Warrant : qu’est ce que c’est ?

/

Drôle de nom pour ce produit financier mal connu du grand public et pourtant très prisé des spécialistes. Il est vrai que les Warrants nécessitent de réels connaissances boursières et sont souvent à ce titre réservés aux boursicoteurs avertis qui suivent activement l’actualité financière…Le Warrant ressemble beaucoup à une action, à la différence que ce n’est pas le cours d’un titre qui est pris en référence, mais la valeur d’un contrat à terme tel que le CAC 40 dans l’Hexagone.

Il s’agit en réalité d’une option d’achat ou de vente au cours d’un indice (Le CAC, le Dow-Jones ou le Nikkei) dont l’échéance est fixée d’avance. A titre d’exemple, vous pouvez acheter le Call Warrant 3 800 CW émis par la BNP. SI le CAC vaut au moment de l’achat 3 380 points comme c’est le cas aujourd’hui et que vous décidiez de garder votre produit pendant 15 jours et qu’à ce moment ce dernier vaut 3 500 points, alors vous aurez gagné 120 points, c’est à dire le même montant en €uros, car en comptage Warrant, un point vaut 1 €uro.

Evidemment ce jeu est tentant, mais très risqué ! On peut gagner beaucoup d’argent en raison du potentiel de la Bourse et en perdre aussi énormément. Le risque des warrants est très semblable à celui des titres boursiers classiques. La fiscalité de ces derniers est aussi très analogue avec la double option de la réintégration des plues-values dans votre déclaration de revenus ou bien sous forme de prélèvements libératoires (30.1%). Il est à noter que les warrants ne sont pas éligibles au PEA contrairement à certains bons de souscription.

Default thumbnail
Précédent

Assurances-vie : meilleurs rendements 2008 !

Default thumbnail
Suivant

Les prises de bénéfices continuent en bourse...

Derniers articles de News

nec Nullam odio elit. adipiscing eleifend