Le télétravail peut-il affecter le prix de l’immobilier dans les grandes villes ?

/
freelance teletravail
Freelance / Télétravail - ©Paige Cody, CC0 Unsplash Creative Commons

Avec la pandémie du Covid-19 qui ne cesse de se propager, de nombreuses entreprises continuent de se lancer dans le télétravail. De cette manière, la demande immobilière des métropoles a baissé. Selon le président de l’Institut du management des services immobiliers, c’est un bon moyen de rééquilibrer l’aménagement du territoire français. Le télétravail peut donc faire baisser le prix immobilier ?

Les causes propices à la baisse du prix de l’immobilier

Avec la crise sanitaire et économique suite à la pandémie Covid-19, le prix de l’immobilier à l’international est à la hausse. Pourtant, le coût des biens immobiliers, quel que soit leur  type doit être en baisse pour de nombreuses raisons. En premier lieu, les particuliers ont un pouvoir d’achat réduit. Aussi, il y a aussi le changement de structure du marché de l’immobilier. Une des raisons pour réaliser une diminution de prix de l’immobilier est sans doute le taux du crédit immobilier qui est actuellement en baisse.

Le télétravail en vogue

Avec la montée des personnes contaminées de Covid-19, 30% des salariées ont décidé de se lancer dans le télétravail, surtout suite aux confinements successifs. À savoir que ce mode de travail peut faire partie des causes de la descente du prix des biens immobiliers urbains. Cela, bien évidemment, affecte la demande sur les grandes villes, ce qui peut nuire au marché immobilier.

Une baisse de prix de l’immobilier peut avoir lieu

Effectivement, la grande majorité des salariés adoptant cette façon de travailler, préfèrent l’immobilier en périphéries. En faisant du télétravail, il n’est plus nécessaire d’habiter aux alentours du bureau. De cette manière, la demande sur la capitale a baissé de 15% aussi bien pour les achats que pour les locations. Il en est de même pour l’immobilier des grandes villes.

Face à cela, la montée du prix de l’immobilier avait freiné par rapport aux années précédentes. Les investisseurs ont compris que pour réussir la vente, il est nécessaire d’accorder le prix de l’immobilier au pouvoir d’achat du grand public.

Source Capital

Précédent

Le projet crypto Serum (SRM) commence à s’imposer

Suivant

1/3 des fermes de minage crypto transférées de la Chine vers le Canada ?

Derniers articles de Immobilier