Browse Tag

Livret jeune

Le coût des produits de votre épargne pour l’État

/

Livret A, LDDS, PEL, nombreux sont les produits d’épargne qui sont à disposition. La grande majorité d’entre eux reste particulièrement réglementée où l’État bénéficie d’une partie des épargnes. Mais, à combien coûte cela ?

Absence d’impôt

Un des grands avantages de l’épargne réglementée est l’absence d’impôt sur le revenu et les prélèvements sociaux. Ces produits de placement réglementés consistent au livret A, livret bleu, livret de développement durable et solidaire ou LDDS, livret d’épargne populaire ou LED, Plan et Compte d’épargne logement ou PEL/CEL et le Livret jeune. C’est d’ailleurs la raison de la réussite de ceux-ci, surtout pour l’année 2020. Ce succès a été accentué par la crise sanitaire. En effet, depuis le début de l’année 2020 jusqu’à maintenant, plus de 42 milliards d’euros ont été épargnés. Cela reste le double des épargnes cotées en 2019.

Une grosse somme pour l’État

L’absence des différents impôts de ces produits d’épargne rapporte une certaine somme à l’État. En effet, ce dernier peut profiter jusqu’à 30% des intérêts générés pour le livret A. Cela a été mis en place suite au prélèvement forfaitaire unique.

D’après l’Observatoire de l’épargne réglementée ou OER,  l’avantage fiscal des produits d’épargne va coûter plus de 1,1 milliard d’euros. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la Banque de France souhaite en connaître la pertinence. C’est de cette manière qu’elle a demandé à l’observateur de placer le milliard d’euros en perspective.

Le PEL coûte particulièrement cher

C’est le Plan Épargne Logement ou PEL qui a attiré l’attention de la Banque de France. C’est en effet le placement qui coûte le plus cher à l’État. Son coût est d’environ 392 millions d’euros par an. Ce chiffre inclut le CEL. Bien évidemment, ce montant reste le triple du Livret A.

Cette hausse du prix du PEL à l’État a sans doute été due à l’exonération fiscale « à vie ». Également, selon l’OER,  une évolution sur la rémunération des PEL offre le privilège à la Banque de France de gagner jusqu’à 3,9 milliards d’euros par an. Cette somme est particulièrement utilisée pour favoriser le financement de l’économie française. Des centaines de millions d’euros sont destinés au budget de l’État.

Source Moneyvox

Le livret Jeune n’intéresse plus les épargnants

/

Nombreux sont les moyens d’épargner. Parmi ceux-là, il y a le livret jeune qui s’agit d’un livret d’épargne qui est spécifiquement réglementé par un institut bancaire. Ce dernier reste effectivement en mesure de fixer le taux de rémunération de celui-ci afin de se figurer inférieur à celui du livret A. pourtant, il intéresse actuellement de moins en moins les particuliers.

A lire également : Le guide l’épargne

Un taux d’épargne relativement bas

Le livret jeune dispose un taux de rémunération plus bas que celui du livret A. Ceci se trouve à 0,5% inférieur par rapport à celui de ce dernier. Comme son nom le laisse clairement entendre, le livret jeune a pour cible une clientèle jeune. Il se destine aux personnes de 12 à 25 ans. Pour les attirer et les fidéliser, de nombreux instituts bancaires mettent en place un taux relativement supérieur par rapport au livret A. Avec un plafond de 1 600 euros pour le dépôt de ce type de livret, il n’est pas cher pour les banques de payer un taux en dessus de 0,5%. Pourtant, cela se fait de plus en plus rare. En moyenne, les taux de rémunérations du marché se trouvent entre 0,5% et 1%.

Un taux d’épargne qui se diffère pour tous les instituts bancaires

À savoir que le meilleur taux proposé est celui de la Banque HSBC. Ceci est de 2% qui se montrent relativement rares sur les marchés. Aussi, il y a celui de chez Milleis Banque qui est de 1,5%. Le Crédit Mutuel et CIC proposent le livret jeune à un taux d’épargne de 1,3%.

Un livret d’épargne qui n’est pas satisfaisant

Avec le montant maximum, le livret jeune ne rapporte que 8 euros par an pour un taux d’épargne de 0,5% qui reste la moyenne sur le marché. Pour la meilleure offre, le gain n’est que 32 euros sur une année.  Ainsi, ceci reste  moins intéressant, sauf pour les épargnes qui se gardent pendant de nombreuses années. De plus, il n’est pas possible de cumuler le livret jeune avec le livret A pour obtenir plus d’épargne.

Épargne : gagner davantage et sans risque sans Livret A

/

Le Livret A est un placement  spécialement connu pour épargner sans être exposé à aucun risque. À savoir que d’autres solutions existent. Celles-ci vous offrent le privilège d’épargner en toute sûreté. LEP, Livret Jeune, fonds d’euros de l’assurance-vie, voici les solutions qui sont actuellement à disposition.

Le LEP

Le LEP ou le Livret d’Épargne Populaire s’agit d’une solution spécifiquement réglementée. Il présente un taux d’intérêt assez intéressant qui est de 1% net d’impôt. Ceci est bien évidemment le double du livret A ainsi que celui de développement durable et solidaire. Le LEP dispose d’un plafond de 7 700 euros qui est faible par rapport au 22 950 euros du livret A. Il n’est donc pas destiné pour ceux qui veulent épargner grand. Aussi, un plafond de ressources doit être respecté. Il est important de savoir le montant précis.

Le Livret jeune

Comme son nom le laisse clairement entendre, son usage est pratiquement réservé aux jeunes. Ceci consiste à un livret réglementé. Il n’y a donc aucun risque sur son usage. Ce qui est intéressant avec le Livret jeune, c’est que le taux d’intérêt n’est pas le même pour toutes les banques. Ceci est de 0.50% à la Société Générale si chez Mileis, ce taux est à 2,5%. À la  BNP Paribas, le taux d’intérêt est de 1%. Il en est de même pour LCL ou la Banque HSBC. Pour ce qui est du plafond de dépôt, ceci est de 1 600 euros.

Les fonds euros de l’assurance vie

Il  est entièrement possible d’épargner par le biais des fonds euros de l’assurance vie. L’argent s’économise en le déposant sur des unités de compte qui sont non garanties. Ceci peut se placer sur des fonds euros qui profitent d’une garantie en capital. C’est la meilleure solution pour protéger le patrimoine de l’assuré. Un taux de rendement intéressant est en place pour ces fonds euros de l’assurance vie. Pourtant, il est d’une grande importance de trouver les meilleurs contrats d’assurance vie.

Source Ouest-france