Quel salaire pour un prêt de 150 000 euros ? 

quel salaire pour un prêt bancaire ?
Quel salaire faut t'il pour un prêt bancaire ? - ©Bruce Mars, Unsplash Creative Commons

Certains projets parfois exigent un montant d’investissement minimum. Pour les financer, il faut envisager de faire un prêt auprès d’un établissement de crédit ou d’un établissement bancaire. Or, ces organismes demandent toujours aux emprunteurs de justifier d’une source de revenus fixes. Le salaire est donc un élément déterminant dans l’obtention d’un crédit. Voilà pourquoi il est indispensable d’y apporter toute l’attention nécessaire au moment de constituer son dossier de demande de prêt. Pour faciliter la compréhension de ce chapitre de l’emprunt, nous allons supposer faire un prêt de 150 000 euros.

Le salaire : un critère important dans une demande de prêt

L’un des éléments cruciaux que les banques consultent en premier dans une demande de prêt est bien entendu le salaire de l’emprunteur. Dans un premier temps, il va permettre de déterminer si le souscripteur du crédit est en position d’honorer ses mensualités. De nombreux paramètres de décision découlent du salaire.

Quand on emprunte seul, le salaire doit pouvoir rembourser les mensualités du prêt tout en laissant un reste à vivre qui va couvrir les charges fixes et variables du foyer. Ce reste à vivre pour la banque représente les revenus qui vont être consacrés aux dépenses récurrentes comme la nourriture, les factures, etc … Il va donc entrer en considération dans le calcul de la capacité d’endettement de l’emprunteur. Rappelons que le taux d’endettement ne doit pas dépasser les 33 % pour que le souscripteur puisse emprunter dans de bonnes conditions. Cela signifie qu’un foyer pourra emprunter à hauteur de 33% de ses revenus. Ce seuil est recommandé par les institutions bancaires et financières.

Quel que soit le projet à financer, les prêteurs ont l’obligation d’étudier et d’analyser la situation financière du demandeur. L’objectif principal est de veiller à ce que la situation du client ne se détériore. Toutefois, le salaire n’est pas la seule source de revenus que l’on peut prendre en considération au moment de la demande de prêt. Les loyers perçus, les pensions, les aides sociales sont aussi des revenus complémentaires qui devraient aider les salariés à convaincre les prêteurs.

Quel salaire minimum faut-il avoir pour emprunter 150 000 euros ?

Le processus du calcul de prêt va impacter plusieurs paramètres dont la durée du prêt. Le salaire minimum qu’il faut gagner pour obtenir un prêt de 150 000 euros est de 1300 euros par mois. Le remboursement du prêt s’étalera sur 30 ans soit 360 mensualités.

Bien entendu ce calcul s’appuie sur une situation financière saine de l’emprunteur c’est-à-dire qu’il faut considérer que ce dernier n’a pas de dettes et qu’il emprunte seul. Il est possible d’emprunter en couple ou à plusieurs pour mieux répartir les risques et alléger le poids du prêt.

Il s’agit donc d’une bonne nouvelle pour les jeunes actifs qui ont un salaire de débutant puisqu’ils peuvent accéder à la propriété en finançant leur premier bien immobilier avec un prêt de 150 000 euros. Ce montant permet en effet de s’acheter un petit appartement ou un studio en centre-ville.

N’oubliez pas qu’une augmentation de salaire vous permet de négocier une réévaluation de vos mensualités. Vous pouvez réduire la durée de remboursements en fonction du niveau de salaire. Il sera ainsi possible de réduire la durée à 25 ans avec 200 à 300 euros supplémentaires rajoutés à votre salaire. En passant à un poste de cadre supérieur avec un salaire d’environ 2500 euros/mois, les mensualités pourront passer à 833 euros pendant 180 mois (15 ans).

Les calculs précédents tiennent compte d’un apport minimum de 15 000 euros. Mais il est également possible de faire un emprunt de 150 000 euros sans apport. Pour que le banquier accepte de faire ce prêt, il faudra avoir un salaire bien plus élevé et des garanties fiables. Les marges de manœuvre sont restreintes dans ce cas de figure, mais il est toujours possible d’emprunter.

Comment estimer le montant empruntable avec son salaire ?

calcul prêt en fonction de son salaire
Calculer son prêt en fonction de son salaire – ©Editors Keys, Unsplash Creative Commons

Chaque cas est différent et nécessite une étude personnalisée. Pour vous aider à monter votre dossier et à défendre votre demande auprès du banquier, l’intervention d’un courtier en prêt peut se révéler indispensable. Ce dernier peut calculer à votre place le montant que vous pouvez emprunter avec votre salaire de base. Il sélectionnera également les offres de prêt qui vont s’accorder à votre situation.

