couple veut acheter une maison sur plan

Immobilier : les Français ne croient pas en la baisse des prix en 2024

/

Alors qu’une baisse plus prononcée des prix de l’immobilier est attendue pour 2024, une majorité de ménages français s’attendent à ce que les prix continuent d’augmenter.

Les Français croient difficilement les prévisions de baisse

Selon une étude du groupe bancaire BPCE dévoilée récemment, environ 24% des personnes interrogées estiment que les prix augmenteront modérément en 2024, tandis que 14% pensent qu’ils augmenteront de manière significative au cours des 12 prochains mois.

Les acheteurs potentiels sont encore plus pessimistes : 26% d’entre eux estiment que les prix augmenteront modérément.

« Il y a une persistance rétinienne d’une opinion sur la montée des prix« , explique Alain Tourdjman, directeur des études et prospective chez BPCE. « On voit un ajustement d’abord sur les volumes et les quantités et ensuite sur les prix. »

Cependant, selon le groupe bancaire, les prix devraient baisser plus fortement en 2024, autour de -8 à -9%. « Certains acheteurs anticipent une baisse des prix demain, donc nous sommes dans un marché anticipatif qui implique une baisse progressive des prix« , ajoute Alain Tourdjman.

Attitude attentiste confirmée par le réseau immobilier L’Adresse

Cette attitude attentiste est confirmée par le réseau immobilier L’Adresse : « Si dès la fin 2022 l’attente s’est installée chez les acheteurs, le refus des vendeurs de baisser leurs prix a également généré de l’attente de leur part« , explique le réseau.

Le fait que les taux dépassent les 4% cet été a accentué le ralentissement du marché que l’on perçoit depuis début 2023, renforçant encore davantage l’attitude attentiste des acheteurs, sans que les vendeurs acceptent de nouvelles réductions de prix.

Les villes les plus touchées et les perspectives d’évolution

« Les plus grandes villes où les prix sont les plus élevés ont été les plus pénalisées alors que le marché est resté relativement stable dans certaines villes moyennes, permettant toujours un renouvellement du parc immobilier« , analyse Brice Cardi, président du réseau L’Adresse.

La baisse des prix au premier semestre 2024 pourrait se terminer avant la fin de l’année 2024 selon Brice Cardi, en cas de diminution des taux de crédit et d’une reprise potentielle du marché.

La nécessité d’ajuster les prix aux budgets des acheteurs

« Au premier semestre 2024, la baisse pourrait atteindre 5% car les vendeurs ont maintenant conscience de la nécessité d’ajuster leurs prix au budget des acheteurs s’ils veulent vendre !« , affirme Brice Cardi.

Cependant, une chose est sûre : les biens immobiliers cibles sur leur marché, comme les maisons de qualité à moins de 500 000 €, ne connaîtront pas de baisse car l’offre reste limitée et la demande est forte.

Newsletter

Après avoir suivi des études pour rejoindre le monde de la finance, j'ai finalement tout abandonné pour monter mon entreprise. J'ai vendu mon entreprise en 2016. Désormais je prends beaucoup de plaisir à accompagner les nouveaux entrants sur les marchés financiers tout en rédigeant quotidiennement sur surf-finance.com.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Précédent

Un ETF Bitcoin Spot dès le 10 janvier 2024 ?

Suivant

6 conseils pour éviter de se faire pirater dans les applications bancaires

Derniers articles de Immobilier