Browse Tag

Blockchain

Casinos en ligne : quand la cryptomonnaie domine l’industrie du jeu

La cryptomonnaie prend de plus en plus de place ces dernières années, notamment dans le domaine des casinos en ligne. Face à la montée en puissance de la monnaie virtuelle et à l’utilisation toujours plus grandissante qu’en font certains utilisateurs, les casinos n’ont eu d’autres choix que de répondre à la demande. Avantages, bonus et bitcoin, zoom sur la cryptomania que connaît désormais l’univers des jeux d’argent. Continuer de lire

BitMEX, première plateforme de trading avec une empreinte carbone neutre

/

La plateforme d’échange de cryptomonnaie BitMEX a donné suite à son engagement en faveur de la neutralité carbone. Mardi 2 novembre, la plateforme a annoncé son intention de compenser l’empreinte environnementale émises par les transactions Bitcoin. Ont également été annoncé des plans de recherche ainsi que des partenariats avec des organisations dédiées à l’utilisation de l’innovation pour réduire l’impact environnemental de la crypto-monnaie.

Continuer de lire

Evan Luthra déconstruit pour nous les principales idées reçues concernant la blockchain

/

Avec tout ce qui se passe dans la sphère blockchain aujourd’hui, de nombreux faits se sont transformés en mythes tandis que plusieurs mythes sont devenus des faits. Un paradoxe que l’entrepreneur en série et un investisseur providentiel dans les actifs numériques nous explique que les nouvelles technologies entraînent généralement des réactions mitigées du public. Mais en ce qui concerne la blockchain, Evan Luthra est là pour briser les principales idées fausses qui l’entourent.

Ce dernier pense que la confusion attachée aux actifs numériques a conduit à la propagation de mythes et le manque de compréhension de la blockchain dans son ensemble a conduit à de nombreuses idées fausses. Nous allons nous pencher rapidement sur trois d’entre elles.

Mythe 1 : Blockchain et cryptomonnaie sont synonymes

Blockchain et cryptomonnaie ont été utilisés comme synonymes, et ce, même par des professionnels de l’industrie. Cependant, selon Evan Luthra, ces deux mots n’ont absolument par la même définition, que ce soit dans leur fonction ou dans leur programmation. D’une part, la cryptomonnaie est un actif numérique qui agit comme une sorte de monnaie, le stockage décentralisé de la crypto dans les grands livres publics est connu sous le nom de blockchain.

Pour faire simple, une blockchain est un grand livre, ouvert à tous, qui stock différents types de transactions dans une chaîne de blocs. Par conséquent, la blockchain est le système qui facilite les cryptomonnaies. Sans la blockchain, la cryptomonnaie n’existerait pas à l’heure actuelle, et sans l’idée de la cryptomonnaie, la blockchain n’aurait peut-être pas émergée.

Mythe 2 : La blockchain n’est utilisée que dans le secteur financier

C’est une autre idée fausse qu’Evan Luthra souhaite démystifier. Il explique que c’était effectivement le cas au début de la blockchain. Cependant, le milieu a énormément évolué et s’est infiltré dans plusieurs autres industries.

Evan souligne l’utilisation de la blockchain dans les établissements de santé et d’enseignement pour la tenue de dossiers et le partage des connaissances. Mais la blockchain peut avoir une utilité bien vaste, nombreux pensent qu’elle joue un rôle crucial dans le développement de notre quotidien futur.

Mythe 3 : Blockchain est une base de données

De nombreuses personnes pensent que la blockchain est une base de données et vice versa. Ceci, encore une fois, n’est pas tout à fait exact puisque des points peuvent éclairer une différence entre une blockchain et une base de données. Evan Luthra explique que la technologie du grand livre stocke les transactions et les enregistre dans une chaîne de blocs visibles par tous. Si la blockchain est une forme de base de données, elle ne peut être qualifiée de base de données puisque les informations stockées doivent porter une preuve d’existence. Evan Luthra déclare :

La blockchain est l’une des technologies les plus mal comprises, malgré le fait qu’elle a créé beaucoup de buzz ces dernières années

Il est essentiel de comprendre la blockchain et d’autres nouvelles technologies pour s’éduquer et préparer l’avenir. De plus, lorsque l’on souhaite se lancer dans l’investissement financier par le biais de la cryptomonnaie, il est primordial de s’intéresser en profondeur à la technologie qui permet son fonctionnement.

Evan Luthra instagram
Pour suivre Evan Luthra sur Instagram : https://www.instagram.com/evanluthra/

Source Bitcoinist

La mise à niveau d’Ethereum 2.0 Altair a réussi, mais l’ETH tombe à 4 000 $

/

La première mise à niveau de la chaîne de preuve de participation (proof-of-stake) d’Ethereum a été déployée avec succès, mais cela n’a pas empêché les prix de baisser.

Les améliorations déployées avec succès

Le 27 octobre, le développeur principal d’Ethereum, Raul Jordan, a annoncé que la mise à niveau d’Altair sur la chaîne Beacon avait été déployée avec succès. Les jalonneurs d’Ethereum n’avaient besoin de prendre aucune mesure, car les améliorations étaient toutes apportées en arrière-plan, mais les validateurs devaient faire attention. La mise à niveau d’Altair est un pas de plus vers le lancement complet d’ETH 2.0, Phase 0, et la fusion tant attendue de la mise à niveau intervient presque un an après l’activation de Beacon Chain et le début de la transition. Le développeur du client Ethereum, Preston Van Loon, a commenté :

La finalité n’a pas été interrompue et la participation a chuté jusqu’à 93,3% au cours de la première époque Altair (chiffre exact à confirmer). La participation est maintenant supérieure à 95 %.

Altaïr arrive après des mois de préparation

Selon une Fondation Ethereum (EF) communiqué plus tôt cette année, Altair est une mise à niveau qui apporte le support client plus innovant, effectue des changements dans le modèle d’incitation et des montants accrus de pénalités facturés aux opérateurs de nœuds s’ils se déconnectent. Il introduit également une augmentation de la gravité des réductions et des nettoyages des récompenses du validateur, ce qui simplifie la gestion de l’état. La plupart de ses nouvelles fonctionnalités sont des mises à niveau qui peuvent être enfin appliquées après 11 mois d’opérations réussies de Beacon Chain. Il a été décrit par l’EF comme une « mise à niveau de préchauffage » pour la chaîne et les clients.

Le système de preuve de participation d’Ethereum fonctionne assez bien depuis ses débuts, mais avant d’effectuer la fusion dont les enjeux sont élevés, les équipes clientes souhaitent passer par le processus d’une mise à niveau en direct pour tester et préparer davantage leurs bases de code et le système en direct. Après Altair, il n’y aura pas de changements majeurs dans la blockchain jusqu’à la fusion complète, qui est attendue au premier ou au deuxième trimestre 2022. C’est à ce moment-là que la blockchain Ethereum 1.0 existante est amarrée à la chaîne ETH 2.0.

En ce moment même, un peu plus de huit millions d’ETH jalonnent sur la chaîne Beacon. Aux prix actuels, cela vaut environ 32 milliards de dollars.

Le prix de l’ETH tombe en dessous de 4 000 $

Les nouvelles haussières du développement n’ont pas empêché les prix des ETH de tomber en dessous du niveau psychologique de 4 000 $. Selon Tradingview, les prix des ETH ont chuté à 3 900 $ lors de la séance de négociation asiatique du jeudi matin. Ces derniers s’étaient légèrement redressés pour réclamer 4 000 $, mais s’échangeaient en baisse de 4,6 % sur la journée.

Comme d’habitude, Ethereum se négocie dans l’ombre de Bitcoin, qui se corrige également par rapport à un récent record historique.

Source Cryptopotato

26 organisations demandent à Valve Corporation d’annuler son interdiction des jeux blockchain

/

L’écosystème de la blockchain de gaming grandira pour devenir plus importants qu’il ne l’est actuellement, d’ici la fin de cette décennie

a déclaré Witek Radomski, directeur technologique chez Enjin.

Si la législation ne suffit pas, les groupes de défense s’activent

Le groupe de défense des droits numériques Fight for the Future, la Blockchain Game Alliance, Enjin et 26 sociétés de jeux blockchain ont appelé la société de jeux vidéo Valve Corporation pour sa décision de ne pas autoriser le contenu lié aux cryptomonnaies ou aux jetons non fongibles (NFT) sur son marché Steam.

Valve, contre la crypto ?

Selon une lettre ouverte publiée lundi par Fight for the Future, les entreprises et les projets demandent à Valve de revenir sur sa décision qui est d’interdire toute une catégorie de logiciels de la plateforme Steam et de tenter sa chance sur la technologie crypto et blockchain. Steam a mis à jour son processus d’intégration pour les partenaires le 14 octobre pour stipuler qu’aucune application basée sur la technologie blockchain qui émet ou autorise l’échange de cryptomonnaies ou de NFT ne serait autorisée.
Sébastien Borget, président de la Blockchain Game Alliance déclare :

Les jeux Blockchain sont les pionniers d’un certain nombre de nouveaux concepts qui dynamiseront l’industrie du jeu pour les joueurs et les éditeurs.

Couper ce secteur en plein essor à un stade de développement aussi crucial, c’est ignorer les progrès remarquables réalisés cette année, tout en créant un accès inéquitable au marché pour les opérateurs historiques.

Lutte pour l’avènement des jeux décentralisés

Selon Fight for the Future, les organisations autonomes décentralisées (DAO) et les NFT peuvent aider à rendre les jeux blockchain des systèmes plus décentralisés, démocratiques, interactifs et axés sur les joueurs. Le groupe a ajouté :

Veuillez envisager de changer votre position sur cette question et d’autoriser les jetons et, plus largement, l’utilisation de la technologie blockchain sur la plateforme Steam. N’interdisez pas les jeux basés sur la blockchain sur Steam.

La décision d’interdire le contenu autour des NFT et des jeux blockchain pourrait être financièrement désavantageuse pour Valve à mesure que la technologie gagne en popularité, selon Cointelegraph. Les portefeuilles actifs uniques connectés aux applications décentralisées de jeux ont atteint un total de 754 000 pour le troisième trimestre 2021.

De nombreux jeux offrent aux joueurs la possibilité de gagner des récompenses en jetons dans le monde réel et d’échanger des NFT dans le jeu, offrant ainsi une voie possible vers une adoption plus poussée de la crypto.

Le jeu Blockchain a besoin d’interopérabilité pour prospérer

Witek Radomsk ajoute que l’écosystème de gaming blockchain deviendra plus importants qu’il ne l’est maintenant. Il est dans l’intérêt de tous de travailler ensemble pour créer des normes interopérables bien pensées afin que le multivers ne soit pas trop fragmenté.

Valve a précédemment ciblé la crypto et la blockchain sur son marché Steam. En 2018, la société a supprimé un jeu qui aurait détourné les ordinateurs des utilisateurs pour extraire la crypto. Valve avait initialement annoncé qu’il accepterait les paiements Bitcoin (BTC) en 2016, mais a ensuite arrêté cette pratique, invoquant des frais élevés et une volatilité trop conséquente.

Source Cointelegraph

Une fondation de recherche sur le cancer se tourne vers la blockchain pour un plus grand potentiel de collecte de fonds

/

La technologie Blockchain offre aux organisations caritatives de nouvelles opportunités pour toucher un public beaucoup plus vaste. Grâce à la collecte de fonds mise en place par la technologie blockchain les espoirs sont plus grands.

L’avènement des associations caritatives dans le monde

Ces quelques dernières années, l’apparition d’organisations non gouvernementales et autres types d’associations se multiplie dans l’espoir d’améliorer les conditions de vie de chacun. Quels que soient les efforts de chacun et les bonnes intentions des associations, les actions ne portent pas toujours leurs fruits. En effet, le manque de fonds est en général la cause d’un espoir perdu. Malgré tout, aujourd’hui en France plus de 13 millions de Français font partis d’une association selon les données d 2021. Les efforts n’apportent de vrais changements que lorsqu’ils sont réunis, unis sous un même objectif.

Au demeurant, la majorité des organismes caritatifs sont confrontés à une baisse des dons chez les jeunes, non pas à cause du manque de volonté, mais à cause d’un scepticisme croissant quant à la destination des dons.

La blockchain a la solution à tout

À mesure que les dons diminuent, les organismes se débattent avec des programmes sous-financés qui ne peuvent pas résoudre les problèmes qu’ils se sont fixés. Aujourd’hui, une grande partie des association se tourne vers la tokenisation et la grande industrie de la blockchain pour aider à combler cet écart.

Avec la blockchain, les organisations peuvent aider à améliorer l’efficacité, accroître la transparence, garantir l’anonymat et offrir d’autres opportunités innovantes aux organisations caritatives à exploiter.

CURE, organisation qui fait ses preuves avec la technologie blockchain

L’une des organisations tirant parti de la blockchain dans leurs efforts philanthropiques est CURE, un projet dédié à l’utilisation du pouvoir de la finance décentralisée pour aider à débarrasser le monde du cancer. En s’associant à des équipes de recherche mondiales et aux enseignements du secteur caritatif, CURE vise à être le jeton caritatif le plus performant et à révolutionner complètement les soins de santé internationaux tels que nous les connaissons.
Jacob Beckley, fondateur de CURE et président de la Beckley Foundation, partage :

Je crois qu’en combinant la technologie, l’innovation et le bien, nous aurons un impact énorme sur un problème terrible qui a touché la plupart, sinon la totalité de nos vies d’une manière ou d’une autre.

