Crypto DeFi : rug pull ou faillite ? Freeway dans le tourmente

/
arnaques cryptomonnaies
Attention aux arnaques cryptomonnaies - ©Max Bender, CC0 Creative Commons

Citant la volatilité du marché, la plate-forme de crypto Freeway a arrêté tous les retraits de crypto-monnaies. Suite à cette décision, le token FWT a chuté de plus de 80%. Certaines parties de la communauté cryptographique affirment que ce serait une arnaque à 160 millions de dollars.

Ponzi ou simple mesure préventive ?

C’est loin d’être la première fois cette année que les investisseurs se considèrent comme victimes des promoteurs de crypto-monnaies, à tort ou à raison. Le scandale entourant la plate-forme britannique Freeway repousse à bien des égards les limites de l’industrie, et ses créateurs semblent avoir profité de tous les excès.

Freeway entre dans la catégorie des petites plateformes DeFi. Pourtant, elle a beaucoup d’adeptes car elle offre des rendements élevés : près de 43 % !

Pour obtenir de tels rendements, la plate-forme propose un système de «superchargeur» qui consiste à déposer des jetons dans un pool de crypto et à gagner des récompenses pour cela. En théorie, les utilisateurs peuvent retirer à tout moment les avoirs ainsi déposés. Freeway a également créé son propre jeton, FWT.

Le 22 octobre déjà, un tweet était apparu indiquant « Si quelqu’un a des fonds sur la plateforme de crypto Freeway, je vous suggère de les retirer immédiatement. Je crois qu’ils exploitent une pyramide de Ponzi. À mon avis, il est probable que Freeway s’effondre dans les prochains mois et que tous les utilisateurs perdent tout [leur argent]. »

Le lendemain, dimanche, la plateforme a publié un message sur Twitter indiquant que l’entreprise suspendait purement et simplement la possibilité pour ses utilisateurs de récupérer leurs jetons.

Avec la “volatilité du marché” pour justifier la décision, la véritable raison de la fermeture peut être beaucoup plus obscure. Quelques éléments suggèrent qu’il pourrait s’agir d’un “rugpull” indiquant que certains membres de l’équipe sont partis avec la caisse.

Parmi ces éléments, Freeway retire l’équipe du site, selon un tweet de FatMan, un détective de la plate-forme d’échange de noms familiers. Plus précisément, les noms des membres de l’équipe (les personnes qui gèrent la plateforme DeFi) ont été supprimés du site Web de Freeway.

Freeway rappelle l’affaire Celsius

Depuis l’annonce de ces événements, les membres fondateurs n’ont plus fait aucune communication sur un seul de leurs canaux.

En tant que tel, la plupart de la communauté crypto s’accorde à croire qu’il s’agira d’un rugpull, certains membres de l’équipe Freeway s’accaparant les 160 millions de dollars bloqués sur la plate-forme.

Les marchés des actifs décentralisés n’ont jamais été un modèle de stabilité, mais le krach de mai 2022 a encore exacerbé cette tendance. Aujourd’hui, les investisseurs du milieu sont de plus en plus méfiants à l’affût des moindres signes de faiblesse pour effectuer un retrait massif de leurs fonds.

Simple mesure préventive pour éviter une faillite ou véritable rugpull le temps nous en apprendra davantage. En attendant, le jeton FWT perd pas moins de 80% de sa valorisation quelques heures après cette annonce.

L’affaire n’est pas sans rappeler le sort de Celsius, un établissement de crédit crypto qui a également gelé les retraits sur sa plateforme en juin dernier avant de déposer le bilan un mois plus tard. C’est une sombre perspective pour les utilisateurs qui ne peuvent pas récupérer leurs dépôts.

Le modèle de Freeway a attiré l’attention des analystes financiers et des crypto-monnaies dès le départ. Certains appellent même cela un schéma de Ponzi. Pessimistes, peu voyaient la plateforme tenir jusqu’en 2023. Il n’aura même pas nécessaire d’attendre jusque-là.

Les retraits sont donc suspendus sur la plateforme Freeway. Mais l’explication fournie par cette plateforme DeFi ne semble pas justifier cette mesure. D’ailleurs, elle peine à convaincre les utilisateurs et membres de la communauté crypto. De son côté, Freeway ne souhaite pas donner plus d’informations.

Précédent

HSBC inquiète, le titre chute en bourse

Suivant

Passoires thermiques : fin des locations aussi sur AirBnb !

Derniers articles de Crypto