Binance a suspendu les retraits d’USDC hier avant de les rétablir, le FUD s’installe

/
binance ETHW

Alors que Binance lutte actuellement contre une tempête médiatique, plus de 1,6 milliard de dollars ont été retirés de la plateforme hier. Contraint de suspendre les retraits de l’USDC, Changpeng Zhao s’est exprimé pour apaiser la tension : « le FUD nous aide à grandir ».

Les retraits d’USDC suspendu quelques heures

Le géant de la crypto Binance va-t-il se retrouver en difficulté à son tour ? De nombreux investisseurs l’ont cru hier. La plateforme de trading a annoncé sur Twitter ce mardi matin qu’elle suspendait les retraits pour le stablecoin USDC.

La suspension s’inscrit dans un contexte de méfiance à l’égard de la plateforme, The Block rapportant que quelque 1,6 milliard de dollars sur la blockchain Ethereum ont été retirés de Binance au cours des dernières 24 heures.

Binance edffectue “un échange de jetons impliquant l’USDC. En conséquence, les retraits de l’USDC sont temporairement suspendus”, a indiqué la société. “Les retraits rouvriront une fois l’échange de jetons terminé”

Et c’est ce qu’il s’est passé, “Les retraits sont de retour en ligne”, a rapporté Binance en fin de journée mardi aux alentours de 18 heures. Les retraits de fonds en stablecoin USDC ont donc été indisponible quelques heures seulement. Changpeng Zhao, le patron de Binance, a déclaré que la situation serait pleinement résolue à la réouverture des banques.

La routine selon CZ

Emmêlé dans une affaire de blanchiment d’argent par les États-Unis et accusé dans certains rapports de ne pas être totalement transparent, Binance traverse une crise majeure, les marchés étant toujours secoués par la faillite de FTX.

Selon CoinDesk, les retraits de Binance ont augmenté après la publication d’un rapport “inquiétant” sur la santé financière de l’entreprise.

Suite à l’effondrement de la plate-forme rivale FTX, Binance s’est engagé à publier des preuves de ses fonds, qui, selon lui, étaient “sur-garantis”. Le concept fait référence à la présence d’une garantie dont la valeur est suffisante pour couvrir les pertes potentielles en cas de retrait massif.

Un audit mené par Mazars, publié le 7 décembre, a prouvé que Binance avait raison – même si certains doutes subsistent.

Pour le patron de Binance, Changpeng Zhao, les retraits massifs ne sont pas préoccupants. “Nous avons déjà vu cela. Certains jours, nous avons des retraits nets ; certains jours, nous avons des dépôts nets. C’est toujours la même chose pour nous”, a-t-il tweeté le mardi 13 décembre.

Dans un tweet mardi, CZ a exhorté ses utilisateurs à ignorer « FUD », un terme spécifique à l’industrie de la crypto-monnaie qui suggère que la peur se répand sur le marché, amenant les gens à vouloir retirer leurs crypto-monnaies de la plateforme.

Un manque de confiance qui alimente la méfiance

Le PDG de Binance a expliqué que l’échange entre le dollar PAX (PUSD) ou le stablecoin BUSD et l’USDC de Circle doit être effectué en dollars américains et géré par une banque à New York.

La réputation des échanges centralisés a été endommagée par la chute de FTX. Mais surtout, Reuters a publié une enquête sur l’affaire judiciaire de Binance, alimentant la méfiance des investisseurs.

Continuant à désamorcer les craintes, le patron de Binance a également assuré que les retraits des autres stablecoins ne seraient pas affectés. En novembre de l’année dernière, il a affirmé que Binance avait “absolument” suffisamment de fonds pour gérer le grand nombre de retraits des clients, et que la plateforme ne prêterait pas d’argent aux clients à leur insu.

Durant la journée d’hier, le BNB de Binance a reculé de plus de 7% depuis le début de cette semaine, alors que le Bitcoin (BTC) est en progrès de plus de 3% sur cette même période, tout comme la majorité du marché des cryptos.

Précédent

Microsoft et la bourse de Londres signe un partenariat historique !

Suivant

Crédit immobilier : les banques n’accorderont plus de prêt avant 2023 !

Derniers articles de Crypto