Browse Tag

Vaccin

Record en bourse de la Biotech Valneva

/

Ce mardi 31 août 2021, l’action de Valneva a pu profiter d’une hausse considérable. Elle a augmenté 7 fois successivement, ce qui lui permet d’atteindre un nouveau pic record. Cette augmentation est sûrement due à la propagation du variant Delta ainsi que le nombre réduit des personnes vaccinées contre le covid-19.

Une montée de l’action Valneva

Avec la situation actuelle, l’action Valneva augmente considérablement à la Bourse de Paris. La tendance haussière a eu lieu quelques jours après la déposition d’une demande d’autorisation du vaccin contre le Covid-19 de la biotech au Royaume-Uni. Selon les données, Valneva a ce mardi 31 août enregistré pour la 7e fois une hausse du cours. L’action coûtait ainsi 23,64 euros à l’ouverture de la séance. Ce chiffre a atteint 24,29% lors de la fermeture.

Pendant la journée de ce mardi, le prix de l’action de l’entreprise a été maintenu à un excellent niveau. En clôturant la séance à 20,74 euros, la montée consiste à 11,1% sur 24 heures. L’action gagnait 40% sur une semaine. La capitalisation de l’action est donc à 2 milliards d’euros.

Le contexte

Selon Sacha Pouget, l’analyste de Kalliste Biotech Advisors, la montée historique de Valneva en Bourse de Paris est sans doute expliquée par la propagation rapide du variant Delta du Sars-CoV-2. De cette manière, des rappels vaccinaux de Valneva restent nécessaires.

C’est la raison pour laquelle l’enseigne Valneva se trouve en seconde ligne qui permet à ce que ces produits servent de booster le système immunitaire des premières doses de vaccins. Elle offre la solution efficace pour minimiser les risques du variant Delta. Effectivement, le vaccin à virus inactivé de l’enseigne Valneva présente selon eux de nombreux avantages.

Les raisons de la montée de l’action

Si la biotech Valneva a connu un succès, c’est en grande partie grâce à l’annonce de la demande d’autorisation au Royaume-Uni. Effectivement, c’est ce qui prouve que le vaccin se montre efficace et que les avis des autorités britanniques sont positifs. Rappelons qu’en septembre 2020, Valneva affirmait avoir reçu de financements de nombreuses dizaines de millions d’euros pour assurer son développement. Grâce à cette somme d’argent, 190 millions de doses de vaccins peuvent être conçus et qui sauront en réserve jusqu’à 2025.

Source Maddyness

Bourse de New York : les traders devaient être vaccinés contre la Covid

/

La pandémie Covid-19 ne cesse de se répandre. Le variant Delta touche presque la totalité de New York. C’est la raison pour laquelle l’enseigne New York Exchange a pris la décision qu’à partir du 13 septembre, seuls ceux qui sont vaccinés peuvent accéder à ses locaux. Il en est de même pour de nombreuses entreprises américaines.

Le vaccin sera obligatoire pour les traders

La carte de vaccination reste le passeport pour travailler à Wall Street. De nombreuses enseignes adoptent cela. Pour le cas du New York Stock Exchange ou NYSE, un responsable a affirmé ce mercredi que seules les personnes vaccinées contre la Covid peuvent se rendre dans ses locaux. Cette enseigne de la Bourse de New York demande une preuve de vaccination contre la pandémie de Coronavirus.

Si jusqu’à présent les preuves de vaccination ne sont demandées qu’aux visiteurs, ceci s’appliquera à partir du 13 septembre aux traders. C’est la seule manière de pouvoir utiliser la mythique « floor » du NYSE. Cette décision a été prise face à la propagation rapide du variant Delta qui se montre très dangereux que la précédente forme.

Des cas exceptionnels

Pourtant, il existe des exceptions qui pourraient être acceptées. C’est le cas d’une raison médicale ou encore religieuse. Cependant, pour celles-ci, le test doit être négatif dans les 48 dernières heures. Et surtout, la personne doit obligatoirement porter un masque.

Les bureaux de la bourse de New York sont actuellement accessibles

Les portes de la bourse de New York ont été fermées pendant presque 2 mois l’année dernière, ce qui a grandement affecté sa valeur. Aujourd’hui, l’enseigne a favorisé l’accès à ses locaux. À savoir que depuis 1 mois, le retour au bureau de la Banque Morgan Stanley est favorisé. Il est tout de même important que les salariés soient vaccinés et apportent les preuves nécessaires. La CitiGroup a aussi adapté la même stratégie. C’est également le cas de Bank of America.

Source Lesechos

Covid-19, l’accès au vaccin entraîne une inégalité dans la reprise économique

/

Après la crise sanitaire, on a constaté une importante inégalité dans la reprise économique mondiale. Et cela est loin d’être un hasard. En effet, cette inégalité est causée par l’accès inégal aux vaccins contre le Covid-19. Cette alerte a été annoncée par le Fonds monétaire international mardi dernier. Le FMI maintient sa prévision de croissance mondiale de 6 % en 2021.

Une grande ligne de rupture économique

Le Fonds monétaire international a constaté une énorme inégalité en ce qui concerne la reprise de l’économie mondiale. En effet, les économies avancent plus rapidement dans les pays où l’accès aux vaccins contre le coronavirus est tout à fait facile. Ainsi, pour ces pays qui ont une économie développée, ils peuvent s’attendre à une normalisation de l’activité cette année. Pour les autres pays qui n’ont pas encore eu accès aux vaccins, ils resteront confrontés à d’autres problèmes tels que l’augmentation du nombre de décès liés au Covid-19.

Dans les pays qui ont facilement accès à la vaccination, le produit intérieur brut (PIB) peut atteindre les 5,6 % en 2021. Pour ce qui est des autres pays avec des économies en développement, ils devront connaître une excellente reprise, mais assez lentement. Le PIB devrait donc progresser de 6,3 %.

L’Inde rencontre un véritable ralentissement

Comme on le sait tous, l’Inde est considérée comme le pays le plus impacté par ce virus à cause du variant delta. C’est ce pays qui connait le plus fort ralentissement en ce qui concerne la reprise économique. Selon le FMI, le PBI de l’Inde devrait avancer avec une croissance de 9,5 %. La Chine fait également partie de cette catégorie. En effet, ce pays doit également s’attendre à une croissance économique de 8,1 %. Sachez que ce variant peut coûter plus de 4 500 milliards de dollars à l’économie mondiale d’ici 2025, selon les dire de l’économiste en chef du FMI.

Source Le Figaro