Investir en LMNP : une réduction d’impôts significative

/
Investissement immobilier

Investir en LMNP présente de nombreux avantages, le principal étant la possibilité de bénéficier d’une réduction d’impôts significative. Connaître les conditions d’éligibilité, les avantages de ce statut et des obligations vous permettra de l’exploiter au maximum.


Les conditions à remplir pour être éligible au statut LMNP

Le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) offre aux investisseurs la possibilité de faire de l’investissement locatif en obtenant une réduction d’impôts significative. 

Ces avantages fiscaux sont toutefois soumis à certaines conditions. En effet, il existe des critères que vous devez respecter pour pouvoir bénéficier du statut LMNP et des réductions d’impôts associées. 


Des critères pour le propriétaire

N’importe quel français peut réaliser un investissement en LMNP, s’il remplit toutes les conditions nécessaires :

  • Être un propriétaire particulier
  • Disposer d’un bien meublé
  • Respecter le plafond des revenus locatifs

L’investisseur doit être une personne physique et ne doit pas être considéré comme un loueur en meublé professionnel. En d’autres termes, vous ne devez pas exercer l’activité de location meublée à titre professionnel et être inscrit au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS).

En ce qui concerne la comptabilité lmnp, le montant des recettes locatives annuelles ne doit pas excéder 72 500 euros par an afin que le statut LMNP puisse s’appliquer en régime micro-bic. Même si vos revenus locatifs sont inférieurs à ce plafond, vous pouvez opter pour le régime réel, notamment si les charges et loyers sont supérieurs à l’abattement de 50% autorisé par le régime micro BIC.

Si vous êtes soumis au régime micro BIC, vous bénéficierez de cet allégement fiscal. Par exemple, si votre bénéfice d’une location meublée est de 6 000 €, la charge fiscale réelle est de moitié.

Pour pouvoir bénéficier du statut LMNP et obtenir une réduction significative d’impôts liée à ce statut, l’investisseur sera tenu de déposer chaque année une déclaration 2032 C Pro auprès des impôts afin de justifier son activité locative mais aussi son appartenance au statut LMNP et aux avantages qui y sont attachés.


Des critères pour le bien loué

Le bien immobilier loué doit également remplir certaines conditions pour être éligible au statut LMNP. Premièrement, sa superficie doit être supérieure à 9m².

Ensuite, un bien est considéré comme meublé s’il dispose de tous les équipements et mobiliers nécessaires à l’accueil des locataires : 

  • Un lit avec matelas et couverture
  • Une table et des chaises
  • Des meubles de rangement
  • Du matériel ménager (aspirateur, balai, serpillère…)
  • Des ustensiles de cuisine et vaisselle
  • Un réfrigérateur
  • Des plaques de cuisson
  • Une micro-onde ou un four
  • Des rideaux et luminaires
  • Etc.

Pour rappel, en tant que loueur meublé non professionnel, le propriétaire devra payer les charges pour entretenir le bien immobilier (taxes foncières, assurances, coûts d’entretien…). 

Ces charges peuvent être déduites des loyers perçus sur le bien immobilier mais elles seront imputables sur les recettes locatives imposables et non sur les recettes locatives exonérables de l’impôt sur le revenu qui sont effectivement constatées chaque année. 

Par ailleurs, si l’investisseur opte pour un investissement locatif via un dispositif de défiscalisation tel que la loi Pinel, il devra respecter certaines conditions spécifiques liées à cette loi. 


Découvrez les avantages fiscaux de ce statut

Ce statut permet une réduction d’impôts significative et offre plusieurs avantages aux investisseurs. Le dispositif est mis en place par l’État français pour encourager les particuliers à louer leurs biens meublés à des locataires professionnels ou étudiants. 

Les loueurs meublés non professionnels peuvent bénéficier d’une déduction fiscale sur leur impôt sur le revenu et d’un abattement sur leur impôt sur la fortune immobilière.

Dans un premier temps, la réduction d’impôts proposée aux LMNP est très intéressante. En effet, elle permet une déduction de 50% du montant total des loyers encaissés, ainsi que tous les frais liés à l’investissement et à la gestion locative. Cela signifie que l’investisseur peut récupérer jusqu’à 50% des sommes investies en impôts. 

L’autre régime permet de bénéficier d’un abattement forfaitaire de 30% sur le montant des loyers encaissés et de 5% sur la valeur du bien immobilier. Cela signifie que l’investisseur peut récupérer jusqu’à 85% des sommes investies en impôts.

Les loueurs meublés non professionnels peuvent également bénéficier d’une exonération partielle ou totale de la taxe foncière et des taxes locales pour une durée maximale de 15 ans. 

Ce statut de LMNP offre une protection supplémentaire aux investisseurs grâce à la garantie des loyers. En effet, les investisseurs ne sont pas responsables des loyers impayés par le locataire et peuvent donc se protéger contre tout risque lié à la mauvaise gestion du logement loué.

Les avantages fiscaux associés à ce statut sont très intéressants et permettent aux investisseurs de profiter pleinement des possibilités offertes par ce système fiscal avantageux : 

  • déduction fiscale, 
  • abattement forfaitaire, 
  • exonération partielle ou totale de la taxe foncière 
  • garantie des loyers pour assurer la protection de l’investissement immobilier.


Investir en LMNP : évaluer les risques pour maximiser les gains

L’investissement en LMNP est un type de placement immobilier dans lequel le propriétaire loue un bien meublé. Les loyers reçus par le propriétaire sont soumis à l’impôt sur le revenu et peuvent être déduits du montant total dû à l’administration fiscale.

En plus de la réduction d’impôts significative que cet investissement offre, il existe également d’autres avantages. 

Par exemple, l’immobilier est considéré comme un actif stable et offre une protection contre l’inflation. Cependant, il est également important de prendre en compte les risques potentiels associés à un investissement en LMNP avant de se lancer.

Il est possible que le marché immobilier fluctue et que le prix des biens loués soit affecté par la conjoncture économique actuelle ou future.

Le propriétaire est aussi responsable de tous les frais liés au bien immobilier, notamment les taxes foncières et les frais d’entretien du bien meublé et du mobilier fourni avec celui-ci. Par conséquent, il est recommandé aux investisseurs de bien analyser la situation avant de s’engager dans ce type d’investissement afin de maximiser leurs gains tout en minimisant leurs risques. 

Pour cela, il est conseillé de faire appel à un professionnel qualifié pour évaluer la rentabilité potentielle du projet et conseiller sur la façon dont vous pouvez obtenir le meilleur rendement possible sur votre investissement.

Avant de se lancer dans un investissement immobilier en LMNP, effectuez une étude approfondie afin de vous assurer que tous les risques ont été pris en compte et que les avantages attendus sont suffisants pour couvrir tous les frais encourus. 

Précédent

Bourse : LVMH et son PDG battent des records de valorisation

Suivant

Les meilleurs placements et investissements en 2023

Derniers articles de Immobilier