Le géant américain Walmart dépose des brevets pour créer ses propres NFT

/
metaverse

Walmart semble vouloir s’aventurer dans le metaverse et à dévoiler des plans pour créer sa propre crypto-monnaie ainsi qu’une collection de jetons non fongibles ou NFT. Tour d’horizon sur la situation.

Walmart prépare l’avenir de la marque avec les metaverse

Le détaillant de grande surface a annoncé plusieurs nouvelles de taille à la fin du mois dernier. Elle a signalé son intention de fabriquer et de vendre des biens virtuels, notamment des produits électroniques, de la décoration intérieure, des jouets, des articles de sport et des articles de soins personnels. Dans un dossier séparé, Walmart a déclaré qu’il offrirait aux utilisateurs des monnaies virtuelles ainsi que des NFT. Walmart a déposé sa demande de brevet le 30 décembre, selon l’Office américain des brevets et des marques. Au total, sept demandes distinctes ont été soumises.

Walmart a déclaré dans un communiqué qu’il “continue d’explorer comment les technologies émergentes peuvent façonner l’expérience d’achat du futur”. Il a refusé de commenter des demandes de marque spécifiques.

“Nous testons toujours de nouvelles idées”, a ajouté la société. “Certaines idées deviennent des produits ou des services qui peuvent être proposés aux clients. Avec d’autres nous testons, itérons et apprenons”. Beaucoup de ces annonces suggèrent qu’en coulisses la marque anticipe et planifie de nombreuses choses quant à la façon dont ils vont aborder les crypto-monnaies. En ce qui concerne leur façon d’aborder les mondes virtuels, les annonces sont déjà là.

Les plus grandes entreprises se lancent dans les univers virtuels

Depuis que Facebook a annoncé qu’il changeait son nom en Meta pour signaler ses ambitions au-delà des médias sociaux, les entreprises se sont précipitées pour comprendre comment s’intégrer dans le monde virtuel.

Nike a déposé une série de demandes début novembre, exposant des plans pour vendre des baskets et des vêtements de marque dans un monde virtuel. Plus tard ce mois-là, la marque a annoncé qu’elle ferait équipe avec Roblox pour créer un monde en ligne appelé Nikeland. En décembre, elle a acquis la société de baskets virtuelles RTFKT (prononcer “artefact”) pour une somme non divulguée. Soudain, tout le monde s’est dit que cela devient réel, et les entreprises doivent s’assurer que leur propriété intellectuelle est protégée dans cet espace.

Gap a également commencé à vendre des NFT de son sweat-shirt à logo emblématique. Le fabricant de vêtements a déclaré que ses NFT coûteraient entre 8,30 $ et 415 $, avec un sweat à capuche physique. Ailleurs, les débuts des NFT pour Under Armour et Adidas se sont vendus le mois dernier. Ils se vendent maintenant à des prix élevés sur le marché NFT OpenSea.

Les détaillants de vêtements Urban Outfitters, Ralph Lauren et Abercrombie & Fitch ont également déposé des marques ces dernières semaines détaillant leurs plans pour ouvrir une sorte de magasin dans ces mondes virtuels. Un rapport de CB Insights décrit certaines des raisons pour lesquelles les détaillants et les marques pourraient vouloir créer de telles entreprises, ce qui pourrait fournir de nouvelles sources de revenus.

Le lancement des NFT permet aux entreprises de « tokeniser » des produits et services physiques pour aider à réduire les coûts de transaction en ligne, a-t-il déclaré. Pour des marques de luxe comme Gucci et Louis Vuitton, les NFT peuvent servir de forme d’authentification pour des biens tangibles plus chers, a noté CB Insights.

Alors que de plus en plus de consommateurs se familiarisent avec Metaverse et les éléments stockés sur la blockchain, de plus en plus de détaillants souhaitent construire leurs propres écosystèmes autour de lui. Selon Frank Chaparro, directeur du service de messagerie cryptée The Block, de nombreux détaillants sont encore à la traîne dans le commerce électronique, ils ne veulent donc pas manquer le metaverse.

Précédent

Le luxe soutient le marché européen, les banque soutiennent Wall Street

Suivant

Les banques vont devoir s’adapter aux règles contre les activités illégales

Derniers articles de Crypto