Investir dans l’espoir, un avenir prometteur

CURE token partage qu’en investissant dans la recherche sur le cancer infantile, les gens investissent dans l’espoir. Quarante mille enfants reçoivent un diagnostic de cancer chaque année. En aidant même quelques-uns d’entre eux, les donateurs prolongent la vie et donnent aux enfants une chance de réaliser leur potentiel et de construire un avenir qui ne serait pas possible autrement.

Contrairement à tous les projets mèmes et caritatifs, CURE Token fonctionne d’abord avec cette mission et son jeton en second. Cela contraste avec d’autres projets de jetons qui effectuent ces étapes à l’envers. Le jeton CURE est une fondation Beckley qui a déjà effectué un travail important dans la lutte contre les cancers infantiles.

Le projet fonctionne en toute transparence en tant que crypto basé sur des contrats intelligents qui exploitent l’interface BEP-20, ce qui le rend à la fois sécurisé et immuable. Un milliard de jetons circulent actuellement dans l’offre, dont 372 millions ont été brûlés à ce jour par le biais de la taxe sur les transactions et des brûlures manuelles.

Jacob Beckley continue d’exploiter cet organisme purement philanthropique, sans prendre de gain personnel. En conséquence, depuis le lancement de la Beckley Foundation en 2016, environ 1 million de dollars ont été levés. Il poursuit en disant que ces fonds ont aidés à avoir un impact significatif dans la recherche, le soutien et la sensibilisation continue aux cancers pédiatriques.

L’avenir est plus grand

Les fondateurs de CURE affirment que cette mission est bien plus vaste que quiconque ne pourrait l’imaginer. Parmi leurs plans figure CREATE, un pilier du projet qui aiderait à former l’utilitaire de jetons à plus long terme, qui peut fonctionner parallèlement à l’aspect caritatif, révolutionnant un jour la recherche médicale et les soins de santé mondiaux à une échelle sans précédent.

De plus, des options sont à l’étude pour créer une toute nouvelle blockchain dédiée au système agnostique d’informations sur la santé des patients à vie en croissance organique. La blockchain CURE pourrait théoriquement réduire la bureaucratie en permettant aux chercheurs d’exploiter des informations anonymes et des données de masse pour accélérer les traitements et autres découvertes.

L’équipe étudie également des solutions pour l’accès mondial aux soins de santé pour ceux dont le coût et la situation géographique sont une barrière. Le jeton CURE pourrait être échangé ou donné là où ils en ont le plus besoin, fournissant des soins de santé professionnels à ceux du monde entier. Par conséquent, bien que les projets mèmes puissent aller et venir, des projets comme CURE offrent aux investisseurs une occasion unique de voir leurs fonds changer directement des vies.

Source Cointelegraph

Les jetons GameFi seront la prochaine grande vague d’Altcoins

/

En octobre 2021, la valeur totale des altcoins était supérieure à 1,22 billion de dollars, selon les données CoinMarketCap. Cette croissance est sans précédent. En regardant les choses sous un autre angle, il y a moins de cinq ans, le 25 décembre 2016, 199 altcoins étaient répertoriés sur le CoinMarketCap. Aucun d’entre eux n’avait encore atteint la valeur de 1 milliard de dollars. Aujourd’hui, 92 altcoins ont dépassé le milliard de dollars.

Qu’est-ce qui rend ces cryptomonnaies précieuses ? En tant qu’investisseur à la recherche de joyaux, comment est-il possible de passer du battage publicitaire à la valeur d’un actif à long terme ? En inspectant l’utilité de l’actif et les projets qui se trouvent derrière.

De nouveaux cas d’utilisation de cryptomonnaie créent de nouveaux secteurs

Tout au long de la course haussière qui a fait ses preuves l’année dernière, des secteurs et des services publics entièrement nouveaux ont non seulement émergé, mais ont explosé. La finance décentralisée (DeFi) a clairement explosé à l’été 2020. Avec un tas de personnes confinées, travaillant à domicile ou au chômage, la connectivité Internet nous a permis de rester connectés. Les appels Zoom et les médias sociaux et nous ont diverti grâce aux services de streaming.

Mais pas seulement, des centaines de millions de personnes se sont retrouvées avec moins de revenus ou plus de temps libre. Beaucoup se sont tournés vers des activités diversifiantes sources de revenus supplémentaires et de revenus passifs. En joignant les deux bouts ou acquérant la liberté financière la population a pu ouvrir les yeux.

La cryptomonnaie, un passe-temps devenu vital

Beaucoup d’entre eux ont trouvé des investissements dans la cryptomonnaie. Parallèlement à cela, la popularité croissante des échanges décentralisés a contribué à stimuler cette classe d’actifs. Le jalonnement et l’agriculture de rendement ont contribué à créer une source de revenus dynamique pour de nombreux utilisateurs de cryptomonnaie. L’industrie DeFi est maintenant à 152 milliards de dollars par données CoinMarketCap.

Les NFT sont passés d’un obscur projet parallèle en crypto à un phénomène mondial adopté par des athlètes à la renommée mondiale et des célébrités hollywoodiennes. Plus de 3 milliards de dollars sont désormais négociés chaque mois sur les principales bourses NFT répertoriées par DappRadar. Les NFT sont entrés dans les domaines de l’art, des objets de collection, des sports et des jeux.

Création de nouveaux espaces

L’un des secteurs les plus récents de la crypto, le jeu blockchain, a atteint un peu moins de 13 milliards de dollars. Axie Infinity, un jeu basé sur la cryptomonnaie avec des NFT comme personnages joueurs, compte plus de 2 millions d’utilisateurs actifs. Ses tokens, $AXS et $SLP ont beaucoup attiré l’attention dans ce nouveau secteur.

Il s’agit d’une infime fraction des marchés mondiaux des jeux et des cryptomonnaies ; le secteur a un potentiel de hausse élevé. Les investisseurs avisés surveilleront ce que font les nouveaux projets dans le secteur GameFi.

Les jeux de blockchain

Pourquoi les jeux blockchain ou les jeux crypto gagnent-ils en valeur et en popularité ? Quelle valeur est créée pour les utilisateurs ?

Lorsqu’il joue à un jeu vidéo traditionnel, l’utilisateur reçoit une valeur de divertissement. Cependant, ils paient généralement pour participer et une société de jeux centralisée, telle que Sony, Nintendo ou Microsoft, détient 100 % des éléments du jeu. Les utilisateurs paient également pour les skins et les attributs dans la boutique du jeu. Si ce jeu est interrompu, toutes les propriétés numériques disparaissent ou appartiennent à la société. Les aspects de la cryptomonnaie et des NFT dans un écosystème de jeu modifient la dynamique de propriété.

GoFungibles est un excellent exemple alimenté par un actif $GFTS. Cependant, le Métavers du jeu crypto en plein essor contient plusieurs facettes :

La monnaie du jeu est gagnée en jouant activement au jeu en tirant parti d’un mécanisme de jeu pour gagner réussi. La devise gagnée peut être convertie en jetons $ GFTS natifs de la plate-forme. Les joueurs peuvent ensuite l’utiliser à diverses fins, telles que la mise à niveau de leurs personnages NFT ou la participation au système de gouvernance DAO.

Les utilisateurs peuvent acheter des skins et des personnages dans le jeu et les mettre à niveau pour obtenir un avantage sur les autres joueurs. Ceux-ci peuvent également être vendus et échangés, car ce sont des NFT qui montrent la propriété. L’écosystème GoFungibles rend cela encore plus simple en disposant d’un marché NFT complet qui permet la frappe et la liste gratuites.

Un aspect supplémentaire est le jalonnement des crypto-monnaies et des NFT pour gagner plus de récompenses. Des plates-formes comme GoFungbiles ont des fonctionnalités intégrées pour la même chose, qui peuvent se propager comme une traînée de poudre.

Lorsqu’un jeton comme $GFTS a des éléments de gouvernance aux côtés de l’utilité, les détenteurs de ce jeton gagnent des droits de vote, ce qui leur permet d’influencer la direction de la plate-forme. Être des participants actifs à l’écosystème GoFungbiles donne aux utilisateurs plus de raisons de détenir $GFTS et de l’utiliser de nombreuses manières dans le jeu et le marché.

Source Coincora

Crypto Blockchain Industries va devenir publique avec une capitalisation boursière de 45 millions $

/

L’émergence de Crypto Blockchain Industries atteste de l’attractivité des monnaies numériques dans le monde. La société française Crypto Blockchain Industries (CBI) est sur le point d’entrer en bourse avec son intention de coter ses actions sur le marché boursier Euronext Growth de Paris.

C’est le début des négociations pour l’entrée en bourse de Crypto Blockchain Industries

La société souhaite une cotation directe auprès du marché boursier Euronext Growth à la suite d’un placement privé et un total de 19 337 000 actions devrait être offert pour le début des négociations. La négociation des actions CBI devrait débuter le 26 octobre à un prix de référence de 2,00 EUR. Selon la mise à jour partagée, le prix de référence aura un seuil de réservation initial de plus ou moins 20 %.

La décision de Crypto Blockchain Industries de devenir publique suit une tendance similaire à celle de ses homologues liés à la blockchain dans le monde.

La blockchain fait ses preuves et accroit sa présence dans différents domaines

La croissance de l’écosystème de la monnaie numérique est désormais marquée par l’émergence d’entreprises sur des bourses publiques. Pour beaucoup, cette cotation en bourse est un signe de maturité du secteur, alors que de plus en plus d’investisseurs explorent de nouvelles façons de parier sur l’écosystème en pleine croissance des cryptomonnaies. Crypto Blockchain Industries devrait être répertorié sous le symbole « ALCBI ». Au prix d’inscription de 2 euros, la capitalisation boursière projetée de la société devrait s’élever à 38,7 millions d’euros (environ 45 millions de dollars).

Crypto Blockchain Industries témoigne de l’attrait croissant des monnaies numériques

Crypto Blockchain Industries est une société d’investissement basé sur la blockchain et a pour but de soutenir les prestations de services d’innovation centrées sur les innovations de cryptomonnaies. À l’heure actuelle, la société a réalisé un certain nombre d’investissements allant du divertissement interactif aux services industriels. Ces investissements vont généralement d’engagements modestes à des transactions uniques de plusieurs millions de dollars.

Le soutien de l’entreprise aux entreprises de blockchain et de crypto aux États-Unis se développe à un rythme rapide. Le rôle de CBI sur les marchés français et européens, montre qu’une croissance similaire est en cours sur des marchés au-delà de l’Amérique du Nord.

La crypto prend de plus en plus de place

L’Europe brandissant une intégration financière transparente, de plus en plus d’investisseurs de détail et institutionnels cherchant à soutenir les startups crypto ont désormais plus d’options pour le faire. Avec un certain nombre de Bitcoin et de fonds négociés en bourse (ETF) liés à la crypto émergent des principaux pays européens aux débuts sur le marché public des sociétés minières de la région, l’avènement du CBI donne du crédit à la croissance rapide du marché au cours de la dernière année.

Les débuts de CBI sur le marché public surviennent une semaine après Bitcoin (BTC) a imprimé un nouveau record absolu (ATH) à 66 930,39 $ selon les analystes. Le sentiment des investisseurs est partout et il ne sera pas surprenant que CBI atteigne sa capitalisation boursière de projet lors de la cotation.

Source Coinspeaker

Les 30 ans de la création de la blockchain sont fêtés par les créateurs

/

Les inventeurs de la technologie de la blockchain se sont joints à une équipe de partenaires créateurs pour commémorer la naissance de ce programme qui, si ce n’est pas déjà fait, est sur le point de révolutionner le monde du numérique.

Les co-créateurs Drs. Stuart Haber et W. Scott Stornetta souhaitent mettre un point d’honneur sur le travail qui pu être effectué par le passé, tout en appréciant le présent de la technologie et enfin, savourer la vision d’avenir qui pourrait bien être prometteuse. L’événement célèbre la communauté crypto qui a permis ce travail et l’élaboration du concept, mais aussi le voyage durant lequel les hauts et les bas se sont additionnés.

Une célébration de longue date, qui prend effet grâce au BTC

Il y a exactement 30 ans jour pour jour que la blockchain, aussi appelé « la chaine de bloc de la genèse », a été publié pour la première fois, marquant le 30e anniversaire de la plus ancienne blockchain au monde fonctionnant en continu.

La célébration prendra fin le 03 janvier 2022 alors que la genèse de la blockchain ayant constitué le point d’effet de la technologie, que l’on connait parfaitement sous le nom de Bitcoin, fête ses 13 ans. Pour garantir la protection de toutes les transactions Bitcoin, Satoshi Nakamoto a utilisé le mécanisme du Drs. Stuart Haber et W. Scott Stornetta décrit dans son livre blanc, « Bitcoin : A Peer-to-Peer Electronic Cash System ». Il y a trois références aux documents techniques de Satoshi Nakamoto dans ses huit notes de bas de page.

