Une tendance baissière pour la Bourse de Tokyo ce jeudi 19 août

/
Tokyo, Japon
Tokyo, Japon - ©Louie Martinez, CC0 Unsplash Creative Commons

Depuis ce week-end, la plupart des marchés boursiers se trouvent en baisse. C’est d’ailleurs le cas de la Bourse de Tokyo. Comme Wall Street, elle a terminé jeudi en baisse. Ce fait a sans doute été causé par la minimisation du soutien de la FED à l’économie américaine ainsi que la régression de la production de Toyota.

Du côté des indices

En 6 séances successives, l’indice vedette Nikkei a connu une régression en 5 fois. Pour la dernière perte, il cédait 1,1% à 27 281,17 points. En ce qui concerne l’indice élargi Topix, il perdait 1,39% de sa capitalisation. Il est maintenant à 1.897,19 points. Cette tendance baissière est sans doute due aux décisions prises lors de la dernière réunion de la Réserve Fédérale Américaine (FED). Avant la clôture de la Bourse de New York ce mercredi, cette dernière publiait qu’une réduction des achats d’actifs de cette année peut avoir lieu.

Qu’en est-il des valeurs

À commencer par Toyota, ce géant de l’automobile perdait 4,42% de sa valeur, ce qui lui induit de se retrouver à 9.295 yens. A cause de cette réduction, l’enseigne doit réduire sa production qui est de l’ordre de 40% pour ce septembre. De plus, d’après la publication du quotidien Nikkei, une pénurie de semi-conducteurs a actuellement lieu.

Ensuite, pour le titre du groupe pharmaceutique Shionogi, il a connu une montée qui lui permet de gagner 4,05%. La valeur de sa capitalisation est désormais 6.786 yens. Pour gagner en notoriété, l’entreprise va réaliser des essais cliniques de grande envergure.

Pour les devises et le pétrole

Ce jeudi vers 07h00, le Yen régressait face au Dollar. Si ce mercredi à 21h00, un dollar correspond à 109,77 yens, ceci est ce jeudi devenu 109,94 yens. Par contre, l’euro a connu une baisse face au yen.

Pour ce qui est du marché du pétrole, suite à la publication concernant les stocks d’essence, le prix du baril diminuait de 2,14%. Ceci est actuellement à 64,06 dollars. En ce qui concerne le coût du baril de Brent de la mer du Nord, une diminution de 1,61% à 67,13 dollars est constatée.

Source Lefigaro

Précédent

Prêt immobilier : augmentation des montants empruntés au cours du 2nd trimestre 2021

Suivant

Le livret Jeune n’intéresse plus les épargnants

Derniers articles de Finance