Au Texas, le minage de bitcoin à partir d’énergie 100% renouvelable ?

/
texas bitcoin

Deux entreprises technologiques américaines ont annoncé le lancement d’usines de minage de bitcoins alimentées par des batteries et des panneaux solaires Tesla. Les données de consommation de ce site basé au Texas seront accessibles au public.

Les mastodontes américains veulent trouver des solutions

Deux sociétés technologiques Block (ex-Square) et Blockstream se préparent à lancer un hub de minage de bitcoins entièrement alimenté à l’énergie solaire, en juin, un nouvel effort pour réduire le coût écologique des crypto-monnaies.

Le groupe de paiements dématérialisés Block et le spécialiste de la “blockchain” Blockstream ont chacun investi 6 millions de dollars dans le projet pilote, qui devrait dans un premier temps produire environ 0,1 bitcoin par jour, a expliqué vendredi le responsable Adam Baker à l’AFP.

Caractéristique importante, cette ferme sera donc alimentée uniquement par l’énergie solaire et les piles. Son installation sera soutenue par la société américaine Tesla, qui devrait fournir 3,8 MW de panneaux photovoltaïques et 12 MWh de batteries.

Toutes les informations sur les performances de la plateforme de minage seront exposées en temps réel : production d’énergie, total de bitcoins extraits et même statistiques solaires et de stockage. Adam Black a également expliqué que cela sera conçu comme une preuve de concept (PoC) pour l’exploitation minière de Bitcoin utilisant 100% d’énergie renouvelable : « Il s’agit d’une étape pour prouver notre thèse selon laquelle l’exploitation minière de bitcoins peut financer des infrastructures électriques à émission zéro et construire une croissance économique pour l’avenir. »

Plus que de créer du bitcoin, “l’objectif est de démontrer que le ‘mining’ peut aider à financer les infrastructures d’énergie renouvelable”. Selon Adam Back, les centres de création de Bitcoin ne peuvent exploiter que la capacité excédentaire des installations qui génèrent de l’énergie renouvelable, tandis que la majeure partie de l’électricité serait utilisée pour la consommation domestique et commerciale courante.

La création de bitcoins nécessite une série de calculs informatiques complexes qui nécessitent des quantités toujours croissantes d’électricité. Ainsi, l’activité de création permettra de lisser la consommation liée aux énergies renouvelables, en évitant les pics et les creux. Les données de consommation du site seront accessibles au public.

Rendre la blockchain plus verte

Adam Back a déclaré que les deux partenaires du projet envisagent déjà de multiplier par 100 la taille du site si la phase de test se révèle concluante. Actuellement, nous ne connaissons pas la taille et les performances énergétiques de l’unité, ni ses capacités minières.

Nous l’avons découvert il y a quelques mois, Elon Musk est un ardent défenseur de l’environnement et des énergies renouvelables. En mai de l’année dernière, il a vivement critiqué l’impact environnemental de l’exploitation minière avec preuve de travail (PoW), tout en annonçant que Tesla n’accepterait plus les paiements BTC tant que son impact sur l’environnement n’aurait pas évolué.

Depuis, le PDG de Tesla s’est engagé à soutenir la transformation écologique des mineurs de Bitcoin. L’année dernière, il a organisé une rencontre avec des mineurs nord-américains pour les persuader de partager leurs stratégies actuelles et futures de l’utilisation des énergies renouvelables dans leurs opérations, et a appelé leurs collègues du monde entier à faire de même.

Ce n’est pas le premier projet de crypto-monnaie à s’appuyer entièrement sur les énergies renouvelables. Au Salvador, où le bitcoin est désormais une monnaie officielle, le “mining” utilise, par exemple, des centrales géothermiques qui exploitent l’énergie des volcans environnants.

Lors de la conférence Bitcoin 2022 à Miami, Adam Back a déclaré à la chaîne américaine CNBC que le projet doit démontrer la faisabilité de l’extraction de Bitcoin à partir d’énergie 100% renouvelable. La création de Bitcoin nécessite une série de calculs informatiques complexes, qui nécessitent des quantités toujours croissantes d’électricité. En conséquence, le site Web de la ferme de minage disposera d’un ensemble de données sur l’énergie générée sur place et la quantité de Bitcoin extraite, accessible au public, selon CNBC.

Précédent

Crédit renouvelable : une année 2021 record 

Suivant

CZ dans le top 20 des personnes les plus riches sur Terre

Derniers articles de Crypto