Le cadeau d’anniversaire de la blockchain révélé : quelques jetons NFT

Une collection de NFT commémorera l’histoire de la blockchain et honorera les innovateurs, les leaders d’opinion et les fondateurs de la communauté qui ont permis ce partage. Les NFT seront mis aux enchères par un certain nombre de chaînes de blocs différentes fonctionnant au niveau de la première couche de liaison (layer-1 level) et incluront un certain nombre de communautés différentes.

Jason Bailay prend la parole et adule les fondateurs de la blockchain

Le leader mondial d’opinion NFT et fondateur d’Artnome.com et ClubNFT, Jason Bailey, déclare clairement que sans les travaux de Stuart Haber et Scott Stornetta, les NFT n’existeraient pas, le Bitcoin encore moins et la blockchain n’aurait sans doute jamais vu le monde.

Je suis ravi qu’ils profitent de cette opportunité pour créer un NFT dans le but d’unifier tout le monde au sein de l’écosystème blockchain d’une manière que je pense qu’eux seuls peuvent.

dit-il.

Le cofondateur et PDG de la blockchain Kadena et de la plateforme de contrats intelligents (Smart Contract), Stuart Popejoy explique qu’ils sont ravis et honorés de participer à la célébration de la blockchain par Immutable Record.

En outre, le service NFT d’Immutable Record permet à l’industrie NFT de se développer grâce à son approche multiprotocolaire, qui exploite également les avantages uniques de Kadena, tels que la provenance de qualité institutionnelle, la frappe en chaîne et les marchés personnalisés.

Source CoinQuora

L’avenir des actifs numérique dépasse la première crypto : le Bitcoin 

/

Alors que le Bitcoin est l’actif numérique le plus connu, il n’est pourtant qu’une classe d’actifs parmi tant d’autres. Le marché de la cryptomonnaie s’étend de plus en plus pour faire évoluer les services financiers à l’échelle mondiale. Pour le secteur financier, la blockchain nous mène à une intersection d’envergure.

Quel avenir pour notre façon de gérer l’argent ?

Nous en sommes à un tournant historique au sein de laquelle tous les changements sont possibles. Une chose est sûre, l’efficacité et l’innovation de la technologie influenceront bien au-delà les secteurs financiers traditionnels. Depuis une dizaine d’années, la cryptomonnaie opère en première ligne chez les petits et grands investisseurs qui ont la possibilité d’investir dans un monde financier très vaste. Le changement est garanti, mais vers quel chemin allons-nous nous diriger ?

L’industrie des actifs numériques arrive à maturité

La blockchain est une technologie très intéressante pour de nombreux secteurs d’activité, au-delà de son utilisation pour les marchés financiers. Plus efficace et plus sécurisée que les programmes qui définissent actuellement nos systèmes économiques, juridiques et politiques, les transactions de toutes sortes peuvent être effectuées sous la technologie de la blockchain. Harvard Business Review utilise une métaphore pour exprimer cette différence, il compare les « anciennes structures financières » à des embouteillages aux heures de pointe, qui empêchent le passage des voitures de course de Formule 1. Le magasine ajoute que pour une entrée majeure dans un monde numérique, la façon dont nous réglementons et maintenons le contrôle administratif doit changer.

De génération en génération, les technologies ont mis à jour la façon dont nous effectuons les transactions financières. La carte de crédit moderne existe depuis la fin des années 1950, la première vente appropriée sur Internet a été réalisée en 1994, PayPal a été fondé en 1998 et est devenu public et a été vendu à eBay en 2002, et Satoshi Nakamoto a lancé la révolution de la Blockchain en 2008. Aujourd’hui, les poids lourds de la finance ne sont plus sur la touche. En outre, une bonne partie des plus grandes banques du monde sont déjà à cette nouvelle technologie d’une certaine manière.

Les premières réglementations internationales ont été promulguées au Japon en 2016 après des piratages contre des échanges de cryptomonnaies, dont un vol de 850 000 BTC contre Mt. Gox. Puisque le succès de tout marché financier repose sur sa prévisibilité, sa sécurité et son efficacité générale, les régulateurs continuent d’envisager l’orientation et la viabilité de leur implication.

Les gouvernements et les entreprises veulent s’assurer que les investisseurs bénéficient de certaines protections sur les marchés, quel qu’il soit, pour susciter leur participation. Sans réglementation, les acteurs du marché peuvent être exposés à des risques à long et à court terme.

De plus, un ensemble égal de règles doit subsister au sein des différents groupes. D’autant plus que les acteurs majeurs qui pourront décider de l’avenir de la cryptomonnaie sont les citoyens et divers investisseurs.

Un langage en évolution pour les actifs numériques

À mesure que le marché murit, l’industrie de la cryptomonnaie subit une évolution de langage. La réglementation et l’adoption généralisée changeront la façon dont les médias et le public perçoivent et parlent des actifs numériques. Pour une utilisation plus globale il est essentiel que le monde se sente à l’aise avec son utilisation, la communication étant un des aspects majeur du succès. L’évolution du langage agit en concertation avec les grands investisseurs qui voient la valeur de la blockchain sur le long terme. La technologie Blockchain peut changer le monde, et pas seulement via la cryptomonnaie.

Une technologie novatrice derrière la crypto : la blockchain

Il a été découvert, au cours des dix dernières années, que les clients sont de plus en plus attirés par la technologie capable de résoudre des problèmes complexes. Les différentes monnaies numériques ne s’utilisent pas toutes de la même façon et les cas d’utilisation sont divers. Par exemple, le Tether (USDT) fonctionne pour payer les salaires en dollars américains, évitant ainsi la volatilité du Bitcoin.

La blockchain consiste à résoudre des problèmes et non pas à conquérir le monde ou remplacer les banques. Bien que BTC soit peut-être l’actif numérique le plus reconnaissable, car il est reconnu et arrivé en premier, ce n’est qu’une classe d’actifs parmi tant d’autres.

Alors à quoi ressemble l’avenir ?

Le Congrès a ouvert les portes aux législateurs plus tôt cette année lorsque le Sénat a adopté un projet de loi sur les infrastructures qui contenait un amendement apportant un nouvel examen minutieux à l’industrie de la cryptomonnaie.

L’industrie mature des actifs numériques a commencé à émerger au cours des dernières années, apportant avec elle une synergie de langage qui est devenue plus sophistiquée et a invité un public plus large à notre table. Les atouts et les connaissances que ce nouveau public apporte, à leur tour, une grande confiance dans tous les secteurs. Cette confiance conduira à l’adoption de la technologie blockchain apporter des solutions rêvées !

Source CoinTelegraph

Gavin Andresen, anciennement leader chez Bitcoin, prédit la disparition du réseau BTC

/

L’ancien développeur qui a intégré l’équipe de Bitcoin en 2010, est devenu leader principal après le départ de Satoshi Nakamoto. Il est également le créateur de la Fondation Bitcoin qui promeut et soutient le développement de la monnaie numérique, Gavin Andresen a pris du recul sur ses positions ces deux dernières années. Il prédit aujourd’hui la disparition du réseau Bitcoin sous un aspect majoritairement positif.

Gavin Andresen déclare des faits surprenants sur l’avenir du BTC

En 40 ans, le prix du Bitcoin pourraient effectivement atteindre 6 millions de dollars pièce, mais dans ce cas, les whales, gros détenteurs de BTC, seraient littéralement portées disparues, déclare Gavin Andresen.

L’ancien développeur de première ligne du réseau Bitcoin a posté récemment un article sur l’avenir possible de la crypto-monnaie la plus populaire au monde, avec pronostic de prix très étendu. Le développeur de logiciels Gavin Andresen a récemment publié l’article qui s’intitule « A Possible BTC Future » (un avenir possible pour le BTC), dans lequel il prédit la disparition du réseau Bitcoin.

Les explications de Gavin Andresen sur l’évolution du Bitcoin

Avant sa fin, le Bitcoin aura atteint un prix de 6 millions de dollars par pièce, explique-t-il. Il ajoute bien, avant que la population s’enflamme, qu’un million de dollars aujourd’hui équivaudra à 6 millions de dollars dans les 40 prochaines années en raison d’une probable inflation massive.

L’ancien programmeur a admis que ses prédictions étaient de la pure fiction, mais que le scénario était tout à fait plausible. Les coûts de transaction s’élèveraient environ à 7 500 dollars, mais la plupart ne se feraient pas sur le réseau lui-même. Au lieu de cela, ils seraient utilisés sur un protocole de chaîne en miroir qui se chargent des wrapped tokens afin d’économiser sur les frais et améliorer la vitesse des transactions.

Une petite partie des utilisateurs possèdent presque la moitié des Bitcoins disponibles sur le marché

Selon les dires de Gavin Andresen les whales du réseau, qui détiennent 40 % des Bitcoins disponibles sur le marché, continueraient d’effectuer des transactions sur la chaîne principale. D’ici à 2100, ces gros du BTC reconnaîtront que les frais miniers sont tombés à près de zéro et que si trop peu de transactions ont lieu ils les clôtureront eux-mêmes.

Finalement, aucun nouveau BTC n’est produit sur le réseau BTC et aucun BTC n’y circule. Il n’y a donc plus rien à sécuriser, c’est là que la chaîne s’arrête.

déclare Gavin Andresen.

La bonne nouvelle est qu’il y aura encore approximativement 20 millions de BTC qui se déplaceront sur d’autres blockchains et conserveront leur valeur grâce à la rareté de l’actif, a-t-il ajouté. D’un point de vue mathématique, le dernier Bitcoin devrait être extrait en 2140. Actuellement, il n’en reste que 2,17 millions, soit 10,5% à extraire.

Gavin Andresen, qui s’est éloigné ses dernières années des projecteurs, continue néanmoins d’analyser la cryptographie et s’intéresse notamment au développement de l’Ethereum, il dévoile même certain projet à venir sur cet actif.

Source CoinTelegraph

DeFi : Les universités adoptent l’éducation financière décentralisée

/

La finance décentralisée, ou DeFi, est devenue l’un des secteurs à la croissance la plus rapide au sein de l’écosystème de la crypto-monnaie. Les données montrent que la valeur totale verrouillée (TVL) dans tous les protocoles DeFi est désormais d’environ 130 milliards de dollars. Il s’agit d’une mesure importante, car certains analystes considèrent la TVL comme l’un des meilleurs moyens de mesurer le sentiment dans le secteur DeFi.

Bien que la croissance soit apparente, de nombreuses personnes peuvent encore se demander ce qu’est la DeFi et comment elle peut être appliquée aujourd’hui. Piers Ridyard, PDG de Radix DLT – un réseau décentralisé sécurisé – a déclaré que DeFi ne s’adresse actuellement qu’aux utilisateurs ayant une connaissance suffisante du marché de la cryptographie.

Dans cet esprit, il est à noter qu’un petit nombre d’universités proposent désormais des cours axés sur DeFi pour aider à éduquer les étudiants inscrits et le grand public sur les bases des systèmes décentralisés.

En savoir plus sur la DeFi

L’Université de Californie à Berkeley a récemment ajouté un cours en ligne massivement ouvert, ou MOOC, sur la finance décentralisée à son offre du semestre d’automne 2021.

Dawn Song, professeur de génie électrique et d’informatique à l’UC Berkeley et fondatrice de la plate-forme blockchain Oasis Network, a déclaré à Cointelegraph qu’elle aiderait à diriger le cours DeFi, aux côtés de professeurs de Stanford et de l’Imperial College de Londres. Selon Song, DeFi est en train de devenir un moyen fondamentalement nouveau de construire une infrastructure financière, c’est pourquoi il est important que les étudiants du monde entier se familiarisent avec le sujet :

Environ 300 étudiants en informatique et finance se sont inscrits au cours, mais étant donné l’énorme intérêt de DeFi, nous proposons également une version MOOC ouverte à tous dans le monde. Au total, plus de 1400 étudiants se sont inscrits au cours DeFi de Berkeley.

Song a mentionné que l’UC Berkeley proposait auparavant un cours DeFi plus court et plus expérimental au cours de son semestre de printemps 2021. Elle a expliqué qu’en raison du succès et de l’intérêt de cette classe, l’université propose désormais un cours semestriel complet couvrant les concepts les plus importants de DeFi.

« Le premier segment du cours couvrira une introduction aux contacts intelligents et à la blockchain. Le deuxième segment est le noyau, où nous discuterons de différents services DeFi, notamment des pièces stables, des échanges décentralisés, des prêts décentralisés et plus encore », a déclaré Song, ajoutant : « Nous couvrirons également les oracles et le protocole de confidentialité dans DeFi, qui se sont avérés être un grand sujet ces derniers temps.

Song a noté que le cours DeFi sera entièrement à distance en raison des restrictions COVID-19, mais que le programme sera le même pour les étudiants de l’UC Berkeley et les participants au cours MOOC. Cependant, elle a mentionné que les étudiants de Berkeley effectueront davantage de travaux de cours, tels que la réalisation de projets de classe ouverts et l’acquisition d’une expérience pratique du développement de nouvelles technologies dans l’espace DeFi. Des jetons non fongibles, ou NFT, seront délivrés sous forme de certificats à ceux qui terminent le cours.

