Les différents types de comptes bancaires en France

ouverture compte bancaire france

La majorité des Français dispose d’un compte bancaire. Avec une carte bancaire ou un chéquier, ils peuvent facilement faire des achats ou régler des factures. Mais tous les comptes bancaires n’ont pas la même utilité, le même fonctionnement ou le même but. En France, il existe plusieurs types de comptes bancaires. Tout dépend de l’utilisation que vous souhaitez en faire. Vos besoins ou vos motivations font donc partie des critères d’identification du compte idéal. Dans cet article, vous trouverez les différents types de comptes bancaires en France et leur utilité.

Les types de comptes bancaires selon l’utilisation

En fonction de l’utilisation que vous prévoyez d’en faire, vous pouvez ouvrir différents types de compte bancaire. Vous avez le choix entre le compte courant classique et le compte épargne.

Le compte courant

Ce type de compte bancaire est le plus connu et le plus utilisé des particuliers. Une fois majeur, la plupart des Français ont un compte courant. Avec ce type de compte bancaire, il est plus facile de gérer les dépenses quotidiennes. On peut y recevoir son salaire ou une pension, une bourse d’étude et autres. Le compte courant permet aussi de payer les factures, de faire des virements et de mettre en place des prélèvements automatiques. En tant que titulaire d’un compte courant, vous possédez une carte bancaire et un chéquier. Ils vous seront utiles lors de vos différentes opérations bancaires. Pour les paiements internationaux, assurez-vous d’avoir une carte bancaire internationale.

Par ailleurs, l’âge de la majorité n’est pas une condition obligatoire pour avoir un compte courant. On peut opter pour un compte professionnel, jeune ou rémunéré. Exception faite des banques en ligne, les comptes bancaires sont souvent sujets à des frais de tenue de compte. Avec les comptes en ligne, les utilisateurs peuvent gérer leurs opérations bancaires via un ordinateur et un téléphone portable. Plus besoin de contacter le banquier. Aussi, le titulaire d’un compte courant peut décider de le fermer quand il le souhaite.

Le compte épargne

Comme l’indique son nom, le compte épargne est destiné à l’épargne. On parle aussi de compte sur livret. Il existe les livrets réglementés, le livret jeune et des livrets non réglementés proposés par certaines banques. Le taux d’intérêt de ces livrets, désormais défiscalisés, est encadré par le gouvernement. Par contre, pour ce qui est des livrets non réglementés, leur taux est imposable. Il est fixé de façon indépendante. Le titulaire d’un compte épargne peut faire des dépôts à vue afin de faire fructifier son argent. Aucun moyen de paiement n’est associé au compte épargne et ce dernier ne peut pas être à découvert. L’argent mis sur un compte épargne peut être retiré et dépensé quand le titulaire le souhaite.

Autres comptes bancaires : compte titre et compte à terme

Un compte titre, comme le PEA, est spécialement réservé à l’achat et aux dépôts de valeurs immobilières : actions en bourse, part de fonds de placement, obligations et autres. Ce type de compte est relié au compte courant et aucun plafond n’est fixé. Le titulaire peut être majeur ou non. Parlant du compte à terme, il fait partie des comptes permettant de faire fructifier l’argent. Contrairement au compte épargne simple, l’argent déposé sur ce compte est immobilisé jusqu’au terme du contrat. Cela permet au titulaire du compte de bénéficier de taux élevés. Plus l’argent reste sur le compte, plus le taux d’intérêt est élevé. Parfois, le taux de certains comptes bancaires à terme est progressif. Si le titulaire débloque le compte avant terme, une pénalité lui sera appliquée.

Les types de comptes : en fonction du nombre de titulaires

Il est possible d’ouvrir un compte bancaire personnel ou avec une tierce personne. Le nombre de titulaires entre alors en compte dans la distinction des types de compte. Il existe en France plusieurs types de compte selon le nombre de titulaires.

Le compte bancaire individuel

Un compte individuel a un seul titulaire. Ce dernier est le seul autorisé à effectuer des paiements, des retraits, des versements et autres. Personne d’autre ne peut mettre en place des prélèvements ou faire des opérations bancaires sans procuration du titulaire. Si celui-ci est un mineur de moins de 16 ans, ses parents peuvent ajouter ou retirer de l’argent sur le compte. Il faut juste que les retraits effectués soient utilisés pour le compte du mineur titulaire du compte. Dans le cas où le titulaire est placé sous tutelle ou sous curatelle, seul le curateur est autorisé à accéder au compte. Toutefois, il faudrait considérer les clauses de la tutelle. Un compte individuel peut être un compte courant, un compte titre ou un compte épargne.

Le compte joint

Quand on parle de compte bancaire joint, il s’agit d’un compte ouvert par deux personnes au moins. Ces deux personnes sont les cotitulaires du compte. À l’ouverture, chacun des cotitulaires possède une carte bancaire qui est personnelle (comme pour un compte bancaire individuel). Ce type de compte est souvent mis en place par les couples afin de mieux gérer les dépenses communes du ménage.

Les cotitulaires sont l’un comme l’autre responsable du compte. Pour un compte joint, chacun des titulaires peut réaliser des opérations bancaires sans recevoir d’abord l’accord de son cotitulaire. Mais en cas de dette, la banque peut se tourner vers l’un ou l’autre des cotitulaires pour exiger le paiement. Si à l’ouverture du compte joint, un titulaire unique a été désigné, la banque ne peut infliger une interdiction bancaire qu’à ce dernier. Tous les cotitulaires doivent obligatoirement en faire la demande pour qu’un compte joint soit clôturé.

Le compte indivis

Un compte indivis renvoie souvent à une indivision. Ce type de compte bancaire est collectif. La plupart du temps, il est utilisé pour le règlement d’une succession. Sa différence avec un compte joint se trouve dans son fonctionnement quotidien qui est moins flexible. Toutes les opérations en lien avec un compte indivis nécessitent l’accord de chacun des titulaires. Il est possible de modifier un compte joint en compte indivis. Cela est souvent le cas lorsque les titulaires du compte joint ne parviennent pas à un accord pour la clôture de ce dernier.

Précédent

Baisse importante pour les marchés chinois après la réélection de Xi

Suivant

Bitcoin : nouveau record pour le hashrate !

Derniers articles de Banques