jerome powell directeur general reserve federal

La FED a-t-elle annoncé officiellement que les taux baisseraient en 2024 ?

//

Le 13 décembre 2023, le président de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell, a annoncé lors d’une allocution télévisée que les taux d’intérêt resteraient inchangés pour la troisième réunion consécutive.

Trois baisses prévues en 2024 et quatre en 2025

Les membres du comité de la FED ont dévoilé leurs prévisions pour 2024, qui prévoient trois baisses d’un quart de point au cours de l’année. Les taux à court terme atteindraient ainsi 4,6 %, soit un demi-point de moins que les projections de septembre dernier.

L’annonce de ces projections a entraîné une augmentation des indices boursiers Wall Street, avec une hausse d’environ 1,4 %. Le Dow Jones a franchi un seuil sans précédent au-dessus de 37 000 points et les indices S&P 500 et Nasdaq ont battu leur record de 2023.

Finies les heures où sept actions seulement (surnommées « les magnifiques sept ») tiraient le marché vers le haut : désormais, c’est toute la gamme des actions qui bénéficie de ces perspectives.

La croissance privilégiée face à la macroéconomie

Le ralentissement de l’inflation – dû en partie à la chute des prix du pétrole – et les espoirs d’une économie davantage soutenue par une politique monétaire plus souple invitent à se concentrer sur les résultats des entreprises plutôt que sur la macroéconomie.

Les baisses de taux semblant aujourd’hui légitimes, ce sont surtout les marges et les profits des entreprises qui devront être surveillés lors des scenarii d’atterrissage en douceur.

Une décision difficile à prendre pour la Fed

Alors que la Réserve fédérale prévoit une croissance de 1,5 % en 2024, plusieurs points pourraient mettre à mal la stabilité économique.

D’une part, un retour de l’inflation autour de 2 % ou même l’éventualité d’une déflation pourraient être au cœur des discussions. D’autre part, les taux toujours élevés dans un monde ayant besoin de se refinancer à des niveaux beaucoup plus élevés qu’en période COVID pourraient poser problème.

  • Un environnement incertain encourage l’extrapolation
  • La Chine pourrait relancer les prix des matières premières et donc l’inflation
  • Les attentes du marché pourraient être revues à la baisse si les taux descendent trop rapidement

Dévoiler dès aujourd’hui une baisse de taux de 0,75 % aurait pour effet de tuer toutes les attentes du marché.

Dans un contexte où l’incertitude plane en termes d’actions politiques, il reste peu de place pour l’extrapolation. Les entreprises et institutions devront alors se concentrer sur la stratégie à adopter pour anticiper et gérer au mieux cette période charnière pour l’économie mondiale.

Newsletter

Après avoir suivi des études pour rejoindre le monde de la finance, j'ai finalement tout abandonné pour monter mon entreprise. J'ai vendu mon entreprise en 2016. Désormais je prends beaucoup de plaisir à accompagner les nouveaux entrants sur les marchés financiers tout en rédigeant quotidiennement sur surf-finance.com.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Précédent

Combien rapporte 1 million d’euros placé en banque ?

Suivant

Combien faut-il gagner au loto pour arrêter de travailler ?

Derniers articles de Bourse