Bien que le cours DeFi de l’UC Berkeley soit l’un des premiers du genre, il est à noter que le MOOC est ouvert à tous à travers le monde. “Nous avons des étudiants d’Europe, d’Inde, d’Asie et d’autres régions en dehors des États-Unis qui suivent le cours”, a déclaré Song. Fidèle aux normes ouvertes et inclusives de DeFi, elle a ajouté que l’objectif du cours DeFi de Berekely est de réunir des participants en ligne avec des étudiants inscrits à Berkeley pour créer une plus grande communauté tout en améliorant la technologie dans l’espace.

Le Wyoming, l’un des principaux États en matière d’innovation en matière de blockchain, propose également une formation sur DeFi aux étudiants de l’Université du Wyoming. Ali Nejadmalayeri, professeur de finance à l’Université du Wyoming, a déclaré à Cointelegraph que l’université propose une mineure blockchain et que diverses disciplines du secteur peuvent être étudiées en tant que cours.

Par exemple, Nejadmalayeri enseigne le cours Blockchain and Financial Services, qui est un cours en ligne d’un semestre complet qui contient une partie sur les concepts DeFi :

La première partie de ce cours du semestre de printemps s’est concentrée sur une introduction et une révision du secteur de la blockchain. Le deuxième module portait sur la sphère de la monnaie numérique, qui comprenait les premières expérimentations de la monnaie électronique et des monnaies numériques des banques centrales. DeFi était la dernière partie, où nous avons discuté de plates-formes comme Uniswap et Aave, ainsi que de diverses applications.

Selon Nejadmalayeri, n’importe qui dans le monde peut suivre le cours Blockchain and Financial Services. “Si vous êtes admis en tant qu’étudiant non traditionnel, vous pouvez suivre le cours”, a-t-il expliqué, ajoutant qu’environ 10 étudiants ont suivi le cours au cours du semestre de printemps. Mais étant donné l’intérêt pour la DeFi, il s’attend à ce que ce nombre augmente à l’avenir, soulignant que les personnes qui n’ont pas de formation en informatique ou en finance commencent à trouver la DeFi intéressant :

Vous avez les gens qui peuvent coder, mais les produits DeFi doivent être adaptés à une certaine clientèle. Une connaissance approfondie de ces industries particulières est importante et sera donc à l’avant-garde de bon nombre de ces cours.

Bien que les États-Unis se classent comme la principale région pour l’adoption de DeFi selon les données de la société de renseignement cryptographique Chainalysis, les universités et écoles européennes proposent également des cours sur la DeFi pour stimuler l’innovation.

Par exemple, l’Université de Nicosie (UNIC) à Chypre propose un MOOC DeFi gratuit à partir du 11 octobre. George Giaglis, directeur exécutif de l’Institute for the Future de l’UNIC, a déclaré à Cointelegraph que bien que l’UNIC ait proposé un cours d’introduction gratuit sur la crypto et blockchain depuis 2013, DeFi n’a été que brièvement couvert. Pourtant, étant donné le succès du cours – qui a attiré plus de 45 000 étudiants de divers pays – l’UNIC propose désormais un cours en ligne de six semaines entièrement dédié à DeFi.

Giaglis a expliqué que le programme du cours couvrira tous les principes fondamentaux de DeFi : « Cela inclut la pile d’applications DeFi complète (échanges décentralisés, tenue de marché automatisée, prêts et emprunts, extraction de liquidités, agriculture de rendement, assurance décentralisée, actifs synthétiques, oracles, pièces stables), gouvernance , tokenomics, DAO. Bien que le cours soit entièrement gratuit, Giaglis a noté qu’il existe un coût facultatif pour les diplômés qui souhaitent recevoir un certificat d’achèvement vérifiable par la blockchain délivré par l’UNIC.

En plus de l’UNIC, European Tech School – qui a été lancée en juillet et propose deux programmes de blockchain – discute également de DeFi en profondeur. Victoria Gago, co-directrice générale de l’European Tech School, a déclaré à Cointelegraph que le cours Blockchain Executive Program et le Certified Blockchain Expert Course contiennent une unité DeFi enseignée par Monica Singer, responsable sud-africaine de ConsenSys.

Contrairement aux autres cours DeFi mentionnés, Gago pense que ces cours de blockchain sont petits et ciblés – obligeant les étudiants à payer des frais pour s’inscrire et également à soumettre une demande d’acceptation. Gago a élaboré :

Ce sont tous des cours en direct, en ligne et basés sur des cohortes qui commencent le 15 septembre. Les cours comprendront chacun 25 étudiants pour garantir que les étudiants puissent interagir avec les professeurs et leurs collègues.

Selon Gago, ce que l’on appelle communément la finance décentralisée aujourd’hui deviendra finalement simplement de la finance à l’avenir, c’est pourquoi elle pense qu’il est nécessaire d’enseigner des cours axés sur DeFi : « Nous espérons que les étudiants qui suivent ces cours pourront créer un réseau percutant. en étant entouré d’autres personnes qui sont là pour apprendre et contribuer au secteur de la blockchain.

Les défis de l’enseignement de la DeFi

S’il est à noter que les universités commencent à proposer des cours DeFi, la nature en évolution rapide et en développement du secteur des crypto-monnaies peut créer des défis pour les professeurs.

Par exemple, proposer un programme qui aborde les sujets les plus pertinents dans DeFi peut être problématique. Nejadmalayeri a expliqué qu’au cours du semestre de printemps 2021, il a dû tout changer dans son cours sur la blockchain et les services financiers alors que DeFi commençait à gagner du terrain : « J’ai dû retirer bon nombre de mes conférences et les remplacer par des concepts DeFi.

Faisant écho à cette préoccupation, Giaglis a noté qu’il peut être difficile de développer un programme d’études lorsqu’il n’y a presque rien sur quoi se fier et lorsque le secteur change littéralement de jour en jour : « Autant dire que nous ne considérons pas le matériel comme finalisé à aucun moment : nous sont en train d’apporter et continueront d’apporter des modifications pour refléter les nouveaux développements jusqu’à (et au-delà) la date de chaque session. »

Cependant, les participants de l’industrie pensent que les cours DeFi sont là pour rester et deviendront une partie intégrante de l’éducation à l’avenir. Par exemple, Alex Tapscott, auteur et instructeur de la série de cours de spécialisation Blockchain Revolution de Coursera, a déclaré à Cointelegraph qu’à mesure que l’industrie DeFi se développe, la demande de contenu éducatif augmentera également :

Au début de Bitcoin, des écoles comme Cornell et Berkeley ont commencé à proposer des cours sur le sujet. Je ne serais pas surpris que DeFi fasse partie du programme de chaque programme de MBA à l’avenir. Nous sommes encore très tôt.

En plus de cela, Kimberly Grauer, directrice de recherche chez Chainalysis, a déclaré à Cointelegraph que les cours DeFi seront une tendance continue dans de nombreuses universités, parallèlement à l’incorporation probable d’autres cours liés à la cryptographie : « En ce sens, DeFi agit comme le bloc de construction de base. pour un plus large éventail de cours.

Source CoinTelegraph

Comprendre la cryptomonnaie

La cryptomonnaie est en vogue, elle passionne les Français et établit un succès de plus en plus important. Internet et les nouvelles technologies aident à faire croitre cette nouvelle façon de concevoir l’argent. En effet, pour comprendre le fonctionnement d’une cryptomonnaie plusieurs éléments sont à prendre en compte. Avant toute chose, il est nécessaire de savoir ce qu’est une monnaie basique.

La monnaie permet de convertir les efforts de chaque individu en une réserve de valeur, qui peut à nouveau être échangée contre des biens et services. La monnaie est passée par plusieurs états ; du bétail, des certificats, de l’or puis des bouts de papier très dur à dupliquer. La cryptomonnaie vient mettre un terme à la vision matérielle de nos ressources financières.

La numérisation de la monnaie

La cryptomonnaie est une monnaie développée sous forme numérique. Aussi connue sous le nom de cryptoactif, il n’est pas encore possible, de nos jours, d’acheter une baguette de pain à l’aide de cette monnaie qui n’est donc encore qu’un actif. L’objectif des cryptoactifs est de devenir une monnaie décentralisée, qui n’a pas besoin d’organisme intermédiaire régisseur et suscitant une certaine confiance (plus de banque, d’État, d’organisme central).

Un des bénéfices mis en avant par l’utilisation des cryptoactifs réside dans l’instantanéité des transactions. Les échanges sont immédiats et l’absence d’intermédiaire réduit également les frais liés aux transactions. Ce qui assure et garantit les transactions est la technologie blockchain.

Un des problèmes majeurs que peut rencontrer une monnaie réside dans la possibilité de réaliser des contrefaçons, or nous savons bien comme il est simple de dupliquer ce qui se trouve sous forme numérique (musiques, films, etc.). Grâce à la technologie de la blockchain, la monnaie numérique devient très difficilement reproductible.

Avoir confiance en un système

Pour qu’une monnaie détienne un certain succès et que nos partenaires acceptent d’être payés avec ce qu’on souhaite donner, il est nécessaire de réunir certains paramètres notamment celle de la valeur stable. La stabilité de l’euro par exemple, est garantie par la banque de France et la banque centrale Européenne entre autres, François Villeroy de Galhau et Christine Lagarde. Ces derniers garantissent la sécurité des transactions

La naissance de la cryptomonnaie

L’idée de la cryptomonnaie n’est pas nouvelle, bien avant le bitcoin, il y eu d’autres essais qui n’ont pas connus le même succès.

Le b-money de Wei Dai en 1998 : le cryptographe détient une renommée mondiale, Wei Dai est soupçonné d’être le même créateur que le Bitcoin. On appelle même le b-money l’ancêtre du Bitcoin qui n’a jamais vu le jour. Son objectif était de créer un système de paiement électronique distribué et anonyme.

Le bit Gold de Nick Szabo en 1998 : le système avait pour but de gérer la création et les échanges d’une ressource virtuelle. Nick Szabo avait souhaité mettre en place des unités électroniques de valeur sans être liées à une marchandise au préalable. Le système n’a jamais été implémenté, mais son concept fut assez intéressant pour inspirer de nombreux cryptographes. Informaticien, juriste et cryptographe, l’Américain Nick Szabo est connu pour ses travaux que l’on nomme communément les « smart contracts ».

Chaque cryptomonnaie a un but bien précis, parmi elles peuvent être définies quatre grandes familles.

Le Bitcoin

Le Bitcoin est voué à devenir la référence même de la cryptomonnaie. Son ascension a permis à tout un écosystème de voir le jour et sa valeur est un des éléments d’indication de la valeur totale du marché des cryptoactifs, que l’on nomme aussi le Market Cap.

Crypto Bitcoin
Crypto Bitcoin – ©kevin92, CC0 Creative Commons

C’est le 31 octobre 2008 qu’apparait le livre blanc du Bitcoin et du fonctionnement de la blockchain, publié par Satoshi Nakamoto. Le Bitcoin fait son entrée dans le monde et en 2011, les cryptomonnaies commencent à surgir comme le Litecoin, Namecoin, Peercoin, Terracoin, etc. dont les codes ont été repris pour créer les cryptomonnaies que vous connaissez aujourd’hui.

L’Ethereum

C’est le deuxième cryptoactif qui apporte son degré d’importance au sein du marché, l’Ethereum est apparu en 2015. Plus grosse capitalisation après le Bitcoin, l’Ethereum permet aux utilisateurs de construire des séries d’applications décentralisées ; développer des concepts, services et modèles économiques grâce à la technologie qui se trouve derrière. Vitalik Buterin a créé cette monnaie virtuelle appelée l’Ether, dont la capitalisation se chiffre aujourd’hui à 92 milliards de dollars.

Ethereum
Ethereum – ©elifxlite, CC0 Creative Commons

Les altcoins

Les alternatives coin se définissent comme étant toutes les alternatives venant concurrencer le bitcoin et l’Ether, on notera ici Cardano, Ripple, Tezos, Uniswap ou encore Binance coin. Dans le but de prendre une position dominante, se créent différentes sociétés qui souhaitent obtenir un grand succès.

 

Le reste du monde

Des centaines de cryptomonnaies sont créées chaque jour, certaines reposent sur un réel modèle économique porté à croitre. Le changement technologique permet à de nombreuses personnes d’investir de l’argent dans des projets qui peuvent grandir grâce aux connaissances numériques.

La cryptomonnaie : un investissement financier

Afin de réaliser des investissements dans les meilleures conditions, des conseillers financiers sont à même de vous éduquer sur le sujet. Puisque de nombreux risques en découlent, avant de se lancer dans un investissement financier, il est nécessaire et utile de connaître les tenants et aboutissants du secteur.

Parler de cryptomonnaie sous-entend des investissements financiers volatiles, diversifier son portefeuille devient un atout pour certains, une nécessité pour d’autres.

