Les taux d’intérêt pourraient bientôt augmenter pour les futurs acquéreurs

/
immobilier

Le secteur immobilier pourrait voir un certain retour à la normale en 2022. Cependant les prix, les loyers, les taux d’intérêt, et les difficultés pour construire seront toujours d’actualité. Alors que le nombre de ménages français continue d’augmenter, l’activité des nouveaux propriétaires met en évidence un manque de logements en France en 2021, notamment pour les logements à des prix milieu de gamme et bas de gamme. De ce fait, les taux d’intérêt des crédits immobiliers pourraient être revus à la hausse dès 2022.

Vers une hausse des taux d’intérêt pour 2022

Les taux d’intérêt bancaires ont atteint ou sont proches de leurs plus bas historiques, même avec quelques fluctuations. En 2022, les taux d’intérêt devraient augmenter, mais cela ne signifie pas qu’ils vont monter en flèche. Au cours des dernières années l’accès à la propriété s’est complexifié. La remontée des taux directeurs ne va pas non plus arranger la donne.

En effet, pour contrer l’inflation, il se peut que la Banque Centrale Européenne revoit à la hausse les taux directeurs ayant pour conséquences l’augmentation des taux d’intérêt.

En somme, bien que la hausse des taux d’intérêt puisse réduire le nombre d’acheteurs sur le point de s’offrir un logement, les taux d’intérêt peuvent toutefois rester à des niveaux historiques faibles. D’autres facteurs interviennent dans cette augmentation des taux d’intérêt.

Moins d’opportunités pour les acquéreurs

Un facteur qui continue de faire grimper les prix des logements est le manque de logements sur le marché. En particulier les niveaux de prix d’entrée et de milieu de gamme qui concernent la plupart des acheteurs de leurs premiers biens. Le faible rythme de construction des nouveaux logements et le faible nombre de biens en vente sur le marché signifie que les acheteurs bénéficient de moins d’opportunités.

Concernant les vendeurs, en 2020 et 2021 avec les vagues successives du Covid-19, la demande concernant les biens avec jardin a fortement augmenté ce qui a contribué à une hausse générale du prix de ce type de biens. En 2021 toutefois, les ventes d’appartement dans le centre des grandes villes sont reparties à la hausse profitant des faibles taux d’intérêt en vigueur.

Pour 2022, il faudra patienter et voir les mesures qui seront prises concernant ces taux, afin de réduire l’inflation qui atteint des niveaux records en 2021 et de voir les premières tendances de marché se dégager.

Immobilier Danger : le guide immobilier optimiste pour 2022

Selon Immobilier Danger, guide de l’immobilier pour les particuliers, le taux de prêt sera de nouveau favorable en 2022, après une hausse observée fin 2021. Si les banques se montrent encore plus sélectives depuis les nouvelles mesures mises en place par le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF), elles n’ont pas pour autant l’intention de freiner les acquisitions immobilières et l’octroi de prêts. La plupart des banques ont des objectifs de production de crédits semblables à ceux de 2021, année record en la matière. Pour ce faire, elles appliqueront sûrement une stratégie offensive visant à baisser leurs taux de crédit. Les prévisions annoncées sont, pour le mois de janvier, un taux de 0,88 % sur une durée de 15 ans, un taux de 0,99 % sur une durée de 20 ans et un taux de 1,20 % environ sur une durée de 25 ans.

Le guide immobilier rappelle également qu’il est possible de négocier un meilleur taux auprès des banques et donne, pour ce faire, quelques techniques aux particuliers souhaitant investir. Il est conseillé notamment de :

  • Soigner son dossier pour séduire les banques avant de faire sa demande de prêt.
  • Comparer les banques pour pouvoir trouver les solutions de crédit les plus avantageuses, ceci en fonction des capacités financières des futurs propriétaires, mais également en fonction de leur projet.

La durée des crédits immobiliers se rallonge

À l’heure actuelle, les banques et les banquiers exigent une épargne et un apport de plus en plus élevé avant d’autoriser l’octroi d’un prêt et afin de se conformer à la règle des 35% d’endettement maximum dictée par le Haut Conseil de la Stabilité Financière (HCSF).

Ainsi, les ménages se voient dans l’obligation d’emprunter sur des durées toujours plus longues. En novembre 2021, selon des estimations, les emprunts bancaires constitués par les Français sont d’une durée moyenne de 20 ans, pile.

Plusieurs tendances sévissent le monde immobilier

Dans la perspective de l’année prochaine, acheteurs, vendeurs, locataires et investisseurs peuvent tous s’attendre à une demande toujours élevée revenant en partie à la saisonnalité et en partie à la hausse des taux d’intérêt, qui pourrait avoir un léger impact sur les transactions immobilières.

D’ici à 2022, voici quelques-unes des tendances du marché immobilier :

  • La quantité de logements disponibles reste serrée et les augmentations des prix exercent une pression sur l’abordabilité.
  • Les taux d’intérêt augmenteront, mais les augmentations de salaire pourraient aider à équilibrer les portefeuilles des acquéreurs.
  • Le marché de la location va continuer à croître, mais il devrait rester stable par rapport aux deux dernières années.
  • Les gens ont beaucoup d’attentes concernant la construction de leur nouvelle maison, mais avec la situation sanitaire nous ne disposons que de peu de visibilité concernant les problèmes de main-d’œuvre et d’approvisionnement.

En raison de problèmes de chaîne d’approvisionnement, de pénuries de main-d’œuvre et de mesures réglementaires qui ont encore ralenti la construction de nouvelles maisons, la construction de ces maisons n’est pas encore assez rapide pour répondre à la demande et les prix des logements augmentent en conséquence.

Précédent

Quels sont les placements à éviter en cette période d’inflation ?

Suivant

L’offre totale de Bitcoin en circulation a atteint 90 %

Derniers articles de Immobilier