Immobilier : Dubaï bat un nouveau record en 2022 grâce aux Russes

/
dubai immobilier

Les autorités de Dubaï, l’un des sept émirats qui composent les Émirats arabes unis, ont annoncé lundi 16 janvier des chiffres record de ventes immobilières en 2022. Les Russes affluent vers l’immobilier à Dubaï pour contourner les sanctions imposées depuis le début de la guerre d’Ukraine.

Une hausse de 76% de la valeur des transactions

Dubaï a annoncé lundi une transaction immobilière record d’une valeur de plus de 528 milliards de dirhams, soit environ 132 milliards d’euros en 2022, stimulée par un afflux de ressortissants russes fuyant les sanctions occidentales depuis l’invasion de l’Ukraine par Moscou.

Ces chiffres représentent une augmentation de 76,5 % par rapport à l’an dernier. C’est la première fois dans l’histoire que le seuil des 500 milliards de dirhams est franchi. En termes de volume de transactions, 122 658 unités immobilières ont été concernées, une augmentation de 44,7 % par rapport à l’année précédente.

Le service de communication du gouvernement a expliqué que Dubaï reste l’une des destinations les plus attrayantes pour les investisseurs en raison de son économie stable, de ses fondamentaux financiers solides et de ses perspectives de croissance.

Durant sa communication, le pays du Golfe s’est alors vanté que la ville s’affirme comme “l’une des meilleures métropoles où vivre et travailler” grâce à “son excellente infrastructure et une réglementation favorable”.

Ce record a été largement attribué au grand nombre de ressortissants russes fuyant les sanctions occidentales imposées à leur pays depuis que la Russie a envahi l’Ukraine, selon Bloomberg.

Les Russes grandement impliqués dans ce record

Les Russes sont devenus l’année dernière les plus grands acheteurs internationaux de biens immobiliers dans l’émirat, selon le célèbre agent immobilier Betterhomes.

En particulier, les Russes ont acheté des biens dans certaines des zones les plus recherchées du riche émirat du Golfe, où l’immobilier, en tant que secteur important aux côtés du tourisme et de la finance, continue de connaître des turbulences telles que la grave crise de 2009 ou le Covid-19. 19-19 pandémie.

Avec ses gratte-ciel étincelants et ses îles artificielles, le secteur immobilier représente environ un tiers de l’économie de Dubaï et n’a cessé de croître depuis l’assouplissement des restrictions sanitaires liées à la pandémie.

“Le secteur immobilier de Dubaï a prouvé sa capacité à maintenir une croissance rapide et à accroître son attractivité”, a déclaré Sultan Butti ben Mejren, chef du département foncier de Dubaï. Mais l’industrie a souvent fait preuve de faiblesse dans le passé.

Les hauts et les bas de l’immobilier à Dubaï

Rempli de bâtiments à la fois en ville et dans le désert, Dubaï a attiré de nombreux investisseurs du monde entier en autorisant les étrangers à accéder à la propriété depuis 2002.

Les prix ont atteint des niveaux record en 2008, alimentés par la spéculation, mais ont fortement chuté après que la pénurie de liquidités qui a accompagné la crise financière de 2009 a réduit de moitié la valeur de l’industrie. Depuis lors, il oscille entre croissance et ralentissement face à une offre abondante.

En effet, avant 2020, afin d’attirer les clients, les promoteurs réduisaient les prix et proposaient des montages financiers très avantageux, tandis que les autorités prévoyaient des incitations et de nouvelles réglementations pour relancer cette importante industrie.

Lors de la crise de 2008, les autorités avaient pris des mesures pour intervenir, notamment en simplifiant la délivrance de visas pour les grands investisseurs et de permis de séjour de longue durée.

Précédent

Blanchiment d’argent, pas de KYC, darknet… Gros coup de filet dans l’industrie crypto !

Suivant

ChatGPT fait grimper en flèche le cours de certaines cryptomonnaies

Derniers articles de Immobilier