Où investir ? Choisir sa cryptomonnaie

Vous êtes investisseur avisé, prêt à prendre des risques importants, une petite partie de votre patrimoine peut être investie dans les cryptomonnaies. Le conseil à suivre est de se constituer un portefeuille de crypto avec différents blocks. Pour choisir sa cryptomonnaie, il est nécessaire de consacrer un temps premier aux différents cours de chacun des actifs et le business modèle qui s’inscrit derrière.
Les cryptos naissants doivent être inspectées avec minuties, il est important de comprendre les projets qui se trouvent derrière chacune.

La volatilité des cours signifie que le coût des actifs oscille énormément, en une journée un cours peut prendre 40 % et perdre 60 % le lendemain. De nombreuses sociétés sont en mesure de vous apporter le conseil et les informations primordiales avant de vous lancer dans ce type d’investissement.

Cardano (ADA)

Les particularités de cette cryptomonnaie résident dans l’approche scientifique de sa technologie de création. L’équipe de projet cherche à fournir une technologie évolutive, robuste, dans le but de créer des applications financières tout en offrant des transactions à faible coût et instantanées.

crypto cardano
Crypto Cardano – ©Michael Förtsch, CC0 Creative Commons

Ripple (XRP)

Cette cryptomonnaie a la particularité de fonctionner par mode de validation sur serveurs indépendants, ce qui nécessite moins d’énergie lorsqu’il s’agit des traitements de données. Son objectif est d’agir comme intermédiaire flexible d’une devise. En d’autres termes, Ripple cherche à associer Internet, la technologie blockchain et le XRP afin de permettre des transferts de valeur transfrontaliers rapides, rentables et fiables.

Crypto XRP de Ripple
Crypto XRP de Ripple – ©Die-Wirtschaftsnews, CC0 Creative Commons

Tezos (XTZ)

C’est une blockchain française évolutive qui fonctionne par « proof of stake » ou preuve d’enjeu, qui vise à demander la preuve de la possession d’une certaine quantité de cryptomonnaie afin d’en tirer des avantages. Lorsque l’on investit dans le Tezos on obtient des jetons, utilisés pour payer des frais de transactions et récompenser les validateurs qui sécurisent le réseau.

Uniswap (UNI)

On l’appelle aussi la licorne de la monnaie décentralisée, Uniswap est un protocole qui permet d’échanger tout type de token ERC-20 sur Ethereum. L’Uni est introduit par la fonctionnalité « concentrated liquidity » (concentrée de liquidité), qui permet de remédier au problème majeur que rencontrent la plupart des cryptomonnaies. Les échanges, avec Uniswap, sont réalisés sans intermédiaire, enfin, la part importante de « smart-contracts » (protocoles informatiques) permet d’échanger des Ethers et des tokens ERC-20.

Binance coin (BNB)

C’est une monnaie de paiement pour divers vendeurs, c’est le jeton ERC-20 issue de la plateforme Binance. Les jetons ont été créés afin d’assurer la durabilité de la plateforme d’échange, un outil qui permet d’acheter des cryptomonnaies par virement bancaire. L’objectif principal de Binance coin est donc d’alimenter les opérations de trading sur la plateforme Binance. Le jeton BNB peut également servir pour acheter des services ou des biens, notamment dans le monde du voyage.

Les erreurs à éviter lorsque l’on souhaite investir dans les cryptomonnaies

Sécuriser son argent : 2FA

Un simple mot de passe ne suffit pas à sécuriser votre argent sur internet, dans un premier temps il est primordial que celui-ci soit long de 16 caractères contenant des caractères spéciaux, mais il est également crucial d’activer la double identification ; 2FA ou authentification à deux facteurs. Avec une application qui permet de générer un code supplémentaire, vous ajoutez une sécurité à votre compte et vous vous évitez les vols qui peuvent être fatales.

Les IN et les OUT

Il est important de suivre ses investissements en ayant un carnet de tenue qui vous permet de faire le bilan en fin d’année, de chaque entrée et sortie effectuée. En outre, cela vous permet de définir vos stratégies à l’avance, une bonne organisation est primordiale dans ce type d’investissement. En effet, vous vous évitez de devoir prendre des décisions dans la précipitation lorsque cela est nécessaire.

Éviter les cascades d’engagement

Une décision prise dans la peur ou la confiance résulte rarement d’un aboutissement satisfaisant. Les investisseurs ont tendance à perdre davantage lorsque les décisions s’enchainent dans le mouvement. Raison pour laquelle une stratégie est efficace lorsqu’elle est réfléchie en amont.

Les ratios de risque

Il faut garder en tête que lorsqu’un cours est très volatile, il l’est dans les deux sens ; si vous pouvez gagner 60 % dans une journée, c’est parce que vous pouvez aussi les perdre dans un temps restreint. Dans le monde de la cryptomonnaie, conclure 5 % de rendement par jour sans risque est impossible.

Qu’est-ce que le Bitcoin ?

Cryptomonnaie Bitcoin
Cryptomonnaie Bitcoin – ©MichaelWuensch, CC0 Creative Commons

Première monnaie électronique décentralisée, le Bitcoin est une unité monétaire virtuelle qui peut être échangée sur internet. Il se transmet de particuliers à particuliers, les frais d’échanges sont donc moindres, en outre, il n’existe pas de condition arbitraire à son usage. Le Bitcoin est généré à travers les réseaux par toute personne faisant tourner un logiciel nommé le « mineur de Bitcoin ».

En quelques minutes votre transaction est vérifiée par un mineur qui s’assure de la sécurité des portefeuilles, ensuite, l’échange est stocké de façon anonyme et permanente sur le réseau Bitcoin. Derrière le Bitcoin se trouve un programme informatique open source gratuit. Le logiciel libre détient un code source qui peut être inspecté par tout un chacun. Les failles critiques de sécurité peuvent être anticipées, c’est ainsi qu’une confiance en la pérennité de l’expérience est soulevée.

Le Bitcoin cherche à révolutionner le monde de la finance tout comme le web transforme la représentation des médias. En effet, quelques commerçants utilisent le Bitcoin bien qu’il ne fasse pas l’unanimité. Des plateformes permettent d’échanger les Bitcoins contre des Euros, c’est le cas de PayPal par exemple. Finalement, le Bitcoin est un excellent moyen pour les entrepreneurs, start-up et diverses entreprises de se faire remarquer.

Suivre le cours du Bitcoin

Il est celui qui séduit les investisseurs depuis quelques années déjà, le Bitcoin est le cryptoactif le plus connu de tous. Un regain d’intérêt de la part des particuliers se fait ressentir dû à l’accessibilité des plateformes de transaction. Son cours est très instable, sa volatilité réagit à plusieurs facteurs, notamment les annonces des commerçants réputés faisant confiance en cet actif. En raison des gains qui peuvent être dégagés dans les secteurs financiers ou banques centrales, sont mis en place les faits suivants :

  • Des fonds d’investissement qui comptent s’exposer partiellement aux cryptomonnaies,
  • Des grands du commerce qui désirent créer des comptoirs spécialisés dédiés à l’investissement.

Le secteur de la cryptomonnaies s’étend, l’Europe amorce des mesures règlementaires et développe des normes. Se régulant le secteur commence à faire preuve d’une respectabilité notable. En revanche, l’objectif final de nombreux particuliers et professionnels est de faire de la spéculation, davantage que de songer à utiliser la monnaie pour des transactions de tous les jours.

Est-ce sain qu’une monnaie prenne de la valeur aussi rapidement ? Finalement si une monnaie à beaucoup de valeur, nous pouvons avoir tendance à désirer la garder, pour que celle-ci vaille davantage le lendemain et ainsi de suite. C’est ainsi que l’on peut qualifier le Bitcoin d’actif.

Néanmoins, il y a de moins en moins de Bitcoins sur le marché et la demande continue d’augmenter. Investir dans cet actif est relativement dangereux du fait de sa volatilité, mais on peut remarquer que c’est précisément ce que recherchent de nombreuses personnes ; les boursicoteurs. Aujourd’hui, la caractéristique unique de l’actif numérique est qu’il est facilement divisible, en quelques milliardièmes de parties.

Particularité du Bitcoin

Il est possible de déterminer la valeur d’une action, sur sa valeur nette comptable, la somme des bénéfices futurs seront engrangés selon le marché, or derrière le Bitcoin se trouve majoritairement une confiance collective. Les personnes qui utilisent le Bitcoin ont confiance en cet actif, car sa valeur repose sur les critères de rareté ;

  • il est difficile à trouver,
  • sa production dénote d’un certain coût,
  • la contrefaçon ne peut avoir lieu.

Plus la confiance est présente plus la valeur du Bitcoin monte, moins les gens ont confiance plus sa valeur baisse. Si le Bitcoin a été créé quelque temps après la crise financière, c’est en raison d’une baisse de confiance envers les banques que l’intérêt a pu être suscité. En effet, le succès du Bitcoin a peut-être été créé par la crise de 2008.

Bitcoin : une monnaie courante au Salvador ?

Le Bitcoin devient pour la première fois la monnaie légale d’un pays, le président Nayib Bukele déclare son adoption qui entre en vigueur le 7 septembre 2021. Le plus petit pays d’Amérique centrale et premier État souverain à apporter une telle importance à ce cryptoactif ce qui signifie que dans la vie quotidienne, l’acceptation du Bitcoin par les commerçants (boulangers, marchés, etc.) sera obligatoire.

Tous les avantages du Bitcoin sont mis en avant ; pas de frais et des transactions instantanées, le pouvoir d’achat généré peut être un bénéfice sans précédent pour les utilisateurs. Le Salvador n’a jamais obtenu de monnaie stable au cours de son évolution. Le Bitcoin peut permettre au pays d’être réinjecté au sein d’une économie stable. Alors que les deux tiers des Salvadoriens ne détiennent pas de compte en banque ni de carte de crédit, mais la majorité des échanges se fait en liquide.

Le Bitcoin ne fait pas l’unanimité au sein de la population, les nombreux manifestants le prouvent. Selon les économistes, l’actif est capable de protéger le pays des chocs auxquels les monnaies traditionnelles peuvent être soumises. Cette initiative pourrait très bien donner des idées au reste du monde.

Pourquoi le prix des cryptomonnaies est en constant mouvement ?

La volatilité de l’actif existe en raison de la présence de l’offre et la demande. Les prix varient en fonction du marché comme tous les actifs. De plus, lorsque le Bitcoin prend de la valeur – nous avons dit plus haut que ce cryptoactif fait œuvre de référence au sein du Market Cap – cela signifie que les capitaux qui font partie du monde de la finance centralisée, se déversent vers cette finance décentralisée.

La régulation de la cryptomonnaie

La particularité de la cryptomonnaie réside dans le fait que les données sont traitées par des machines qui s’enclenchent les unes derrière les autres. Le fondement même réside dans l’absence de régulation, c’est l’ensemble des utilisateurs du système qui valident les transactions. Une banque centrale n’est pas garante de la monnaie, or celle-ci est utilisée parce que c’est une communauté. À partir du moment où des règles sont mises en place, une personne a la possibilité d’approuver ou non certaines actions.

D’un point de vue économique, les paradoxes, coquilles du monde de la cryptomonnaie, nous prouvent que nous sommes encore à l’aube d’une éventuelle révolution.

Les cryptomonnaies peuvent-elles devenir l’équivalent de l’or ?

L’or, qui fut notre monnaie durant des millénaires, n’est plus pour autant capable de nos jours de faire acte d’échange lors des transactions. La thésaurisation de l’actif qui prend énormément de valeur, est un atout pour sa pérennité. Les investisseurs institutionnels se dirigent de plus en plus vers la cryptomonnaie, c’est le principe de rareté qui apporte sa valeur que l’on compare à celle de l’or. C’est le même principe pour le Bitcoin par exemple qui ne peut être créé à l’infini.

Pourquoi y a-t-il autant de cryptomonnaies sur le marché ?

Les tutoriels sur internet permettent aux as de l’informatique de créer leur propre cryptomonnaie par le biais de token-ERC20, à la portée de tous. De nos jours, nous en comptons plus de 5 023, un chiffre en constante évolution.

Quel avenir pour la cryptomonnaie ?

Est-ce que Bitcoin ou la cryptomonnaie en général peut rester à l’état de mode ou pourrait-ce être tenable dans le temps ? C’est la question que se posent aujourd’hui les économistes, qui tendent à comparer le Bitcoin à l’or. L’or détient la valeur que l’on est prêt à lui donner, prenant pour exemple l’aluminium qui est un matériau rare, mais dont on consacre que peu d’importance. Il n’est pas si aisé d’expliquer pourquoi l’or est une valeur refuge, autre que le fait d’approuver que « tout le monde » y croit, c’est un matériau qui nous attire.

Pour le Bitcoin le point de vue est similaire, il détient la valeur que nous lui accordons tous et sa valeur est soutenue aujourd’hui par les achats. Il fut établi que les 20 000 dollars du fameux cours de 2017 avec sa progression de plus de 1800 %, ne seront plus dépassés, or le point de vue peut être rapidement changé si l’actif revient en force. Au sein de cette ère numérique, il n’est pas improbable qu’un actif décoléré devienne une nouvelle valeur refuge, tout comme l’or décoléré de l’économie est une valeur refuge.