Toutefois, il est possible d’effectuer soi-même ce calcul en utilisant un simulateur de prêt immobilier en ligne. Gratuits et accessibles à tous, ces simulateurs sont précis et clairs. Ils permettent de comparer les conditions d’emprunt de plusieurs établissements de prêt. En outre, avec le résultat obtenu, il est plus simple de se projeter dans le futur en termes de remboursement des mensualités. En proposant différentes durées à l’emprunteur, cet outil va lui permettre de choisir l’offre la plus pertinente.

Pour évaluer sa capacité d’endettement, il faut renseigner plusieurs rubriques notamment le capital emprunté, le TAEG ou Taux Annuel Effectif Global ainsi que la durée du prêt. Si le taux augmente proportionnellement à la durée de l’emprunt, plus cette durée est longue et moins les mensualités à rembourser seront élevées.

Pour calculer le salaire minimum permettant d’obtenir 150 000 euros, il vous faudra donc utiliser une simulation de crédit immobilier en ligne. En quelques minutes, on peut remplir le montant à emprunter et la durée de l’emprunt pour obtenir la mensualité (capital remboursé + intérêt) au meilleur taux. Il convient ensuite de vérifier que cette mensualité ne dépasse pas le taux d’endettement de 33%. Autrement dit, que la mensualité à payer ne représente pas plus d’un tiers du salaire mensuel effectif.

L’importance de connaître sa situation réelle permet de ne pas augmenter les risques de surendettement. C’est également l’occasion de s’assurer que le projet est réalisable. Il suffit en effet, de quelques minutes pour renseigner tous les champs de ces simulateurs. Cet outil permet donc de mieux gérer le financement d’un projet immobilier. Mais il aide aussi à renégocier un prêt immobilier ou faire un rachat de crédit pour justement améliorer son reste à vivre. Ces solutions sont recommandées lorsqu’il devient difficile de faire face aux mensualités.

Solutions pour obtenir un crédit de 150 000 euros dans de bonnes conditions

Les personnes ne gagnant pas plus de 1300 euros par mois auront du mal à obtenir un crédit de 150 000 euros. La solution la plus rapide serait encore de reconsidérer son projet à une taille plus modeste afin de diminuer le montant nécessaire à emprunter. Pour économiser, il est recommandé d’intégrer les frais de dossier associés à l’emprunt dans le montant de 150 000 euros. En effet, ces frais peuvent atteindre 3% du prix d’achat du bien, car ils comprennent les frais de notaire et les frais d’agence. En cas de doute, vous avez la possibilité de les négocier.

Pour ceux qui peuvent s’engager dans un projet d’une valeur nominale de 150 000 euros peuvent jouer sur différents éléments. Il est possible par exemple de trouver le taux d’intérêt le plus faible sur le marché pour réduire le coût global du prêt. Les taux sont historiquement bas depuis plusieurs mois d’affilée passant même parfois en dessous de la barre du 1%.

En raison de la crise du COVID-19, la reprise du secteur immobilier risque de prendre du temps. Il en est de même pour l’économie globale. Toutefois, les banques semblent confiantes quant au maintien d’un système de prêt performant et stable pour le reste de l’année 2020. Selon les statistiques, ce serait même l’occasion de mieux investir en profitant des baisses des prix dans la pierre.

On peut aussi tenter de réduire les coûts relatifs à l’emprunt tels que l’assurance emprunteur. Il faut rappeler qu’il est possible de changer d’assurance pour prendre une offre plus avantageuse. On peut économiser jusqu’à 40%. D’un autre côté, la crise sanitaire de 2020 a menacé des milliers d’emplois. Les personnes qui se retrouveront au chômage effectif devront enclencher leur assurance pour rembourser les mensualités impayées restantes.

L’idéal également serait d’augmenter son apport initial. Les emprunteurs ayant une épargne conséquente ont plus de chance d’obtenir leur prêt pour réduire finalement le montant à emprunter. Il existe également des prêts à taux zéro accessibles aux personnes qui sont éligibles aux conditions de ressources.

S’il s’agit d’un prêt immobilier, vous pouvez aussi avoir recours aux dispositifs de défiscalisation des investissements immobiliers pour réduire ses impôts ou économiser de l’argent. Il ne s’agit pas d’une solution qui a un impact direct sur les mensualités, mais qui doit être prise en compte pour économiser des impôts. On peut citer par exemple la loi Pinel ou le déficit foncier qui sont très couramment utilisés.

Dans tous les cas, le fait d’avoir recours à un courtier spécialisé en acquisition immobilière ou en crédit immobilier vous permettra de dénicher de bonnes affaires et des astuces qui vont vous aider à réduire les risques au maximum. En plus d’évaluer le salaire, il pourra également évaluer la stabilité de votre situation professionnelle afin d’assurer une pérennité des remboursements.

A lire aussi :

et, commodo luctus dapibus Curabitur ut mattis risus. venenatis