Gavin Wood, cofondateur d’Ethereum et de Polkadot démissionne

/
polkadot

Le co-fondateur de Polkadot et Ethereum, Gavin Wood, a démissionné de son poste de PDG de Parity, une startup d’infrastructure de blockchain soutenant le protocole Polkadot.

Etre PDG n’est pas le rôle rêvé

Selon un article de Bloomberg datant du 21 octobre, Gavin Wood a démissionné de son poste de PDG de Parity Technologies, bien qu’il reste un actionnaire majeur. Parity Technologies est le fournisseur d’infrastructure derrière Polkadot.

Polkadot est désormais un projet important dans notre écosystème, en effet le DOT est la 11ème crypto-monnaie la plus capitalisée du marché avec 6,6 milliards de dollars, juste derrière Dogecoin (DOGE).

Construit autour de sa crypto-monnaie native, DOT, Polkadot est un protocole qui connecte plusieurs blockchains pour former une architecture interopérable.

Gavin Wood a défendu son départ, déclarant à Bloomberg que “le rôle de PDG n’a jamais été son rôle de rêve”. Le co-fondateur de Polkadot, qui est également le co-fondateur d’Ethereum, estime qu’être PDG ne lui permettra pas de trouver “le bonheur éternel”.

“Le rôle de PDG n’a jamais été celui que j’ai convoité. Je peux assez bien jouer le rôle de PDG pendant un court moment, mais ce n’est pas là que je trouverai le bonheur éternel. Un bon PDG doit être disponible pour les autres de manière beaucoup plus continue. Ils doivent aimer représenter l’entreprise, tant en interne qu’en externe,” a déclaré Wood dans un communiqué.

Se concentrer sur le développement de l’écosystème

Gavin Wood est une figure importante de l’écosystème de la blockchain, ayant aidé à co-créer la blockchain Ethereum (ETH) et sa technologie sous-jacente avant de se lancer sur Polkadot en 2015. Il sera remplacé par Björn Wagner, fondateur de co-Parity. À compter d’aujourd’hui, il assumera le rôle d’architecte en chef au sein de l’entreprise.

« J’orienterai le temps retrouvé vers l’exploration de la façon dont nous pouvons contribuer à rendre Polkadot et le Web3 plus pertinents pour de larges pans de la population », a ajouté Wood.

A ce titre, Gavin Wood continuera à contribuer au développement de la blockchain, qui a récemment établi des records en termes de technologie. En tant qu'”architecte en chef”, il continuera à travailler à son développement normal. Il a également déclaré avoir pleinement confiance en son successeur, Björn Wagner.

« Pour moi, cela signifie moins de réunions et moins de temps passé à représenter l’entreprise à l’extérieur. Je resterai l’actionnaire majoritaire de l’entreprise et conserverai un titre correspondant à ma charge de travail souhaitée : architecte en chef. […] Heureusement, je suis heureux d’annoncer que Björn Wagner, cofondateur de Parity et fondateur de la division Développement de l’écosystème, a accepté de porter cette casquette pour l’avenir. »

Des départs en cascade au sein de l’industrie

C’est le troisième départ important constaté dans notre écosystème cette année. La nouvelle fait écho à la récente démission de Brett Harisson, ancien PDG de FTX Exchange US, ou encore au départ du PDG de Kraken, Jesse Powell.

Insensibles aux nouvelles, le prix du DOT a légèrement baissé de 0,4 % en 24 heures.

La vague de démissions dans l’espace crypto se poursuit également avec Nik Bougalis, directeur de l’ingénierie chez Ripple Labs. Il a annoncé qu’il quittait l’entreprise après près de 10 ans à ce poste. Bougalis est un ingénieur logiciel et cryptographe qui est présent depuis les débuts de l’activité blockchain et est considéré comme l’un des principaux cerveaux de Ripple.

L’ancien développeur de Ripple a déclaré qu’il n’envisageait pas de rejoindre un autre projet ou une autre entreprise de blockchain. “Mon parcours de dix ans chez Ripple a été fantastique. J’ai pu travailler sur un projet que j’aime, vers un objectif auquel je crois. Mais ce voyage va prendre fin dans quelques semaines.”

Au sein de Ripple, Bougalis travaille principalement sur la conception d’un projet de code open source pour XRP Ledger Payments (également connu sous le nom de XRPL). Bougalis a récemment supervisé la mise en œuvre de l’amendement XLS-20 qui introduit des jetons non fongibles (NFT) dans XRPL.

Précédent

L’offre incroyable de Boursorama pour ses nouveaux clients !

Suivant

Investissement locatif : les logements meublés se louent 10% plus cher

Derniers articles de Crypto