Basé sur la même technologie que le cryptoactif, l’e-euro pourrait bientôt venir concurrencer le Bitcoin et les autres. La monnaie numérique de banque centrale serait vaillamment contrôlée et garantie par les banques centrales, tout en utilisant la blockchain, une technologie très intéressante. L’objectif étant de lier deux mondes en prenant la bonne technologie des cryptoactifs avec la sécurité de l’euro émis par les banques centrales.

Crypto : des hackers travaillant en faveur de la plateforme Cardano

/

La blockchain Cardano consacre une bonne partie de leur énergie et argent pour les préparatifs de la mise à niveau Alonzo. Il en est de même pour l’intégration du contrat intelligent, plus communément appelé Smart Contract. Pour ce faire, la fondation Cardano a pris le soin de lancer un programme qui permet de récompenser les hackers. Ces derniers doivent découvrir les vulnérabilités dans la blockchain pour qu’un bon fonctionnement ait lieu sur la plateforme. Bien évidemment, Cardano les récompense d’une bonne somme d’argent, sur le principe du Bug Bounty.

Des hackers pour assurer le bon fonctionnement de la plateforme

Dans le monde des cryptos, les hackers ne permettent pas seulement de perdre. Ils peuvent également travailler en faveur de ceux-ci. C’est pourquoi Cardano lance un appel aux hackers « honnêtes » pour discerner toutes failles de sécurité pour apporter des solutions efficaces au développement de l’enseigne. Cet appel consiste spécialement aux pirates spécialisés dans la recherche de failles de sécurité.

Bien évidemment, Cardano va offrir une récompense aux pirates qui arrivent à favoriser cela. Selon la plateforme, les hackers se montrent beaucoup plus performants à découvrir en toute facilité toutes sources de problèmes dans les blockchains par rapport aux scanners de vulnérabilité automatisée.

Une collaboration déjà en place

La Fondation Cardano, se trouvant en Suisse, affirmait avoir déjà travaillé avec HackerOne qui est une plateforme de coordination de vulnérabilités de correction de bogues. Cette enseigne engage effectivement des pirates informatiques pour discerner les failles de la cybersécurité.

D’après la plateforme HackerOne, Cardano offre de 300 à 10 000 dollars pour les hackers qui sont capables de découvrir la vulnérabilité de l’enseigne. Effectivement, plus le bug découvert est important, plus grande sera la récompense.

Un projet bien pensé

Si l’enseigne Cardano décide de se lancer dans l’analyse de la vulnérabilité de son réseau, c’est parce qu’elle va entrer dans la « phase finale et critique » de la mise en place de ses contrats intelligents. La blockchain sera officiellement optimisée ce 12 septembre. C’est lors de cette date que les contrats intelligents devraient être efficacement fonctionnels. Aussi, selon la publication de Charles Hoskinson, le fondateur de Cardano, l’enseigne va se lancer dans la mise à niveau d’Alonzo.

Source Investing

Crypto : WAX explose sa performance de 116% en 24 heures

/

Il n’y a pas que le dépassement de la barre des 50 000 dollars du Bitcoin qui a à l’heure actuelle est remarquée dans le monde de la cryptomonnaie. Il y a également le projet crypto Wax qui met en évidence une meilleure performance en faisant son listing sur Binance. Cette cryptomonnaie a augmenté de 116% sur seulement 24 heures.

En plus de son incroyable performance, la cryptomonnaie WAX bénéficie d’un volume d’achat impressionnant qui a augmenté de 22 124,89% en 24 heures. D’après les données de CoinMarketCap, plus de 147 millions de dollars ont été dépensés par les utilisateurs de Binance. La plateforme WAX a aussi permis aux usagers de l’exchange chinois d’enregistrer jusqu’à 151 millions de dollars.

Focus sur le projet WAX

Le Worldwide Asset eXchange indique qu’il s’agit d’une cryptomonnaie qui a pour unique but de faciliter le trading des actifs virtuels. Ces derniers consistent en collectibles, metaverses et tout ce qui concerne les catégories de NFTs. En somme, le Wax consiste à un marketplace pour les actifs virtuels.

D’après DappRadar.com, WAX a pu gagner la première place dans le domaine des NFT. Cela consiste aussi bien le nombre d’utilisateurs que le nombre de transactions réalisées sur le réseau. C’est pourquoi il est spécifiquement connu sous le nom de roi des NFTs.

Afin de satisfaire les besoins de ses utilisateurs, WAX opte pour le protocole DPOS  qui permet d’améliorer la vitesse ainsi que la scalabilité de la blockchain.

Le WAXP en bourse

En bourse, la cryptomonnaie a connu de bons débuts. Effectivement, elle a pu vendre jusqu’à 64 750 000 de jetons pour un prix de 9,6 millions de dollars. Elle a su conserver une tendance haussière qui lui a permis de trouver une grande valeur. Ceci s’est déroulé au mois de mai 2018. Pourtant, WAX a connu une phase de correction qui lui a fait chuté de manière drastique en bourse.

Ce n’est qu’en mars 2021 que la crypto a regagné à la hausse pour progresser en bourse. Sa montée va de pair avec l’augmentation historique de mars. Depuis mars 2021, la crypto fluctue et est volatile comme la plupart des cryptos. Pourtant en général, elle progresse. Dernièrement, WAX a explosé les compteurs et présente une performance jamais vue.

Mise en garde : Le marché des crypto est très volatile et très risqué même pour des professionnels du secteur. Formez vous, faites vos allocations pour limiter les risques. Cet article n’est absolument pas un conseil en investissement.

Source Cryptonaute

La répression chinoise des crypto-monnaies offre une aubaine aux mineurs de bitcoins du monde entier

/

Les mineurs internationaux de bitcoins récoltent les fruits de l’interdiction effective par la Chine de cette pratique gourmande en énergie, générant des profits toujours plus élevés en comblant le vide laissé par leurs anciens rivaux chinois dans la création de jetons numériques.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres…

Les plus grandes provinces chinoises productrices de bitcoins ont lancé en juin une répression de l’extraction de crypto-monnaies, dans le cadre d’une tentative plus large de réduire les émissions de carbone et de lutter contre les crypto-monnaies privées, alors que le pays travaille à l’élaboration de sa propre monnaie numérique officielle.

Le pays était le plus grand producteur de bitcoins au monde, avec la moitié de la production mondiale. Les mineurs d’autres pays ont déclaré que le refroidissement de la production chinoise avait ouvert le marché à d’autres concurrents.

Pensez à la production quotidienne moyenne de bitcoins dans le monde comme à une tarte. La taille du gâteau est restée la même, et chaque mineur existant a pu se servir une part beaucoup plus grande

a déclaré Shane Downey, directeur financier de Hut 8 Mining, une société cotée en bourse basée à Toronto.

Les mineurs de bitcoins créent de nouvelles pièces en utilisant de puissants ordinateurs pour résoudre des énigmes mathématiques. Le nombre de pièces pouvant être produites chaque jour est fixe, de sorte qu’avec moins de rivaux, il est plus facile et moins coûteux de frapper une nouvelle monnaie.

L’amélioration de la situation économique a incité des entrepreneurs à lancer de nouvelles opérations minières dans le monde entier.

La puissance informatique globale consacrée à l’extraction de bitcoins dans le monde a d’abord été divisée par deux à la suite de la répression chinoise, mais elle est aujourd’hui inférieure d’environ 30 % à celle du mois de mai, selon le site Web de données Blockchain.com.

Rentabilité des mineurs de crypto

La rentabilité des mineurs de bitcoins dépend du cours des pièces sur le marché, du coût et de la quantité d’électricité nécessaire pour faire fonctionner les serveurs et du rythme auquel les unités peuvent être extraites. La hausse du bitcoin, qui est revenu lundi à 50 000 dollars après avoir atteint son plus bas niveau de l’été (environ 30 000 dollars), pourrait constituer une incitation supplémentaire pour les mineurs.

“C’est comme si nous avions doublé le nombre de nos machines”, a déclaré Fiorenzo Manganiello, fondateur de la société de capital-investissement Lian Group, qui possède l’une des plus grandes fermes minières de bitcoins renouvelables en Europe.

Hut 8 Mining en a également profité : la société a enregistré une hausse de 241 % de ses revenus miniers au deuxième trimestre, pour un total de 31,4 millions de dollars canadiens (24,8 millions de dollars américains), et son directeur général a fait remarquer que les mois de juin et juillet ont été des mois exceptionnels en raison de l’absence de l’industrie chinoise. Les bénéfices miniers ont atteint 19,3 millions de dollars canadiens au cours de la période, contre 697 000 dollars canadiens pour la même période l’année dernière.

Des performances en hausse pour les mineurs

La société minière britannique Argo Blockchain a également fait état d’une augmentation de 180 % de ses revenus au cours du premier semestre 2021, citant un changement des conditions minières mondiales qui lui a permis de produire davantage de pièces numériques sans augmenter le nombre de machines utilisées. Les bénéfices avant impôts ont grimpé en flèche à 10,7 millions de livres sterling, contre 523 074 livres sterling au premier semestre 2020.

Sam Doctor, chef de la stratégie du spécialiste américain des actifs numériques BitOoda, a estimé qu’il faudrait environ 18 mois pour que les capacités reviennent aux niveaux d’avant l’interdiction. Remplacer les ressources perdues prendra du temps car cela implique de mettre à niveau les infrastructures électriques et de construire des installations.

Les mineurs chinois ont tenté de migrer vers les pays voisins, comme la Mongolie et le Kazakhstan, mais beaucoup n’ont pas pu transporter les équipements au-delà des frontières. Des inquiétudes ont également été exprimées quant à l’attitude des autorités locales à l’égard de l’extraction de bitcoins.

L’extraction de bitcoins a un impact environnemental important. Il représente 0,4 % de la consommation mondiale d’énergie, soit une consommation annuelle d’électricité supérieure à celle de la Finlande ou de la Belgique, selon l’indice Cambridge Bitcoin Electricity Consumption. Les mineurs chinois ont un effet particulièrement important en raison de leur dépendance à l’égard de l’énergie produite par le charbon.

Source Financial Times

Le prix du bitcoin franchit la barre des 50 000 $

/

Vers minuit dimanche, le prix du Bitcoin a atteint 50 000 $, le prix le plus élevé observé depuis la correction de Bitcoin en mai. Après la baisse, le prix du Bitcoin a oscillé entre 30 et 40 000 pendant la majeure partie de l’été.

Bien qu’il soit impossible de le dire avec certitude, beaucoup prévoient que le prix s’appréciera considérablement à partir d’ici pour clôturer l’année. Rappelons qu’il y a tout juste un an aujourd’hui, le prix du Bitcoin se situait à environ 11 650 $.

En 2017, le prix du Bitcoin est passé d’environ 10 000 $ à 20 000 $ en dix-huit jours, atteignant un sommet sans précédent. Lundi, l’investisseur Anthony Pompliano a déclaré le CNBC :

Ça ne me surprendrait pas de voir quelque chose de fou comme ça arriver avant la fin de l’année.

Voici un examen des nouvelles de plus en plus haussières du mois dernier qui ont conduit à cette étape de prix passionnante :

  • Votre chèque de relance de 1 200 $ vaudrait environ 8 765 $ aujourd’hui si vous aviez acheté du Bitcoin avec en avril 2020.
  • Jeudi, il a été découvert qu’en juin, Blackrock, le plus grand gestionnaire d’actifs au monde, avait alloué plus de 382 millions de dollars aux actions de Marathon Digital Holdings & Riot Blockchain, devenant le deuxième investisseur dans les deux.
  • Coinbase a annoncé jeudi avoir mis à jour sa politique d’investissement pour inclure une allocation de revenus trimestriels de 10% en Bitcoin et autres crypto-monnaies. Coinbase s’est également engagé à investir 500 millions de dollars sur ses 4 milliards de réserves en Bitcoin et crypto.
  • Les géants bancaires Wells Fargo et JPMorgan ont tous deux déposé des fonds Bitcoin passifs pour leurs clients fortunés.
  • L’investisseur et célèbre gestionnaire de fonds Bill Miller a déclaré qu’il achetait du Bitcoin depuis qu’il ne coûtait que 200 $.
  • Galaxy Digital a déposé auprès de la SEC un fonds négocié en bourse à terme Bitcoin en vertu de la loi sur les sociétés d’investissement de 1940.
  • Walmart recrute un « chef de produit en monnaie numérique et en crypto-monnaie ».
  • La société d’investissement privée Neuberger Berman ajoute des contrats à terme Bitcoin à son fonds de stratégie de produits de 161 millions de dollars.
  • Jordan Peterson publie un épisode de podcast sur Bitcoin, devenant le dernier intellectuel public à partager ses réflexions.
  • Le gestionnaire d’investissement mondial VanEck a déposé auprès de la SEC un fonds négocié en bourse pour la stratégie Bitcoin, pour la deuxième fois.
  • Black Rock Petroleum Company, basée au Nevada, a conclu un accord avec Optimum Mining Host pour déployer et exploiter jusqu’à 1 million de machines minières Bitcoin.
  • Le Sénat américain a rejeté un amendement bipartite visant à clarifier les dispositions de déclaration fiscale requises pour les courtiers soutenant l’économie Bitcoin.
  • Le “Bloomberg Crypto Outlook” de ce mois-ci rapporte une trajectoire future haussière pour Bitcoin, déclarant “nous voyons des parallèles de performances qui pourraient remettre la crypto de référence sur la bonne voie vers 100 000 $”.
  • L’une des plus grandes sociétés minières de bitcoins en Amérique du Nord, Marathon Digital Holdings, Inc., a annoncé qu’elle achèterait 30 000 Antminer S19J Pros supplémentaires pour 120,7 millions de dollars.
  • Dans une nouvelle lettre aux actionnaires, le géant des paiements Square a révélé que les clients avaient acheté pour 2,72 milliards de dollars de bitcoins au deuxième trimestre de cette année.

