Anglais des affaires : booster sa carrière en banque et finance

Livre d'anglais des affaires dans le secteur banque et finance

L’anglais, langue internationale, intéresse aujourd’hui de plus en plus de salariés. Et pour cause : cette compétence est recherchée par un grand nombre d’employeurs. Que vous convoitiez un poste en France ou à l’étranger, l’apprentissage de l’anglais pourra vous aider à atteindre vos objectifs. Vous souhaitez booster votre carrière dans le secteur de la banque et de la finance ? Voici quelques conseils pour mettre toutes les chances de votre côté.

L’anglais : la langue de la communication internationale

L’anglais est la langue la plus parlée dans le monde. Au total, 1/7 de la population la pratique quotidiennement, soit plus de 1,5 milliard de personnes. Dans le milieu professionnel, et plus particulièrement dans certains secteurs comme celui de la banque et de la finance, des cours anglais des affaires peuvent être indispensables pour trouver un emploi ou pour obtenir une promotion.

Dans votre vie personnelle, l’apprentissage de l’anglais vous permettra d’échanger librement avec des étrangers du monde entier. Lors de vos voyages, vous apprécierez le fait de pouvoir découvrir pleinement une nouvelle culture et faire plus facilement de nouvelles des rencontres. L’anglais permet ainsi de s’ouvrir au monde et de booster sa carrière professionnelle.

Booster sa carrière avec l’anglais des affaires

Plus qu’un atout, l’anglais des affaires est une compétence clé pour de nombreuses carrières. Dans les secteurs de la finance, de la science ou du commerce, les sources sont souvent rédigées en anglais. Ne pas avoir de bases suffisantes pour pratiquer la langue entrave ainsi véritablement l’évolution professionnelle et impacte la qualité de travail du salarié.

Dans le secteur de la banque et de la finance, la maîtrise de l’anglais n’est plus une option. En France ou à l’étranger, les employeurs sont à la recherche de candidats en capacité de :

  • Présenter les différents produits,
  • Communiquer sur les besoins financiers,
  • Présenter des prêts et opérations bancaires,
  • Ou proposer la vente de services financiers en anglais.

L’apprentissage traditionnel de l’anglais est nécessaire en milieu professionnel, mais rarement suffisant. En effet, afin de répondre à des problématiques ciblées, spécifiques au monde de la finance et de la banque, il est nécessaire de maîtriser l’anglais des affaires.

La maîtrise de l’anglais des affaires est demandé par une grande majorité des employeurs, à la recherche de candidats “tout terrain”. Qu’il s’agisse d’une entreprise française ou étrangère, cette compétence permet de décrocher plus facilement un emploi, de booster sa carrière et d’obtenir un poste à haute responsabilité.

Enfin, sans parler de promotion, l’apprentissage de l’anglais des affaires est l’opportunité d’améliorer ses capacités professionnelles. En effet, la plupart des réunions et des conférences internationales sont délivrées en anglais, un vrai manque à gagner lorsque l’on n’est pas en capacité d’y assister.

Comment apprendre l’anglais de la banque et de la finance ?

Il existe plusieurs solutions pour apprendre l’anglais des affaires. Il est possible de prendre des cours, de faire un séjour linguistique, de lire des ouvrages ou d’utiliser des applications mobiles. Il s’agit néanmoins de solutions complémentaires, il est ainsi conseillé de les employer en simultané.

Prendre des cours d’anglais des affaires

Pour progresser plus rapidement, les cours d’anglais des affaires semblent le plus indiqué. Ils permettent d’obtenir l’aide et les conseils d’un professionnel spécialisé dans le secteur convoité, en l’occurrence celui de la banque et de la finance.

Par ailleurs, l’enseignant sera en mesure de situer précisément le niveau d’anglais du salarié et de mieux cibler les lacunes. Grâce à un accompagnement personnalisé, en ligne ou en présentiel, le salarié pourra bénéficier d’un apprentissage beaucoup plus efficace qu’avec n’importe quelle autre solution.

Faire un séjour linguistique

Pour ceux qui ont du temps devant eux, le séjour linguistique est une solution idéale pour améliorer son anglais. En effet, rien ne sert de se perfectionner en anglais des affaires si l’anglais classique laisse à désirer. En quelques mois sur un sol étranger, les progrès sont parfois beaucoup plus importants qu’en un an sur le sol français. Pour tous ceux qui cherchent à booster leur candidature, rien de tel que la mention “bilingue” sur son CV.

Dans le milieu professionnel, de nombreux organismes proposent des séjours pour obtenir une certification “business level fluency”, alors pourquoi ne pas en profiter ? Leur objectif : améliorer l’aisance à l’oral, développer le vocabulaire spécifique au secteur visé et trouver sa place au sein d’une équipe multiculturelle.

Lire des ouvrages sur le sujet

Sur Internet et en librairie, il existe de nombreux ouvrages permettant d’améliorer ses compétences en anglais des affaires. Pour progresser plus rapidement, il est conseillé de se procurer les meilleurs d’entre eux, dans le secteur de la banque et de la finance. Par ailleurs, ce dernier est particulièrement présent sur le web. L’univers de la bourse notamment, permet de s’approprier tout le lexique financier.

Utiliser les applications mobiles

Il existe des applications mobiles dédiées à l’apprentissage de l’anglais classique, mais également à l’apprentissage de l’anglais des affaires. Grâce à cette solution disponible à tout moment sur smartphone, l’apprentissage devient plus ludique et donc plus efficace. Dans les transports ou dans la salle d’attente, l’application mobile permet d’effectuer rapidement de petites leçons. Dotée d’une intelligence artificielle, elle est en capacité de reconnaître le niveau d’anglais de l’utilisateur et d’adapter ainsi la difficulté de la prochaine leçon.

Quelle que soit la solution choisie, il est important de s’atteler régulièrement à l’apprentissage de la langue. Une pratique de quinze minutes, tous les jours, est bien plus efficace qu’une pratique d’une heure, une fois par semaine. La réussite de l’apprentissage tient uniquement de la motivation du salarié.

Vocabulaire financier : le lexique de base en anglais

En attendant de pouvoir suivre des cours d’anglais des affaires, voici un lexique de base dans le secteur de la banque et de la finance :

  • profits : bénéfices
  • investor : investisseur
  • amortization : amortissement
  • account payable : compte fournisseur
  • account receivable : compte client
  • assets : actifs
  • actual value : valeur réelle
  • credit rating : solvabilité
  • risk : risque
  • return : retour sur investissement
  • shirt-term loan / long term loan : prêt à court terme / prêt à long terme
  • merger : fusion
  • currency : valeur monétaire
  • borrow : emprunter
  • debt : dette
  • deposit : dépôt
  • tax planning funds : fonds d’optimisation fiscale
  • overdraft : découvert
  • cost-benefit analyse : analyse coûts-bénéfices
  • bank rate : taux d’escompte
  • bank clerk : employé de la banque
Précédent

Avec le statut PSAN, Binance est contraint de réduire ses activités en France

Suivant

Binance annonce une collection NFT en partenariat avec C.Ronaldo

Derniers articles de Banques