L’épargne

On comprend par épargne, l’argent mis de côté volontairement. L’épargne peut s’effectuer à tout moment et peut dépanner dans les moments durs d’une part, mais d’autre part l’épargne permet aussi de financer des projets. Cependant, épargne et placement suscitent parfois la confusion.

Qu’est-ce que l’épargne ?

L’épargne se définit comme la partie du revenu non dépensée pendant un certain temps. L’épargne revêt deux formes bien distinctes, notamment l’épargne financière et l’épargne de liquidité.

L’épargne financière consiste à placer de l’argent rémunérateur dans le temps. L’objectif de cette forme d’épargne est alors la création de plus-values. A cet effet, la somme d’argent versée à la banque ou investie dans un projet immobilier dégage des produits financiers.

L’épargne de liquidité est la somme d’argent conservée pour faire face aux imprévues dans la vie de tous les jours. Cette forme d’épargne a la particularité d’être disponible à tout moment.

Quels sont les différents principaux placements ?

Les principales épargnes les plus connues sur le marché sont les épargnes bancaires ou placements bancaires et les épargnes financières ou placements financiers. Ces placements se différencient de par leur particularité temporelle, les premiers sont placés sur le court terme et les seconds sont placés sur le moyen ou long terme.

Les placements bancaires sont peu rémunérés, mais ils ont la réputation d’être sans risque puisqu’ils sont totalement défiscalisés et disponibles à tout instant même s’ils sont règlementés par l’État. Ils sont règlementés par l’État puisque c’est ce dernier qui fixe leurs taux d’intérêt. Cependant, ils restent le préféré des Français. Parmi les placements bancaires, on peut citer le livret A, le livret jeune, le compte courant rémunéré, le plan d’épargne logement et le compte d’épargne logement.

Les placements financiers procurent des revenus plus élevés que les placements bancaires. Toutefois, les risques liés à ce type de placement sont plus évidents puisqu’il faut du temps pour profiter de leurs produits et certains dépendent de la variation des cours de devises sur le marché financier. Les placements financiers concernent l’assurance vie, le compte titre, et les plans d’épargne retraite.

Qu’en est-il des rémunérations des épargnes ?

Les épargnes sont effectivement rémunérées, mais c’est au niveau des taux d’intérêt qui diffèrent.

Le livret A, le livret bleu, le LDDS, le CEL et le LEE ont les mêmes taux de revenu, soit 0,5% du capital investi depuis le 1er février 2020. Sauf que le CEL et le LEE sont fiscalisés et un prélèvement pour les charges sociales est aussi exécuté.

Le livret d’épargne populaire ou LEP produit un revenu annuel à raison de 1,25%.

Quant au PEL ou plan d’épargne logement, son taux net de rémunération pour 2020 est de 0,70%. Ce taux a considérablement chuté depuis 2015 puisque cette année le taux d’intérêt net du PEL était de 1,69%. Les prélèvements sur le PEL sont les impôts et les charges fiscales.

Dernières actualités sur l’épargne

dolor. elementum efficitur. sem, ut et, porta.