Surendettement des Français : des chiffres peu révélateurs

dans News/Rachat de crédit

On parle beaucoup du surendettement des ménages français, reflet social de l’économie de nos compatriotes. Mais les chiffres ne sont pas aisément interprétables comme en témoignent les éléments suivants issus du Baromètre du surendettement géré par la Banque de France

Le premier constat que l’on peut établir est sans doute l’augementation du nombre de dossiers de surendettement débouchant soit sur une procédure de redressement personnel ou bien sur un plan conventionnel de surendettement. Si l’on observe les trois bulletins du Baromètre du Surendettement à septembre 2009, 2010 et 2011, on constate que le nombre de dossiers déposés sur 12 mois glissants a été croissant puisqu’il a été de 189 000/an en 2009, de 196 000 en 2010, puis de 204 000 en 2011. Cela tendrait à prouver que le nombre de Français en situation de surendettement s’est accentué.

Autre constat, les locataires sont sans aucun doute plus touchés par le phénomène du surendettement que les propriétaires. En 2009, seuls 10 % des dossiers incluaient des dettes immobilières (à hauteur de 86 000 € par dossier concerné), chiffre maintenu en 2010 qui s’est par ailleurs réduit à 8.7 % en 2011. Des propriétaires moins touchés y compris dans le temps sans doute en raison d’un meilleur pouvoir d’achat leur permettant d’être primo-accédant contrairement aux locataires.

Un autre élément rend aussi les chiffres assez peu révélateurs : sur les trois exercices évoqués, le dossier moyen des dossiers de surendettement déposés a été très inégal. En 2009, il était de 41 700 €, puis de 44 600 € en 2010 et enfin de 36 000 € en 2011. On peut donc raisonnablement affirmer l’endettement moyen des ménages concernés a baissé, peut-être en vertu de la médiatisation des dangers liés à l’abus des réserves d’argent et surtout des applications de la Loi Lagarde par exemple.

Tous ces éléments rendent des généralisations très risquées et peu révélatrices.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*