Browse Tag

Russie

Crypto : les sanctions économiques contre la Russie bientôt inutiles ?

/

Après avoir envahi l’Ukraine, la Russie intensifie ses plans pour rendre sa monnaie numérique de banque centrale (MNBC), le rouble numérique, disponible pour les transactions commerciales internationales, y compris avec la Chine. Cette évolution pourrait encourager le reste du monde à utiliser la MNBC dans des règlements mutuels avec des partenaires étrangers, accélérant ainsi l’adoption mondiale des crypto-monnaies. Continuer de lire

Russie : les paiements transfrontaliers en Crypto sont désormais autorisés

/

Les autorités financières russes ont commencé à travailler sur un mécanisme visant à faciliter l’utilisation des crypto-monnaies pour les règlements avec d’autres pays dans le but d’éviter les sanctions misent en place par l’Occident. La banque centrale et le ministère des Finances du pays se sont mis d’accord sur un projet de loi réglementant les paiements transfrontaliers en crypto-monnaies. Continuer de lire

Les banques françaises suspendent leurs activités en Russie, sauf la Société Générale

/

Deux banques françaises, BNP Paribas et Crédit Agricole, ont annoncé un arrêt complet des activités en Russie, au-delà même des sanctions internationales. Toutefois, le champ de ces décisions reste limité, ne couvrant que les activités de banque d’investissement et de financement. Dans le cas de la Société Générale, celle-ci reste prudente, mais les enjeux ne sont pas les mêmes : elle possède Rosbank, une grande banque de détail en Russie, qui compte près de 12 000 salariés. Continuer de lire

Les cryptos : une menace selon la BCE

/

Depuis que l’Union Européenne a imposé des sanctions à la Russie à la suite de l’offensive ukrainienne, les pays occidentaux s’inquiètent de l’utilisation possible des crypto-monnaies pour les contourner. La présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, a de nouveau exprimé sa crainte de les voir comme une “menace” dans le contexte de la guerre. Continuer de lire

Selon le directeur du FBI, les russes n’utilisent pas la crypto pour échapper aux sanctions

/

Le gouvernement russe est sous le coup de sanctions économiques depuis que Vladimir Poutine a décidé d’envahir l’Ukraine. L’une des solutions trouvées par le gouvernement russe pour contourner ces sanctions, qui font pression sur le pays, est l’utilisation du bitcoin et des crypto-monnaies. Cependant, le directeur du FBI s’est exprimé sur le sujet lors d’une audience de la commission sénatoriale du renseignement, et il semble que la Russie ne devrait pas se tourner vers les crypto-monnaies. Continuer de lire

Anonymous offre 52 000$ en Bitcoin par char russe offert à l’Ukraine

/

Le groupe Anonymous rassemble des pirates informatiques du monde entier. Le groupe vieux de dix ans entend jouer un rôle dans le conflit entre la Russie et l’Ukraine. En conséquence, Anonymous a annoncé plusieurs cyberattaques ciblant des personnalités clés du régime russe. De plus, le groupe s’est engagé à offrir une récompense de 52 000 $ en bitcoins à tous les soldats russes qui se sont rendus à l’armée ukrainienne et ont livré des chars à l’armée ukrainienne. Continuer de lire

La Russie souhaite réguler les cryptomonnaies plutôt que les interdire

/

Les plans du gouvernement russe visant à autoriser les transactions et à taxer les transactions importantes sont soutenus par la banque centrale, qui souhaitait auparavant interdire le minage de bitcoin et le commerce. Au lieu d’interdire les crypto-monnaies, le gouvernement russe a décidé de les réglementer, légalisant une classe d’actifs de 2 000 milliards de dollars dans la 11e économie mondiale. Continuer de lire

Les compagnies pétrolières russes proposent l’exploitation de la cryptomonnaie

/

Les entreprises impliquées dans la production pétrolière en Russie ont mis au point un projet d’organisation pour l’extraction de cryptomonnaies juste à côté des champs pétrolifères qu’elles exploitent.

La mise en place de centres de données pour l’exploitation minière de crypto

Les centres de données consacrés à la frappe de pièces peuvent être alimentés par l’excès de gaz libéré lors de l’extraction du pétrole qui serait autrement gaspillé. Les ministères et la banque centrale examinent le projet d’extraction de crypto par l’industrie pétrolière russe.

Extraction de BTC grâce au pétrole pour ne pas en perdre une goutte

Les institutions gouvernementales à Moscou discutent actuellement d’une initiative lancée par les compagnies pétrolières russes pour commencer à extraire la cryptomonnaie sur leurs sites d’extraction. L’industrie propose d’utiliser le gaz de pétrole associé (APG) pour produire de l’électricité qui peut être utilisée dans le processus énergivore de la frappe de pièces numériques.

Les experts disent que le projet peut potentiellement attirer les investisseurs étrangers, principalement en provenance de Chine où les autorités ont réprimées l’exploitation minière Bitcoin cette année. L’activité industrielle est effectivement interdite en République populaire alors qu’en Fédération de Russie l’exploitation minière n’est pas interdite, bien que la réglementation ne soit pas tout à fait correcte.

L’extraction de BTC, serait-ce un engagement légitime selon les lois en vigueur ?

Le ministère de l’Industrie et du Commerce a récemment demandé au ministère du Développement numérique et à la Banque centrale de Russie (CBR) leurs avis sur la question, selon le principal quotidien économique russe Kommersant. Ce dernier cite une lettre envoyée par le vice-ministre de l’Industrie Vasiliy Shpak. Son service demande notamment à l’autorité monétaire s’il s’agirait d’un engagement légitime.

La principale loi réglementant les cryptomonnaies en Russie est la loi sur les actifs financiers numériques qui est entrée en vigueur plus tôt cette année. Une législation supplémentaire est toutefois nécessaire concernant leur circulation en Russie et les opérations connexes. La légalisation de l’extraction de crypto en tant qu’activité industrielle a gagné du soutien dans les cercles gouvernementaux avec le président de la commission parlementaire des marchés financiers, Anatoly Aksakov, déclarant en septembre qu’elle devrait être enregistrée en tant que telle et taxée en conséquence.

Le projet de la société d’État Gazprom Neft tient la route

Kommersant cite également une source proche du ministère de l’Industrie qui a révélé qu’une des grandes compagnies pétrolières russes a déjà un projet d’extraction de crypto en cours et aimerait le développer.

Mais ce segment est dans une zone grise juridiquement et l’entreprise craint une réaction négative de la banque centrale, elle s’est donc tournée vers le ministère de l’Industrie qui peut discuter des risques.

Selon les informations officielles disponibles, jusqu’à présent, seule la société d’État Gazprom Neft, filiale du géant russe de l’énergie Gazprom et troisième producteur de pétrole du pays, a un véritable projet minier.

La société l’a lancé sur son champ pétrolier à Khanty-Mansi Autonomous Okrug, une région de l’oblast de Tioumen. Selon un rapport de janvier, le géant pétrolier a réussi à frapper 1,8 BTC en un mois. Gazprom Neft a refusé de commenter l’affaire.