La suppression de Tornado Cash fait réagir la communauté

/
hacker tornado cash

Les autorités américaines ont mis le service de “mixage” de crypto sur liste noire. Cependant, certaines personnes de l’industrie de la crypto-monnaie dénoncent cette interdiction disant qu’il s’agit d’une atteinte à la vie privée des utilisateurs.

Supprimer l’outil plutôt que s’en prendre aux personnes malveillantes

Le 8 août, le service de mixage de crypto-monnaie Tornado Cash a été interdit par une agence de régulation américaine appelée Office of Foreign Assets Control (OFAC). 40 adresses de portefeuille connectées au service, qui comportaient des stablecoins et des éthers USDC, ont également été interdites. La bataille entre les régulateurs et la DeFi s’intensifie aux États-Unis, alors que les régulateurs tentent de fermer les services et les sites Web qui fonctionnent en dehors de leur autorité.

Le site Tornado Cash est accusé d’avoir blanchi plus de 7 milliards de dollars de crypto-monnaies depuis son ouverture en 2019. Certains affirment que le site aurait servi a mélangé près de 455 millions de dollars qui ont été volés par le groupe de piratage lié à la Corée du Nord Lazarus.

Le code derrière le protocole a été supprimé de la plate-forme GitHub très rapidement, après la fermeture du site. La communauté est contrariée par cette décision, car elle attaque la confidentialité financière et s’en prend à l’outil lui-même, plutôt qu’aux personnes qui pourraient l’utiliser à des fins malveillantes.

“Bien qu’il affirme publiquement le contraire, Tornado Cash a échoué à plusieurs reprises à imposer des contrôles efficaces conçus pour l’empêcher de blanchir des fonds pour des cyberacteurs malveillants et sans mesures de base pour faire face à ces risques”, a déclaré le sous-secrétaire au Trésor pour le terrorisme et le renseignement financier Brian Nelson, dans un communiqué.

Tornado Cash est un mélangeur de contrats intelligents qui permet des transactions anonymes dans DeFi. Il a été lancé à l’origine en 2019 et permet à un utilisateur de déposer ses fonds sur le contrat intelligent du mélangeur, qui les mélange ensuite avec d’autres fonds d’utilisateurs. La clé privée générée permet à l’utilisateur de retirer ses fonds de manière anonyme.

Après que l’OFAC a annoncé sa nouvelle politique, de nombreuses personnes dans le monde de la crypto-monnaie ont réagi. Vitalik Buterin, patron de la blockchain Ethereum, a admis avoir utilisé Tornado Cash pour faire un don anonyme à l’Ukraine.

Circle, la société qui produit le stablecoin USDC, a récemment dû geler 75 000 USDC pour les utilisateurs de Tornado Cash. Jérémy Allaire, le PDG de Circle, a expliqué dans un fil Twitter que son entreprise devait se soumettre à la décision prise par l’OFAC car elle s’exposait à des sanctions importantes si elle ne le faisait pas. C’est un grand pas dans l’histoire d’Internet, a déclaré Allaire, mais Circle doit se conformer à la décision sous peine de lourdes amendes.

Le PDG de Kraken dénonce ces sanctions

Le monde de la crypto a sa propre façon de faire les choses, et lorsque le Trésor américain décide de supprimer l’outil de confidentialité Tornado Cash pour les transactions de crypto-monnaies, il est logique que le PDG de Kraken réagisse.

Le bitcoin (BTC) est une monnaie grâce à laquelle Jesse Powell pense que tout le monde devrait avoir le droit à la confidentialité, selon une interview qu’il a accordée à Bloomberg mardi. Il est un ardent défenseur des crypto-monnaies en général et pense que cette interdiction est inconstitutionnelle. Powell pense que l’interdiction ne durera pas face à une contestation judiciaire.

Hayden Adams est le créateur d’Uniswap. Comme Jesse Powell, il n’est pas d’accord avec les sanctions du Département du Trésor américain. Il pense que ces mesures sont un problème concernant la liberté d’expression.

Un développeur présumé du code Tornado a été arrêté par la police néerlandaise à Amsterdam vendredi dernier. Powell pense que des outils de confidentialité sont nécessaires dans le secteur de la crypto-monnaie et que l’arrestation a fait passer la situation à d’autres niveaux. Il dit qu’il ne pense pas que le code source de Tornado doive être retiré de GitHub, malgré les sanctions qui lui sont imposées.

Précédent

La chute du Bitcoin en fin de semaine suscite des interrogations

Suivant

110 millions de dollars en quelques jours : l’investissement fou d’un jeune américain

Derniers articles de Crypto