Crédit immobilier : les banques n’accorderont plus de prêt avant 2023 !

//
banque faillite

Si vous voulez obtenir un crédit immobilier, vous devez être patient. Les courtiers indiquent que la plupart des banques ont décidé de suspendre les prêts en attendant janvier et la réévaluation du taux d’usure désormais bien connu.

Objectifs commerciaux atteints et taux d’usure gênants

BFM TV a indiqué le mardi 13 décembre 2022 qu’il n’est pas bon d’avoir un projet d’achat immobilier en cette fin d’année 2022. Certaines banques ne proposent plus de prêts immobiliers. Les courtiers disent même que la plupart d’entre elles ne communiquent même plus sur leur barème de taux.

La raison en est que même si l’année civile n’est pas encore terminée, les objectifs ont été atteints. « En fin d’année, les banques lèvent le pied sur l’octroi de financements pour les crédits reposant sur la situation fiscale du demandeur, comme les prêts à taux zéro (PTZ) ou les prêts visant à financer un investissement locatif. Les vacances scolaires ralentissent leur activité », rappelle dans un entretien à Merci pour l’info Cécile Roquelaure, directrice des études du réseau de courtage Empruntis.

De plus, les taux d’usure, les taux les plus élevés auxquels une banque peut accorder un crédit, sont à nouveau obsolètes. En effet, si les banques devaient se conformer au taux d’usure en vigueur, elles risqueraient de prêter à perte. Le taux d’usure actuel les incite donc à attendre janvier 2023 et la réévaluation de ce taux pour accorder de nouveaux prêts.

Pour rappel, ce taux d’usure tient compte du taux d’intérêt du prêt ainsi que de l’assurance emprunteur et des frais annexes. Il est mis à jour trimestriellement par la Banque de France et est basé sur le taux moyen observé sur les trois derniers mois, majoré d’un tiers.

« Cela ne laisse pas beaucoup de marge de manœuvre aux banques pour augmenter leurs taux de crédit », constate directrice des études d’Empruntis. Pour les prêts de 20 ans et plus, le plafond s’élève à 3,05 % depuis le 1er octobre, selon un document paru le 29 septembre au Journal officiel.

Le relèvement du plafond au 1er octobre n’a amélioré la situation que temporairement, “deux semaines, trois semaines”, a souligné Cécile Roquelaure. En effet, dès que le taux d’usure est réévalué les banques en profitent pour faire passer les dossiers qui étaient bloqués mais rapidement, pour s’adapter aux conditions de marché, les taux augmentent et se retrouvent à nouveau bloqués par le taux d’usure.

A combien va s’élever le taux d’usure en janvier ?

Les courtiers nous ont dit de nous attendre à un demi-point de plus. Donc pour les prêts sur 20 ans, on passera de 3,05% aujourd’hui à environ 3,55% le trimestre prochain.

« Les moins audacieuses s’attendent à une hausse des seuils à 3,5 ou 3,6 % pour les crédits sur 20 ans et davantage, les plus audacieuses anticipent 3,7 %. Une telle évolution va constituer une bouffée d’oxygène, mais pour combien de temps ? »

Certaines banques ajustent déjà leurs taux d’emprunt pour janvier. L’une d’elles propose déjà un taux d’intérêt de près de 3% sur 20 ans. Pas loin de la limite supérieure sur les taux d’usure (une fois les assurances et autres coûts pris en compte). On peut affirmer que la fenêtre d’opportunité pour emprunter se refermera rapidement.

Mais les marchés du crédit reprendront plus fortement au deuxième trimestre 2023. A partir du 1er avril, le seuil d’usure changera en effet à nouveau, améliorant potentiellement l’équilibre entre les niveaux de taux d’intérêt applicables et les limites autorisées.

Comme au premier semestre de chaque année, les banques seront “à la recherche de nouveaux clients” pour atteindre de nouveaux objectifs commerciaux malgré la baisse de la production de prêts.

De plus, 54% des notaires s’attendent désormais à une baisse des prix d’ici deux mois en raison de ces difficultés d’emprunt, selon les dernières données publiées par le portail d’annonces immobilières du notariat Immonot.

Précédent

Binance a suspendu les retraits d’USDC hier avant de les rétablir, le FUD s’installe

Suivant

Les NFT et le metaverse représentent-ils l’avenir du gaming ?

Derniers articles de Crédit