Une récession limitée en 2023 ?

///
économie croissance

Il y a deux semaines, François Villeroy de Galhau déclarait que la croissance en 2023 pourrait entamer un cycle de récession. C’est la deuxième fois qu’il s’alarme d’une croissance difficile pour l’an prochain. Fin août, il a déclaré que le risque de récession en 2023 n’était pas son scénario central, mais il n’a pas non plus été exclu.

Une récession de courte durée en 2023 ?

Le gouverneur français François Villeroy de Galhau a déclaré ce vendredi que l’économie du pays fait face à une année compliquée à l’approche de 2023. La Banque de France publiera ses prévisions la semaine prochaine, mais Villeroy de Galhau a déclaré que les nuages ​​s’amoncellent déjà sur l’économie française.

François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France, a récemment publié de nouvelles estimations qui mettent en garde contre un probable ralentissement économique en 2023. Il a affirmé que la hausse des prix de l’énergie nuirait probablement à la croissance économique française et que la croissance pourrait connaître un ralentissement significatif en 2023.

Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a prononcé un discours lors de l’événement Eurofi organisé par le Think Tank européen à Prague. Lors de son discours, il a lancé un avertissement sur une éventuelle récession en Europe et en France. “Les économies européenne et française seront confrontées l’an prochain à un ralentissement significatif, et nous ne pouvons exclure une récession limitée”

L’économie française a chuté de façon spectaculaire en raison du virus Covid-19 en 2020. Cependant, la Banque de France affirme qu’une future récession n’aurait “rien à voir” avec cet événement. Ils affirment également que toute récession éventuelle serait de courte durée.

Au lendemain de la publication par l’INSEE de son dernier rapport économique, le gouverneur a lancé un avertissement. Le rapport prévoyait une baisse de la croissance du PIB au troisième trimestre de 0,2% avant de stagner au cours des trois derniers mois de l’année.

La dernière estimation de croissance du gouvernement est de 1,4 % pour 2023. Cependant, ce chiffre pourrait changer au cours des prochains jours. En effet, le projet de loi de finances pour 2023 sera présenté accompagné d’une projection budgétaire à long terme du gouvernement jusqu’à la fin du second mandat d’Emmanuel Macron.

La croissance 2022 mieux que prévue ?

Selon François Villeroy de Galhau, l’année 2023 sera un bref plongeon plutôt que le début d’une longue période de déclin.

Le gouverneur estime que la France dispose d’atouts pour faire face à cette crise. Il affirme que le taux de chômage est relativement faible et que l’emploi résiste plutôt bien en ce moment, alors que l’inflation pèse sur le budget des entreprises et le portefeuilles des ménages.

En 2022, l’activité est meilleure que prévu et résiste bien. L’été a été une période particulièrement favorable pour le tourisme et les services ont connu une demande accrue. Par ailleurs, François Villeroy de Galhau annonce que la demande se maintient bien. La bonne nouvelle est que nous publierons la semaine prochaine des prévisions de croissance supérieures à 2,3 % que nous avions annoncées en juin 2022.

“Aujourd’hui en 2022 l’activité résiste plutôt bien, et soyons même clair, mieux que prévu. […] La demande tient bien notamment dans les services, l’été a été en particulier pour le tourisme une très bonne saison. On avait déjà eu une bonne surprise sur la croissance du deuxième trimestre, 0,5(%), et là on s’attend mieux que prévu, à 0,3(%) sur le troisième trimestre, a expliqué François Villeroy de Galhau. Le résultat est que sur la croissance 2022, nous avions dit 2,3% au mois de juin, nous publierons nos prévisions la semaine prochaine, nous serons au-dessus de ça. Sur 2022 c’est plutôt une bonne surprise”.

Précédent

Microstrategy : une levée de fonds de 500 millions de dollars pour ses futurs investissements

Suivant

Immobilier : une étude révèle le délai moyen pour vendre son bien en France

Derniers articles de Banques