée de 3,7%  avant la fin de l’année.  Selon la prévision, cela doit avoir lieu après la baisse de -4,9% de l’année 2020. Pourtant, à la mi-octobre, les instituts économiques allemands voyaient baisser leur croissance économique.

Cette baisse correspond à 2,4% qui sont causés par la perturbation au niveau de chaîne d’approvisionnement mondiale. La régression touchait effectivement tous les secteurs, notamment l’industrie, le commerce, les services, etc. Pourtant, selon Andrew Kenningham, un économiste chez Capital Economics affirmait que l’économie allemande va connaître une phase d’accalmie pendant le dernier trimestre.

Pour le cas de Berlin, il attend ses prévisions économiques qui vont avoir lieu mercredi prochain.

Source Zonebourse

Caisses d’épargne allemandes : les comptes rémunérés doivent être clarifiés

/

La Cour fédérale allemande demande aux caisses d’épargne allemandes d’être plus claires concernant les taux appliqués aux plans d’épargne rémunérés. Cette prise de décision peut grandement affecter les épargnants allemands. Face à cela, jusqu’à 1 300 consommateurs ont pris le soin de déposer un recours contre la caisse d’épargne de Leipzig.

Des décisions prises par la Justice

La justice vient de prendre une décision concernant les taux d’intérêt appliqués par les Caisses d’Épargne. Face à cela, de nombreux particuliers ont pris le soin de modifier leur tendance. En prenons comme exemple le cas de Gerhard Schechinger qui est un retraité de Leipzig, il a été victime d’une réduction des taux de comptes épargne.

C’est la raison pour laquelle, comme les autres 1 300 autres clients, il a rejoint un collectif qui se proteste contre le Sparkasse Leipzig. C’est de cette manière qu’il a pu bénéficier d’un gain de cause auprès de la Cour fédérale allemande à Karlsruhe.

D’après les décisions prises par les juges jeudi dernier, il n’est plus possible pour les institutions financières d’ajuster leurs taux d’intérêt qui sont applicables pour les contrats d’épargne. Pourtant, cela peut tout de même avoir lieu avec des critères clairs. À savoir que la Sparkasse Leipzig présentait quelques modifications et annonçait ceux-ci via des simples affiches. Jürfen Ellengerger n’a pas blâmé l’impact que peuvent présenter les taux d’intérêt sur le modèle commercial de l’enseigne, mais la manière dont les décisions ont été annoncées.

Les consommateurs sont protégés

Si la Cour fédérale allemande a pris les décisions, c’est pour protéger considérablement les consommateurs. Ce fait, selon l’autorité de surveillance des marchés financiers, a pour but de limiter le « pouvoir discrétionnaire illimité » des caisses d’épargne.

D’ailleurs, juin dernier, le gendarme financier allemand a obligé tous les instituts de crédit à offrir davantage d’informations à leurs clients. Celles-ci mettent en effet en évidence l’impact contre-productif des taux. Il leur est impératif d’offrir des avenants aux contrats. C’est pourquoi le gendarme financier a pris le soin d’examiner de près les objections des caisses d’épargne allemandes.

Une grosse perte pour les banques allemandes

Ces nouvelles décisions représentent un coup dur pour les banques allemandes. De plus, avec la modification de frais bancaires en avril dernier, il se peut que les institutions bancaires perdent une somme d’argent conséquente.

Trois pays européens ne recevront plus d’offres de produits dérivés de Binance

/

La plateforme d’échange de cryptomonnaie Binance a annoncé avoir stoppé toutes ses offres de trading de cryptos dérivés dans 3 pays européens. Une décision que la plateforme a dû prendre suite aux surveillances accrues des autorités régulatrices du monde sur la plateforme d’échange. Une décision qui ne va d’ailleurs pas s’arrêter là.

Plus d’offres de trading des cryptos dérivés pour trois pays d’Europe

Désormais, 3 pays d’Europe n’ont plus accès aux offres pour trader des cryptos dérivés sur la plateforme d’échange Binance.

Cette décision qui prend effet immédiatement s’applique à :

  1. l’Italie
  2. l’Allemagne
  3. les Pays-Bas

De ce fait, les nouveaux traders ne pourront plus se créer un compte sur la plateforme pour échanger leurs cryptomonnaies. Tandis que les utilisateurs qui ont déjà un compte sur la plateforme disposent de 90 jours à compter d’une date annoncée ultérieurement pour fermer toutes les positions qu’ils ont ouvertes. Selon la plateforme, cette mesure est prise afin de s’adapter à l’écosystème de la cryptomonnaie qui ne cesse d’évoluer. Mais aussi pour répondre aux attentes de ses clients.

Une restriction plus étendue

Vendredi dernier, la plateforme a annoncé que cette restriction ne touchera pas uniquement ces trois pays. Effectivement, Binance envisage d’étendre cette nouvelle règle dans toute l’Europe. La plateforme a d’ailleurs aussi supprimé ses offres de trading des jetons d’actions plus tôt ce mois-ci. D’après son PDG Changpeng “CZ” Zhao, l’écosystème de la cryptomonnaie actuel commence à être très réglementé. La plateforme se doit donc de faire un grand saut pour devenir une institution de services financiers. Et ne plus être considérée comme une startup en technologie.

À noter que pour ce mois, Binance a enregistré en volume de transaction plus de 713 milliards de dollars sur les contrats à terme Bitcoin. Il est d’ailleurs important de souligner que Binance est la plus importante plateforme de trading que ce soit en volume ou en contrats à terme Bitcoin.

Source Theblockcrypto