Le Groupe BPCE souhaite créer le leader du paiement européen

///
groupe bpce

Tout récemment, le groupe bancaire BPCE a annoncé la fusion de deux filiales : PayPlug et Danelys. Les métiers de ces entreprises sont similaires : Danelys est spécialisé dans les systèmes de paiement, tandis que PayPlug est un fournisseur de paiements. La fusion fait partie de l’approche agressive du groupe en matière de finance. Il y a tout juste un an, la division Digital and Payments a été créée à cet effet.

Devenir leader du paiement européen

Le groupe bancaire BPCE a récemment annoncé la fusion de ses filiales fintech Dalenys et Payplug. Dalenys et Payplug sont tous deux spécialisés dans les paiements en ligne : Payplug se concentre sur les applications de paiement pour smartphones et Dalenys est spécialisé dans les services de paiement e-commerce pour les commerçants.

Avant cette annonce, le pôle Digital & Paiements de BPCE regroupait les activités digitales et les payeurs. Un an plus tard, les activités sont scindées en deux filiales différentes. L’une des filiales, Bimpli, a été cédée à Swile, avec qui BPCE a récemment investi en prenant une participation de 22 %.

Le communiqué précise que les deux sociétés travailleront sous la marque PayPlug. Ils affirment que PayPlug sera la première marque fintech sur le marché européen des paiements. Bien que le marché européen soit encore fragmenté, la taille de l’entreprise joue beaucoup et des géants du secteur comme Checkout.com, Stripe et Worldline commencent à dominer le marché.

PayPlug a été initialement créé par BPCE en 2012 en tant que projet d’incubation avant d’être racheté par le groupe en 2017. PayPlug travaille avec 15 000 marchands et 500 partenaires. Danelys (anciennement Rentabiliweb) a également été acquise en 2017. C’est une fintech belge avec 400 clients grands comptes et 270 employés. Antoine Grimaud a co-fondé PayPlug, c’est lui qui devrait diriger la nouvelle entité. Avec les deux fintechs travaillant ensemble, elles pourraient atteindre un volume de transactions d’une valeur d’environ 10 milliards de dollars. Cependant, cela est loin des chiffres d’Adyen en 2022, qui sont de 345 milliards d’euros au premier semestre.

Une synergie entre les investissements

En investissant dans la licorne Swile, BPCE Digital & Payments démontre son intérêt à la fois pour les paiements et l’innovation. Ils ont également investi dans Xpollens, une fintech développée en interne. Xpollens fournit des solutions bancaires en tant que service par le biais de services bancaires pour les petites entreprises et les startups. Également Oney, qui est le leader du paiement fractionné en France. Bien que le détaillant Auchan ait toujours une participation minoritaire dans l’entreprise, Oney est détenue par BPCE Digital & Payments.

La banque utilise la proximité de toutes ces fintechs pour remporter des appels d’offres pour de nouveaux projets, comme l’intégration du paiement fractionné dans les offres de PayPlug.

BPCE est le principal émetteur de cartes Visa en France, son groupe bancaire développe également de nombreuses expertises en matière de digital et d’expérience client. Par ailleurs, le groupe s’est intéressé à Bridge, un agrégateur qui permet aux commerçants d’accéder aux comptes bancaires de leurs clients.

La division Digital & Payments est considérée comme l’une des plus grandes fintechs françaises. Il génère près d’1 milliard d’euros de produit net bancaire pour 4 000 collaborateurs dans 13 pays. Ce qui en fait « l’une des plus grosses fintech françaises », aime-t-on rappeler en interne.

Précédent

Attendue depuis des années, la blockchain Ethereum réussit The Merge !

Suivant

Immobilier : pénurie de logements en zones rurales

Derniers articles de Banques