Tendances immobilières pour 2022

/
tendances immobilières
Quelles grandes tendances pour l'avenir de l'immobilier ? - ©Nastuh Abootalebi, CC0 Creative Commons

Le secteur de l’immobilier a été bouleversé par la pandémie de Covid-19. C’est sans doute la raison pour laquelle SeLoger a demandé aux professionnels de l’immobilier les tendances de l’immobilier de demain. L’interrogation a eu lieu suite aux 6 semaines de débats qui ont été organisés dans le cadre de la démarche « Habiter la France de demain ».

Le télétravail : une organisation qui va persister

Selon l’étude réalisée par SeLoger, 81% des professionnels de l’immobilier affirmaient que la présence d’un espace qui favorise le télétravail reste un des critères de choix des acheteurs. Effectivement, avec la pandémie qui ne cesse de se propager, le télétravail est un mode de travail qui va poursuivre sur le long terme. Aussi, 83% affirment que les acquéreurs privilégient les maisons disposant des espaces verts.

Les villes attirent à certaines conditions

Selon Soo-Jin Kim, le chef de l’Unité des politiques et études urbaines au Centre pour l’entrepreneuriat, la population veut habiter dans un territoire où les opportunités d’emplois sont importantes. C’est également le cas des endroits qui mettent en avant des salaires élevés. Selon ce professionnel, d’ici 2050, les personnes qui habitent en ville vont être à 5 milliards.

Pourtant, les villes doivent répondre à certains critères pour qu’elles maintiennent leur attractivité. La plupart des acheteurs sont à la recherche d’un endroit à la fois calme et respectueux d’après Julien Savelli, le président délégué de la FNAIM. Aussi, l’accès au transport public reste également un paramètre de choix d’un bien immobilier. Et surtout, le logement proposé doit répondre aux exigences des Français en ce qui concerne le confort et le bien-être.

Les critères décisifs des acquéreurs

Outre cela, le prix de l’immobilier reste également un critère décisif des acquéreurs. Effectivement, ils ont tendance à orienter leur choix vers un  logement moins cher. Par contre, les tendances d’aujourd’hui ne permettent pas cela. Effectivement, les biens immobiliers en ville se montrent très chers. Selon les 60% des professionnels  interrogés lors du sondage, un immobilier moins cher met en avant un crédit particulièrement accessible.

La grande majorité des acheteurs veulent un logement parfaitement rénové. D’ailleurs, un bien immobilier qui se lance dans la transition énergétique peut bénéficier d’aides financières venant de l’État.

Source Mysweetimmo

Précédent

Elon Musk pense que la crypto peut nuire à votre santé mentale

Suivant

Crypto.com lance une campagne pour présenter au monde sa plateforme

Derniers articles de Immobilier