Les Etats-Unis ont atteint le plafond de la dette ce jeudi, l’économie risque la paralysie

////
Washington DC, USA
Washington D.C., USA - ©Caleb Fisher, CC0 Creative Commons

Jeudi, les États-Unis ont atteint le plafond de dette autorisé. La secrétaire à l’Économie, Janet Yellen, a annoncé que le département du Trésor américain devra prendre des “mesures extraordinaires” pour continuer à honorer ses dettes à mesure qu’elles arrivent à échéance.

Un combat entre démocrates et républicains

Jeudi, les États-Unis ont atteint le plafond d’endettement maximal fixé par le Congrès, empêchant ainsi le gouvernement d’emprunter davantage d’argent même pour honorer ses obligations sur les marchés de la dette, une situation qui pourrait conduire à un défaut de paiement des États-Unis si elle persiste.

L’éventualité des Etats-Unis en défaut de paiement est une menace refait surface sur fond de bataille politique autour du plafond de la dette. Joe Biden a jusqu’en juin pour trouver un moyen de faire voter les deux chambres du Congrès pour relever le plafond.

L’exercice, crucial pour éviter un défaut, devrait devenir particulièrement délicat en raison de l’extrême polarisation de Washington alors que les républicains ont repris de justesse leur majorité à la Chambre des représentants.

L’objectif affiché des républicains, menés par leur “speaker” difficilement élu début janvier, Kevin McCarty, est de contraindre les démocrates à réduire les dépenses publiques, en utilisant le vote sur le plafond de la dette comme une arme nucléaire. La tolérance à l’explosion de la dette démontre à leurs yeux le dysfonctionnement du système politique américain.

Le plafond de la dette est le montant maximum que le gouvernement américain peut emprunter, fixé par le Congrès. Le budget actuel est fixé à 31 281 milliards de dollars à la suite de négociations déjà complexes entre démocrates et républicains en octobre 2021. Celles-ci ont été réalisées dans des circonstances extrêmes avant les échéances clés.

Les prêts en question vont des prêts à long terme, y compris les obligations émises par le ministère des Finances, aux prêts à court terme, que les pays utilisent souvent pour obtenir des fonds de roulement.

Ils servent également à régler toutes les factures du gouvernement, telles que les pensions des anciens combattants, l’aide sociale ou le remboursement des versements antérieurs arrivés à échéance.

Quelles conséquences pour l’économie américaine ?

Dans sa lettre à Kevin McCarthy, Janet Yellen a rappelé que relever ou suspendre le plafond “ne signifie pas autoriser de nouvelles dépenses”. En revanche, “le non-respect des obligations de notre nation causera des dommages irréparables à l’économie américaine. Le secrétaire au Trésor a décrit la situation en ces termes dans une lettre ouverte au nouveau président de la Chambre, Kevin McCarthy.

“Imaginez que vous donnez une carte de crédit à votre enfant, qui atteint régulièrement le plafond, que vous augmentez donc et ainsi de suite. À un moment, continuez-vous ainsi ou cherchez-vous à changer son comportement?”, a expliqué le nouveau président républicain de la Chambre Kevin McCarthy.

Pour rappel, ce fameux plafond n’est que nominal : il a été relevé 79 fois depuis 1960 pour faire face à la dette croissante de la première économie mondiale. Mais cette fois, les tensions entre républicains qui en font un enjeu clé et démocrates qui se retrouvent démunis devraient être intenses.

Les républicains profiteront probablement de la tension et attendront la dernière minute pour finaliser un accord – ce qui s’est produit la dernière fois que le plafond a été relevé en 2021.

Quoi qu’il en soit, tout cela indique un mélange explosif de ces problèmes politiques et économiques, avec des ramifications qui pourraient s’étendre bien au-delà de la Chambre des représentants des États-Unis.

Cela pourrait entraîner des retards dans le paiement des pensions, de la sécurité sociale ou de la solde militaire ou la fermeture de services – le fameux “shutdown”. Il y aura un certain impact sur l’économie américaine et celui-ci ne cessera de croître car le pays devra réduire ses dépenses.

Précédent

La plateforme FTX pourrait être relancée selon le nouveau PDG

Suivant

Crypto : Genesis devrait faire faillite dans les prochians jours

Derniers articles de Autres