Bitcoin est en hausse d’environ 120% par an en moyenne au cours des 10 dernières années. L’année dernière, nous avons eu un rendement annualisé de 250 %.

Avec un long regard tourné vers l’avenir, la société de capital-risque Alyse Killeen a prédit lundi dans une interview à Interne du milieu des affaires que, “Dans trois ou quatre ans, la plupart des gens auront accès à Bitcoin en gagnant.”

Vendredi, d’une manière typiquement haussière et éloquente, le PDG de MicroStrategy, Michael Saylor, s’est exprimé sur le podcast  Entretiens Blockchain :

Le bitcoin est l’une des technologies les plus, sinon la plus perturbatrice de la décennie, et il perturbe le secteur de l’énergie, il perturbe la communauté des investisseurs, il perturbe la communauté technologique. Cela signifie que cela perturbe la politique et l’économie en général. Cela perturbe la définition des actifs et des droits de propriété. Donc, cela étant le cas, cela attire l’attention des gens et c’est progressif et cela permet aux gens de se concentrer. Donc je pense que ça a été bon pour le moral.

Permabull Saylor a poursuivi :

Bitcoin est un système de preuve de travail réussi vieux de 10 ans, comme si vous n’aviez que deux choses dans la blockchain qui ont été considérées comme une propriété ou une marchandise Bitcoin. En théorie, il n’y en a que deux, mais il n’y en a qu’un qui a une stratégie cohérente pour la prochaine décennie et une trajectoire cohérente pour la dernière décennie. Et c’est Bitcoin, non? Je pense donc qu’il est assez important de comprendre que Bitcoin est à peu près la chose la plus prévisible de tout l’univers de la blockchain, tout le reste est incertain.

Les bitcoin fan boy continueront probablement à faire ce qu’ils ont fait jusqu’à présent, c’est-à-dire s’accrocher, et garder le cap alors que nous nous préparons à atteindre de nouveaux sommets historiques.

Source BitcoinMagazine

Un Sud-Africain perd 800 000 euros de bitcoins après avoir accidentellement effacé ses clés

/

La détention de bitcoins n’est bonne que si le détenteur ne perd pas ses clés. Il est très important, en matière de détention, de s’assurer que les clés soient sécurisées. En effet, une fois que les clés sont perdues, il n’y a aucun moyen de récupérer la crypto. C’est dire à quel point le réseau Bitcoin est sécurisé.

Une bourde a plus de 800 000 €

C’est le cas d’un homme sud-africain qui avait accidentellement supprimé les clés de son portefeuille qui contenait 20 BTC (846 000 € en date du 23 aout 2021).

Un rapport de MyBroadband relate l’histoire de M. X, 24 ans, ingénieur en électronique de Pretoria, en Afrique du Sud, qui a perdu la clé de son portefeuille qui contenait 20 bitcoins. M. X avait extrait les BTC il y a 10 ans, alors qu’il était encore mineur et qu’à cette époque, les BTC ne valaient pas grand-chose.

Les pièces étaient encore faciles à extraire et M. X avait extrait son butin à l’aide d’un ordinateur personnel équipé d’une carte graphique Nvidia GeForce GTS 250. Les bitcoins n’étaient pas aussi faciles à vendre à ce moment-là. Et selon M. X, ils ne valaient pas grand-chose et il s’en était désintéressé parce que l’ordinateur ne pouvait pas être utilisé pour grand-chose d’autre pendant qu’il extrayait la crypto.

Comment il a perdu ses clés

M. X était retourné vérifier ses bitcoins sept ans après les avoir minés pour la première fois lorsque le BTC avait atteint 1 000 dollars par pièce, c’est alors qu’il a réalisé sa grave erreur. M. X affirme qu’il avait stocké ses BTC extraits sur le logiciel de portefeuille bitcoin original. “Je crois que j’ai utilisé le logiciel original de portefeuille Bitcoin”, a déclaré M. X. “Qui nécessitait une clé de portefeuille et un mot de passe pour y accéder”.

Le jeune homme de 24 ans n’a pas pu se rappeler exactement combien de temps il avait extrait les pièces, mais il pense avoir miner la crypto Bitcoin pendant plusieurs semaines voir plusieurs mois. À ce moment-là, il avait réussi à extraire jusqu’à 20 bitcoins. La totalité des pièces ne valait qu’environ 58 cents sud-africains lorsque M. X les a extraites, des clopinettes à l’époque.

Lorsqu’il est retourné chercher les pièces sept ans plus tard, M. X a découvert qu’il avait fait une grave erreur. Le disque dur où était stocké le fichier contenant les pièces avait été formaté. Les tentatives de récupération des fichiers originaux sur le disque dur se sont avérées vaines, car le disque avait déjà été formaté et écrasé plusieurs fois à ce moment-là.

Je me souviens avoir rassemblé tous les disques durs, les clés USB, les CD et les DVD de la maison et les avoir soigneusement examinés. Cela m’a pris environ une semaine. J’ai également essayé d’exécuter un logiciel de récupération de données sur mon disque dur principal, mais cela n’a pas été d’une grande utilité. À ce moment-là, ce disque avait été formaté et réutilisé plusieurs fois.

Continuer avec les cryptos

M. X a déjà fait la paix avec lui même sur cette perte. Comme il ne s’est jamais lancé dans les crypto-monnaies, pour lui, il s’agissait plutôt de pouvoir utiliser une technologie cool. M. X possède encore actuellement diverses crypto-monnaies. Bien que l’ingénieur en électronique n’investisse pas activement dans les crypto. Il se contente plutôt de “jouer sur les marchés et de voir comment les choses évoluent”.

Selon M. X, il mine toujours des crypto-monnaies, mais pas le bitcoin. Ses activités de minage actuelles se concentrent sur l’Ethereum. Mais ce n’est que lorsque sa plateforme n’est pas utilisée qu’il l’utilise pour miner des crypto-monnaies. Les bitcoins de M. X vaudraient environ un peu plus de 800 000 euros au prix actuel du taux du BTC.

Les bitcoins égarés dans le monde

Selon les estimations actuelles, le nombre de BTC perdus représente 20 % de l’ensemble de l’offre en circulation, soit 18,5 millions de BTC. La plupart de ces pertes sont le fait d’utilisateurs précoces qui avaient oublié la crypto-monnaie après l’avoir acquise, en raison de la valeur des pièces à l’époque. Lorsqu’ils y sont retournés, ils ont découvert qu’ils avaient perdu les clés de leurs portefeuilles. Le cas le plus connu est celui de James Howells, qui a jeté un disque dur contenant 7 500 bitcoins, soit aujourd’hui un équivalent de 317 millions d’euros…

Le projet crypto Audius (AUDIO) est en pleine expansion

/

Face aux innombrables cryptomonnaies qui sont disponibles sur le marché, le projet  Audius se démarque avec son boost de montée en valeur de 100 % sur seulement 24 heures. Cette augmentation a été de plus de 140% pour le début de la semaine. Par conséquent, il s’affiche parmi les 100 premiers projets cryptos qui bénéficient d’une forte progression. Cette explosion est-elle considérée comme étant un phénomène sur le long terme ? Voici les détails.

Connaître davantage le projet Audius

Comme son nom le laisse clairement entendre, le projet Audius se spécialise dans l’industrie musicale. Celle-ci s’associe avec la blockchain AUDIO. C’est le projet qui permet de rémunérer de manière correcte et rapide les artistes, et ce, dans des proportions les plus importantes. Cela permet de payer les artistes en temps réel et à chaque écoute. C’est donc une meilleure solution pour optimiser les bénéfices des auteurs ainsi que des artistes.

À savoir qu’avec ce projet, les acteurs peuvent choisir entre le paiement en Tokens Audius ou en stablecoins. Le choix se repose sur la nécessité de l’utilisateur. Avant de migrer sur le réseau Solana, le projet Audius profitait de la blockchain Ethereum. Sa migration est sans doute due aux frais et délais de transactions intéressants proposés par Solana.

L’évolution du cours du Token AUDIO pour cette année 2021

Le token AUDIO a débuté début de l’année 2021 avec une valeur de 0,10 euro et a rapidement progressé. Les premières semaines du début de l’année ont été haussières pour le projet. La progression s’est continuée de manière lente, c’est ce qui lui a permis de dépasser la barre 0,20 euro. Une valeur de 0,70 euro est atteinte vers mi-mars.

Au cours de son évolution pendant l’année 2021, le token AUDIO a connu quelques phases de correction. Pourtant, il a rapidement pu reprendre la ligne. Le 15 août, sa valeur s’explose avec une montée de + 140%. Grâce à cela, il se classe parmi les 100 plus grosses cryptomonnaies en matière de marketcap.

D’après les algorithmes de prédiction, la tendance haussière de ce projet crypto se montre positive. Cependant attention à la volatilité des marchés cryptos. Pensez à bien vous former, à vous renseigner par votre propres recherches et à faire vos allocations de sorte à minimiser le risque de votre portefeuille via différents types d’actifs.

Source Cryptonaute

Alibaba propose une plateforme NFT basé sur la blockchain pour protéger les oeuvres des créateurs

/

Le géant technologique multinational chinois, Alibaba Group, a lancé une place de marché de jetons non fongibles (NFT). Cette plateforme NFT d’Alibaba offre non seulement aux clients la possibilité d’acheter et de vendre des NFT, mais la place de marché basée sur la technologie blockchain permet également aux utilisateurs d’obtenir des licences pour vendre leur propriété intellectuelle.
Son concurrent Américain, Amazon à quant à lui abandonné son projet de cryptomonnaie.

Le marché NFT d’Alibaba propose un service de droits d’auteur par blockchain

Alibaba est une grande entreprise chinoise spécialisée dans les services Internet, la technologie et les solutions de commerce électronique. L’entreprise, fondée en 1999, s’est rapidement catapultée pour devenir l’une des plus grandes au monde avec 257 milliards de dollars d’actifs dans son giron. Alibaba a engrangé 21,8 milliards de dollars de revenus jusqu’à présent en 2021 et l’entreprise est impliquée dans les solutions de crypto-monnaie et de blockchain depuis des années maintenant.

La société milliardaire a lancé sa place de marché NFT cette semaine, selon un rapport publié le 17 août par le South China Morning Post. Il convient de noter que le géant technologique basé à Hangzhou est également propriétaire du SCMP. Le rapport indique que les NFT émis sont frappés sur ce que l’on appelle la “New Copyright Blockchain” et qu’ils sont gérés par le Sichuan Blockchain Association Copyright Committee.

L’un des services de la place de marché NFT d’Alibaba s’appelle “Blockchain Digital Copyright and Asset Trade” et permet à tout créateur de contenu de déposer un copyright sur la blockchain et de vendre également les droits (jetons). Le droit d’auteur est en fait un jeton, et seul le propriétaire du jeton est réellement propriétaire du contenu, selon la page d’introduction de la place de marché NFT d’Alibaba. Josh Ye, journaliste au SCMP, explique que la plateforme NFT d’Alibaba “compte déjà de nombreux produits”, mais qu’ils ne seront pas mis aux enchères avant le mois prochain.

NFT : Non Fungible Token
NFT : Non Fungible Token – ©Amhnasim, CC0 Creative Commons

South China Morning Post, Tencent & Ant Group lancent des NFT

Josh Ye note également que l’un des objets est une illustration de la Guerre des étoiles et une représentation peinte de la Tour de la Perle de l’Ouest du Sichuan.

Chaque enchère commence à 100 yuans (15 dollars) et un dépôt de 500 yuans est nécessaire pour enchérir

note le rédacteur de SCMP. Le journaliste précise également que SCMP émettra des jetons non fongibles similaires à ceux des magazines américains tels que TIME, USA Today et Fortune.

Outre Alibaba, Ant Group, filiale de la société spécialisée dans les technologies financières, se lance dans le secteur des NFT et le marché des NFT d’Alibaba est également lié à Tencent Holdings. Sur le terrain de jeu mondial, Alibaba devra faire face aux défis d’autres marchés qui ont levé des millions de dollars cette année, comme Rarible, Opensea et Makersplace. En outre, les places de marché NFT de Crypto.com et FTX seront également des concurrents d’Alibaba.

Source Bitcoin.com

Top 3 des meilleures crypto du moment

/

Les cours des cryptos sont actuellement en plein boom. Ceux-ci sont actuellement dans le vert ce mois d’août. Une augmentation considérable de la valeur de crypto a été constatée  ce week-end. Cela a été sans doute dû au fait de la bonne performance du Bitcoin. Voici 3 coins qui figurent actuellement parmi les plus performants.

