Les utilisateurs de Voyager Digital pourrait ne jamais revoir leur argent

//
voyager digital

Le marché baissier et les événements qui secouent Three Arrows Capital (3AC) continuent d’avoir un impact important sur les participants à l’écosystème crypto. La plateforme de trading Voyager Digital a déclaré sa faillite il y a quelques jours après avoir lutté pendant plusieurs semaines.

Voyager Digital, un dégât collatéral de 3AC

La société de courtage et de prêt crypto Voyager Digital a déclaré faillite, victime collatérale de la liquidation du fonds spéculatif Three Arrows Capital. Ses clients pensaient que leurs dépôts en dollars étaient garantis, mais ils ne sont finalement pas sûrs de pouvoir récupérer leurs mises.

Le fonds spéculatif Three Arrows Capital (3AC) a entraîné Voyager Digital en déclarant sa liquidation suite à une violente correction du bitcoin et d’autres crypto-monnaies. Le courtier et prêteur de crypto-monnaie côté en bourse au Canada a prêté environ 650 millions de dollars à 3AC. L’incapacité du fonds spéculatif à rembourser l’argent a provoqué la faillite de ses créanciers. Cette dernière a annoncé le 5 juillet avoir déposé le bilan.

Voyager Capital a prêté 15 250 bitcoins (BTC) et 350 millions de dollars en pièces (USDC) à 3AC. Mais Three Arrows a été liquidé par un tribunal des îles Vierges britanniques. Pour rappel, les fonds d’investissement basés à Singapour avait une exposition importante au projet Terra (LUNA), ce qui a créé un effet domino.

Comme nous l’avons vu, l’impact de l’événement Terra continue de se propager à travers l’écosystème, les projets centralisés étant très fortement touchés. Au milieu d’un marché baissier, il est difficile d’estimer où les tremblements de terre s’arrêteront.

“La volatilité prolongée du marché des crypto-monnaies et la défaillance de Three Arrows Capital nous ont forcés à prendre cette décision cruciale”, a déclaré Stephen Ehrlich, PDG de Voyager Digital, dans un communiqué. Au grand dam de ses clients, qui ont constaté que la protection de leurs actifs n’était pas aussi fiable que le courtier l’avait promis.

Après avoir épongé son énorme dette, Voyager Digital pourrait être en mesure de rembourser ses utilisateurs avec des actifs cryptographiques et des actions dans des sociétés restructurées.

Certains clients pourraient récupérer leur investissement

Voyager a annoncé que les clients ayant des dépôts en dollars américains récupéreront l’intégralité de leurs dépôts grâce à un processus de rapprochement et de prévention de la fraude avec la Metropolitan Commercial Bank.

La banque américaine a confirmé que Voyager possédait un compte omnibus (un mécanisme de compensation pour courtier) et ajoute ceci : ”L’assurance FDIC ne protège pas contre la défaillance de Voyager, les actes ou omissions de Voyager ou de ses employés, ou la parte en valeur de crypto-monnaies et autres actifs”.

Les documents judiciaires montrent que Voyager n’a pas stocké les actifs de ses clients dans des portefeuilles personnels. Les prêteurs mélangent des actifs de différents pools de liquidités de bitcoin, d’ethereum et d’autres crypto-monnaies.

La société dispose de 1,3 milliard de dollars d’actifs cryptographiques sur sa plate-forme avec des prêteurs tels que Galaxy Digital LLC et Alameda Research. Sam Bankman-Fried d’Alameda Research a déclaré que son entreprise était le deuxième débiteur de Voyager avec une dette de 376,8 millions de dollars.

De nombreux experts pensent que les utilisateurs d’entreprises insolvables comme Celsius pourraient voir leurs actifs radiés en tant que créances irrécouvrables. Pour l’instant, les retraits sont toujours gelés sur la plateforme de Voyager Digital. Les utilisateurs ne peuvent pas récupérer leur investissement et suite à la faillite de l’entreprise ils ne savent même pas s’ils retrouveront un jour leur argent.

Précédent

Ethereum : quel avenir pour le prince des cryptos ?

Suivant

Sberbank, la plus grande banque de Russie lance sa blockchain

Derniers articles de Crypto