Bitcoin : nouveau record pour le hashrate !

/
Prix du Bitcoin
Prix du Bitcoin - ©geralt, CC0 Creative Commons

La crypto-monnaie la plus populaire a peut-être perdu beaucoup de valeur ces derniers mois et si elle est tout juste repassée au-dessus de la barre symbolique des 20 000 euros hier, sa difficulté vient d’augmenter à des niveaux records.

Nouveau record pour le taux de hachage

Initialement, lorsque le bitcoin a fait son retour à 20 000 dollars, cela a soulevé des inquiétudes quant à la sécurité du réseau à court terme. Surtout pendant un marché baissier, où les mineurs sont obligés de débrancher leurs machines pour éviter de supporter des coûts d’électricité élevés lorsque le marché baissier est susceptible de durer dans le temps.

L’arrêt des activités de certains mineurs a entraîné une baisse du taux de hachage du réseau, ce qui a entraîné une baisse de la difficulté du minage de Bitcoin. Ces baisses sont une bonne nouvelle pour les mineurs survivants. Ils voient la concurrence se réduire et il est plus simple d’extraire plus de bitcoins. Cependant, s’ils dépassent un certain seuil, le niveau de sécurité de la blockchain peut être sérieusement compromis.

Actuellement, Bitcoin n’a jamais été aussi difficile à miner. Le calcul de la difficulté de Bitcoin depuis le 23 octobre 2022 vient d’établir un nouveau record : désormais 36,835 trillions de hash.

C’est loin d’être anecdotique : cela signifie que pour miner du Bitcoin, un ordinateur doit avoir un taux de hachage extrêmement élevé pour répondre aux équations nécessaires à la production de la crypto-monnaie.

La difficulté et le taux de hachage du bitcoin sont des mesures très importantes à prendre en compte par l’industrie de la crypto-monnaie. La difficulté a atteint un nouveau record, ce qui est une très bonne nouvelle pour l’industrie car cela montre que les mineurs sont toujours là.

Même si le Bitcoin est à des niveaux très bas et risque toujours de tomber, c’est même un soulagement pour l’industrie dans son ensemble.

Nous noterons cependant que les crypto-mineurs gagnent actuellement des revenus similaires à ce qu’ils gagnaient en 2020, ce qui est considéré comme une période noire pour l’industrie.

L’arrivée de nouveaux concurrents dans l’industrie devrait également se poursuivre avec la sortie d’appareils de plus en plus efficaces qui permettent aux particuliers de démarrer leurs propres opérations de crypto mining.

Plus il y a de mineurs, plus la blockchain est sécurisée

Pour mieux comprendre l’importance de la nouvelle, il faut se rappeler que le niveau de difficulté de Bitcoin change. Ce dernier est mis à jour tous les 2 016 blocs soit environ toutes les deux semaines.

A ce stade, l’équation s’adapte à la puissance de calcul du réseau : plus il y a d’ordinateurs en fonctionnement et plus la puissance (ou taux de hachage) est élevée, plus la difficulté doit être augmentée.

Alors que le marché reste stagnant, les mineurs restants semblent avoir pour la plupart résisté à l’assaut des baissiers (vendeurs). Cependant, cette baisse aura mis à mal les finances de nombreux géants de la cryptographie.

Croissance ou reprise, la difficulté du minage de Bitcoin avait déjà enregistré une forte hausse de 13,55% le 10 octobre. Le lendemain, le 11 octobre, le taux de hachage du réseau a atteint un niveau record.

Après le minage de 2016 c+blocs supplémentaires, environ deux semaines, la difficulté d’extraction a de nouveau été relevée de 3,44 %. En tant que tel, le hashrate a atteint un niveau record au bloc 760 032 le 23 octobre.

Donc, le fait que la difficulté de Bitcoin ait augmenté est une bonne nouvelle : cela montre qu’il y a plus de mineurs sur le réseau Bitcoin qu’auparavant. Aussi, plus il y a de mineurs, plus cela signifie que la blockchain Bitcoin est sécurisée.

L’exploitation minière de Bitcoin a non seulement souffert de l’affaiblissement d’un marché où Bitcoin se négocie autour de 20 000 dollars, mais elle a également été critiquée par les régulateurs, dont certains font taire des entreprises crypto qui veulent se faire entendre. L’augmentation récente des difficultés minières montre que les mineurs sont coriaces.

Précédent

Les différents types de comptes bancaires en France

Suivant

HSBC inquiète, le titre chute en bourse

Derniers articles de Crypto