IoTex (IOTX)

Le cours de la crypto IoTex rebondit considérablement à l’heure actuelle. Ceci est de 0,08 euro, soit une progression de +213% en seulement une journée. Une hausse de 364% est remarquée en une semaine. C’est sans doute la meilleure performance du marché crypto du monde entier.

Ayant vu le jour en 2017, le coin IOTX a pour principal but de faire fonctionner une plateforme décentralisée pour l’Internet des objets ou IOT. Ceci correspond au réseau utilisé par les objets connectés.

HOLO (HOT)

Après la crypto IoTex, le HOLO a aussi une meilleure performance. Sa valeur se trouve actuellement autour de 0,0009 euro. Avec une hausse de 25% en seulement 24 heures, HOLO reste la seconde crypto la plus performante du marché. Son cours grimpait de 80% en une semaine. C’est sans doute une crypto à ne pas manquer pour ce mois d’août.

Le fonctionnement de la crypto HOLO se base sur un écosystème nommé Holochain. Ce dernier reste le nom de la blockchain. Elle a été créée dans le but de développer des applications décentralisées. HOLO fonctionne du même principe que le Cardano (ADA) ou  encore l’Ethereum (ETH).

Ravencoin (RVN)

Avec une performance de 24% en seulement 24 heures, Ravencoin (RVN) arrive en 3e place des cryptos les plus performantes. Cette progression est de 127% en 7 jours. Conçu en janvier 2018, Ravencoin s’agit d’une plateforme d’échange P2P de jetons qui s’utilise sur toute sorte d’applications. Il permet la création de token sur la Blockchain Ravencoin. Bien évidemment, il est possible de faire échanger les jetons. À savoir que le fonctionnement de la crypto Ravencoin reste identique au Bitcoin.

Source Cryptonews

Le pirate d’un vol de 600 millions de dollars en cryptomonnaies affirme l’avoir fait “pour le fun”

/

Une personne qui prétend être le hacker à l’origine de l’un des plus grands hold-up de crypto-monnaies de tous les temps affirme que le vol a été fait “pour le fun”.

Plus de 600 millions de dollars de crypto ont été volés dans la cyberattaque, qui a visé une plateforme de finance décentralisée appelée Poly Network.

La finance décentralisée est un espace à croissance rapide au sein de l’industrie de la crypto qui vise à reproduire les produits financiers traditionnels comme les prêts et les échanges sans l’implication d’aucun intermédiaire.

S’il a attiré des milliards de dollars d’investissements, l’espace DeFi a également donné lieu à de nouveaux hacks et arnaques. Par exemple, un jeton soutenu par l’investisseur milliardaire Mark Cuban a récemment chuté de 60 dollars à plusieurs millièmes de centimes dans une apparente “ruée vers la banque”.

La plateforme Poly Network s’est fait piraté

Poly Network est une plateforme qui cherche à connecter différentes blockchains afin qu’elles puissent fonctionner ensemble. Une blockchain est un registre numérique des transactions tenu par un réseau distribué d’ordinateurs, plutôt que par une autorité centrale.

Mardi, un pirate informatique a exploité une faille dans le code de Poly Network pour dérober les fonds. Selon les chercheurs de la société de sécurité blockchain SlowMist, Poly Network a perdu plus de 610 millions de dollars dans cette attaque.

Poly Network a alors supplié le pirate de rendre l’argent et, comme par hasard, près de la moitié du butin en crypto-monnaie a été rendue mercredi. Jeudi matin, 342 millions de dollars d’actifs avaient été restitués, selon Poly Network.

Un piratage dans un but d’amusement

Dans une question-réponse intégrée à une transaction en monnaie numérique mercredi, une personne prétendant être le hacker anonyme a expliqué le raisonnement derrière le piratage “pour le plaisir”.

En repérant le bug, j’ai eu un sentiment mitigé

a déclaré la personne.

Je me suis demandé ce qu’il fallait faire si l’on était confronté à une telle fortune. Demander poliment à l’équipe de projet pour qu’elle le corrige ?

“Je ne peux faire confiance à personne !” poursuit la personne. “La seule solution que j’ai trouvée est de l’épargner sur un compte de confiance tout en restant anonyme et en sécurité.”

La personne a également donné une raison pour retourner les fonds, affirmant :

C’est toujours le plan ! Je ne suis pas très intéressé par l’argent ! Je sais que ça fait mal quand les gens sont attaqués, mais ne devraient-ils pas apprendre quelque chose de ces piratages ?

Tom Robinson, scientifique en chef de la société d’analyse blockchain Elliptic, a déclaré que la personne qui rédigeait les questions-réponses était “certainement” le pirate à l’origine de l’attaque Poly Network.

“Les messages sont intégrés dans les transactions envoyées depuis le compte du hacker”, a déclaré Robinson à CNBC. “Seul le détenteur des actifs volés aurait pu les envoyer”.

CNBC n’a pas pu vérifier de manière indépendante l’authenticité du message, et le hacker, ou les hackers, n’ont pas été identifiés. SlowMist a déclaré que ses chercheurs avaient retrouvé des informations sur l’IP et l’email de l’attaquant. Dans les questions-réponses, le pirate a affirmé avoir pris soin de s’assurer d’être “intraçable”…

Source CNBC

Crypto : Terra (LUNA) trouve place parmi les références cryptos

/

Le marché des cryptos ne cesse d’accroître. De plus en plus de choix sont actuellement disponibles, surtout avec les cours des cryptos qui ont repris à la hausse dernièrement. D’ailleurs, parmi les cryptos il y en une qui fait parler d’elle actuellement, le Terra (LUNA). Cette crypto passe la barre des 10 euros.  Il affiche effectivement une des meilleures performances dans ce secteur.

En connaître davantage concernant la crypto Terra (LUNA)

Conçu en 2018 par Daniel Shin Know, la crypto Terra (LUNA) semble être une conception de qualité. En effet, celle-ci bénéficie de sa propre blockhain. Cela n’a rien de hasard étant donné que son concepteur est un spécialiste de la technologie.

Cette crypto a pour objectif de stabiliser le prix des stablecoins de l’entreprise. Effectivement, cela permet un rattachement à une monnaie locale. En prenant par exemple le cas du TerraUSD, celui-ci est rattaché au dollar américain (sur le même principe que l’USDT).

Terra (LUNA) : la crypto prometteuse avec son cours de 10 euros

Depuis que le marché de la cryptomonnaie connaît une grande expansion, la concurrence devient rude. Toutes les cryptos cherchent un moyen pour se démarquer. Il y a quelques jours maintenant, la crypto Terra a suscité l’intérêt de nombreux investisseurs. Cela est loin d’être un simple hasard. Effectivement, ce fort engouement est sans doute dû à la valeur de son cours qui se trouve au dessus des 10 euros. Cela a bien évidemment contribué au succès du stablecoin UST.

L’évolution du cours du Terra

La crypto Terra (LUNA) a ces derniers jours profité d’une bonne évolution. Effectivement, son cours a gagné 13% sur les dernières 24 heures.  Cette augmentation est de 44% en seulement 7 jours. C’est grâce à cela, celle-ci se classe aujourd’hui parmi le top 5 des cryptos qui offrent une meilleure rentabilité. Ce n’est pas le premier succès de Terra. Il a déjà été connu pour son potentiel spécifique avant le 21 mars 2021.

Aujourd’hui, le cours de la crypto Terra (LUNA) a dépassé les 10 euros. Celui-ci peut s’approcher les 11,5 euros en mettant en évidence plus de 4,7 milliards d’euros de capitalisation. Attention cependant à la volatilité des cryptos qui restent toujours un “investissement” ou  de la “spéculation” à haut risque. Tout dépend de quelle point de vue vous vous placez.

On ne le répétera jamais assez, diversifiez vos investissements et faites vos allocations en fonction de votre portefeuille. Nous ne sommes pas partisans du All In, quelque que soit le secteur à investir.

Source Cryptonaute

Le prix du Bitcoin a augmenté de 10 % ces dernières 24 heures

/

Ces dernières 24 heures, le Bitcoin a connu une hausse exceptionnelle. Et cela depuis qu’un grand nombre de sociétés technologies ont décidé de s’investir dans cette cryptomonnaie. En effet, bitcoin a augmenté de plus de 10 % selon les données de Coindesk.

Une montée qui a fait grimper la valeur des autres cryptomonnaies

D’après les données de Coindesk, le prix du bitcoin a monté jusqu’à 38 188,92 $ aujourd’hui à Londres. Avant cela, il avait déjà atteint un niveau de 39 544,29 $ sur 24 heures. Cette hausse de 10 % a été considérée comme la plus importante que le leader des cryptomonnaies ait connue en un mois. Cette montée du bitcoin a également eu des conséquences sur la valeur des autres cryptomonnaies. En effet, grâce à cette hausse exceptionnelle, l’Éther a également grimpé de 7,4 %.

Et pour ce qui est du Dogecoin, son niveau se négociait à une prime de 11 %. Ces niveaux sont même considérés comme les plus élevés enregistrés depuis le 16 juin.

Les raisons de cette hausse rapide

Cette hausse du Bitcoin est loin d’être un hasard. Elle intervient après une annonce non confirmée dans CityAM qu’Amazon envisage d’accepter le Bitcoin comme moyen de paiement d’ici la fin de cette année. La hausse est également survenue après les annonces d’Elon Musk de Tesla et de Space X, de Jack Dorsey de chez Twitter et de Cathie Wood de chez ARK Invest.

Ces chefs d’entreprises ont pris récemment la parole lors d’une conférence sur cette cryptomonnaie. Pour Elon Musk, Telsa envisage de recommencer le paiement des véhicules par Bitcoin. Notons que le PDG du Telsa a récemment annulé cette procédure de paiement en mai dernier.

Cependant, même avec cette hausse, ce leader des cryptomonnaies a encore un long chemin à faire avant d’atteindre son plus haut sommet avec un prix de 65 000 $.

Source Fortune

Facebook : Mark Zuckerberg souhaite transformer son réseau social en une “entreprise métaverse”

/

Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, a rendu publics ses projets de transformer son géant des médias sociaux en “entreprise métaverse”, ce qui pourrait avoir un impact sur les projets de Diem stablecoin.

Dans une interview accordée à The Verge, Zuckerberg a affirmé “qu’une bonne vision du metaverse n’est pas celle qu’une entreprise spécifique construit”, mais plutôt celle qui a un “sens de l’interopérabilité et de la portabilité.”

Qu’est-ce que la Metaverse

Le Metaverse est expliqué comme un espace collectif virtuel partagé, créé par la convergence de la réalité physique virtuellement améliorée et de l’espace virtuel physiquement persistant, y compris la somme de tous les mondes virtuels, de la réalité augmentée et de l’Internet.

Zuckerberg a déclaré :

Vous avez déjà votre avatar et vos biens numériques et vous voulez pouvoir vous téléporter n’importe où. Vous ne voulez pas que vos affaires soient liées à une seule entreprise. Ce système doit être portable et interconnecté pour bien fonctionner.

Il a dit qu’il imaginait un Internet décentralisée qui ne serait pas géré de manière centralisée, mais qui serait exploité par de nombreux acteurs différents de manière “décentralisée”.

Selon Business Insider, un porte-parole de Facebook a affirmé que Zuckerberg “ne pensait pas que le métaverse était quelque chose qu’une entreprise pouvait construire ou gouverner seule”. Au lieu de cela, le porte-parole a noté que “c’est un mouvement collaboratif qui doit prendre en compte les développeurs et les communautés de créateurs pour réussir.”

Les partisans du Metaverse ont spéculé pendant des années sur le rôle que les crypto, les monnaies de jeu, la technologie blockchain et les jetons non fongibles (NFT), pourraient jouer dans le développement futur.

Et alors que les régulateurs mondiaux ont déjà forcé Facebook et ses partenaires pour la crypto Diem (anciennement Libra) à abandonner leurs projets de monnaie stable mondiale en faveur d’une version réduite, le géant des médias sociaux pourrait déjà être en train d’envisager un nouveau prix alors que les architectes de métaverse cherchent une monnaie numérique dominante à utiliser dans l’espace.

Sur le sous-groupe Reddit “CryptoCurrency”, certains ont exprimé des doutes, et l’un d’entre eux affirmant que Facebook devenait rapidement sans intérêt car il était désormais largement peuplé de “Boomers toxiques qui se crient dessus”.

Cependant, tous n’étaient pas négatifs. Redditor One a affirmé que Facebook avait “les meilleurs développeurs du monde” et “la plus grande équipe travaillant dans la réalité virtuelle, et de loin.

“Ils sont tellement en avance sur le jeu, je n’ai aucun doute sur le fait qu’ils contrôleront le premier métaverse majeur. Avec leurs poches, ils auront également des accords exclusifs,avec des réalisateurs de films et des musiciens, par exemple”.

Sur Twitter, Miko Matsumura (fondateur d’Evercoin et associé général de Gumi Cryptos Capital) a également conseillé la prudence.

Un enthousiaste de la crypto à l’esprit positif a affirmé que le mouvement était inévitablement un gros deal pour le monde des NFT, le protocole blockchain Ethereum sur lequel la plupart des NFT sont lancés et la crypto en général.

Source CryptoNews