/

Taux d’intérêts : après la hausse, la détente ?

Depuis maintenant 3 années, les taux d’intérêt n’ont cessé d’augmenter progressivement passant ainsi de valeur proches des 3.5 % en 2005 à environ 5 % ou un peu plus aujourd’hui pour ce qui est des prêts immobiliers.

Il faut dire que ces dernières années furent exceptionnelles en termes de taux nominaux ! Pour autant n’oublions pas qu’au taux réel, leur coût n’était pas forcément plus intéressant qu’il ne l’est aujourd’hui en raison d’une très faible inflation.

Toujours est-il que la planète finance attend avec impatience la détente de ces taux qui pourraient desserrer l’étau du durcissement actuel des critères. Celle-ci devrait intervenir avec le prochain assouplissement des principaux taux directeurs de la BCE qui devraient baisser de 0.25 à 0.5 points… De quoi infléchir mécaniquement les taux interbancaires. D’ailleurs, ces derniers n’ont pas cessé de reculer ces dernières semaines : l’Euribor 1 mois vient ainsi de passer sous la barre des 5 % pour coter 4.98 %. De même les Euribor 1 mois et 3 mois valent respectivement 4.52 % et 4.86 %, signes de très nette baisse avant même l’annonce des nouveaux taux directeurs.

De bonne augure et la confirmation de la baisse des taux sera sans doute accentuée par la détente de l’OAT (Obligation Assimilable du Trésor), qui après avoir cru de 0.4 points en 2008 et de 0.8 points en 2007, donnera encore un peu plus d’airs aux crédits indexés sur l’indice.

Default thumbnail
Précédent

Barack Obama annonce son plan de relance économique

Default thumbnail
Suivant

Les crédits d’impôts ont-ils eu l'effet escompté ?

Derniers articles de News

leo porta. libero. lectus Lorem leo. risus