Pourquoi le marché immobilier est plus calme en hiver ?

/
immobilier hiver

Comme pour tous les marchés, le nombre de transactions ainsi que les prix varient en fonction de la demande. Durant les mois les plus favorables, le nombre de transactions ainsi que les prix ont tendance à augmenter. Traditionnellement, l’hiver, nous pouvons constater l’inverse sur le marché immobilier. Cette année, la saisonnalité est accentuée notamment à cause de la remontée des taux d’intérêts.

Les français n’ont pas la tête à l’immobilier en fin d’année

L’immobilier est un marché cyclique. Les périodes de baisse des prix sont suivies de périodes de hausse. Souvent, ces cycles sont très longs, surtout par rapport à d’autres cycles de marché comme celui du marché boursier.

En plus de ces cycles, il est également important de considérer que l’immobilier est un marché saisonnier. Selon le mois de l’année, volume et prix n’évoluent pas de la même manière.

Les études semblent démontrer que le trimestre le moins actif pour le marché immobilier est se situe en hiver. La baisse de l’activité sur le marché immobilier entre novembre, décembre, janvier et février peut s’expliquer de différentes raisons.

Tout d’abord, l’explication la plus simple et logique est que les températures sont plus fraîches, les français ne souhaitent donc pas forcément déménager durant cette période. Après tout, un déménagement c’est l’occasion de convier ses amis et de passer de bons moments autour d’un barbecue.

De plus, en novembre et décembre, les français ont la tête aux fêtes de fin d’année. Entre les cadeaux et les repas, les vendeurs et acheteurs potentiels ont d’autres soucis en tête, de ce fait, ils mettent souvent leurs projets immobiliers entre parenthèses pendant cette période.

Or si l’on prend en compte le délai avant la réalisation de transaction, les compromis sont signés entre 3 et 4 mois avant la transaction finale, cela signifie que la baisse d’activité sur le marché immobilier débute à la fin de l’été ou début de l’automne, au moment où les français retournent à l’école et au travail après les vacances scolaires entraînant une baisse de la demande.

Définitivement, durant cette période les français n’ont pas la tête à concrétiser un projet immobilier. Cette baisse d’activité entraîne mécaniquement une baisse des prix. En conclusion, l’hiver est-il le meilleur moment pour acheter ?

A quelle saison acheter un bien immobilier ?

Entre fin mars et fin juin, c’est à cette période que nous trouvons le plus grand nombre de propriétés sur le marché du logement. Pour preuve, les nombreux salons immobiliers qui se déroulent à cette période. Au printemps, l’offre et la demande se suivent de près, et les prix augmentent. C’est à cette saison que le plus de transactions s’effectuent.

Les perspectives de négociation sont minces en raison de la demande qui augmente. Au début de l’année, les français prennent de nouvelles résolutions et mettent en route certains projets dont les projets immobiliers, avec pour objectif un déménagement durant l’été.

En effet, la période des grandes vacances est le moment idéal pour le déménagement de nombreuses familles afin que les enfants puissent aller dans leur nouvelle école à la rentrée de septembre.

Il faut aussi tenir compte des effets du beau temps pour les achats de printemps. La luminosité et la végétation sont meilleures pour l’environnement, cette saison à tendance à embellir les biens immobiliers. De plus, le moral est au beau fixe et les français sont plus excités à l’idée de conclure leur transaction.

Durant cette période, si vous n’êtes pas tenu par un délai serré, il est préférable d’attendre que le marché se calme pour acheter, à moins que vous n’ayez trouvé un appartement ou une maison qui vous ressemble.

Le marché du logement a tendance a baissé en juillet-août, les offres sur le marché bénéficie d’une certaine décote, c’est le moment d’en profiter. La probabilité de négocier un prix augmente. Cependant, vous n’aurez pas emménagé en septembre.

Le marché ayant besoin de temps pour se remettre des mois d’été consacrés à la signature des actes de vente, l’automne suivant est également propice à l’achat. Cependant, il ne faut pas être pressé, c’est d’ailleurs la période privilégiée des investisseurs immobiliers.

Précédent

Fin d’année : comment calculer la rentabilité de ses contrats d’assurance vie ?

Suivant

Roulette : les différentes stratégies à adopter pour maximiser ses chances

Derniers articles de Immobilier