Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Un deuxième plan de soutien aux Etats-Unis !

dans News/Rachat de crédit

La consommation américaine est en panne et les récents chiffres ne font que conforter la tendance : la consommation des biens durables a baissé de 15 % tandis que celle relative aux biens non durables (alimentation, etc…) de 7 %. Si l’on rajoute à cela la chute brutale du prix de l’immobilier en rythme annuel, c’est à dire de 17 %, c’en était trop pour l’administration Bush qui a décidé d’enclencher la vitesse supérieure en proposant un second plan de relance économique.

Le premier, appelé plan Paulson, doté de 700 milliards de $ était destiné à consolider, puis à sauver le système financier américain, tandis que le second, d’un montant de 800 milliards de $, aura pour objectif de racheter des encours immobiliers, de soutenir la consommation et d’aider les entreprises coiffées d’une bonne notation (AAA). Concrètement, la FED va racheter 100 milliards de $ d’obligations émises par Fannie Mae et 500 milliards de $ serviront à racheter les crédits immobiliers à risques, les fameux crédits toxiques. Ce faisant, le gouvernement règle définitivement la délicate question de savoir si le plan Paulson avait encore ou non pour vocation de racheter ce genre de crédits. Paulson s’en défendait et pourtant il a fait entorse à sa propre règle en injectant à nouveau 20 milliards de $ dans le sauvetage de Citigroup….

Pour terminer les 200 milliards restant auront donc pour but de soutenir la consommation et les entreprises bien notées nécessitant des fonds. Ainsi, il sera à nouveau plus simple de contracter un crédit à la consommation, un prêt-relais ou un prêt auto. Il semble que l’administration Bush ait eu vent des projets de celle de Barack Obama qui avait annoncé un vaste plan semblable à celui-ci. Pour une fois, un camp adverse déroule un véritable tapis rouge à l’autre partie avant sa prise de pouvoir. Voilà qui est de bonne augure et qui devrait être salué par les marchés !

Derniers articles de News

nec fringilla elit. ut efficitur. dolor. elementum venenatis facilisis
Retour en haut