Immobilier : plus rentable d’acheter que de louer dans les villes étudiantes ?

///
étudiant immobilier

Malgré le coût d’acquisition, l’achat d’un studio étudiant peut s’avérer plus économique que la location. Mais que vous envisagiez d’héberger vos propres enfants ou des étrangers, vous devez faire attention à son emplacement.

Une rentabilité jusqu’à 9%

Acheter ou louer ? Si la question survient pour votre résidence principale peu après avoir trouvé un emploi stable, cette question peut resurgir à d’autres occasions, notamment lorsque les enfants partent du foyer familial pour poursuivre leurs études.

Intuitivement, certains ménages peuvent être prompts à esquiver la question dès lors que l’achat nécessite des frais fixes importants (droits de mutation, taxes locales, intérêts de crédit, assurance emprunteur, etc.). Cependant, selon la ville, le temps d’étude prévu ou la situation financière des parents, l’achat d’un studio peut être moins cher que la location d’un bien similaire.

C’est ce qu’affirme la FNAIM, sur la base de ses propres données et statistiques présentées dans une étude réalisée par l’Observatoire des loyers Clameur le 7 juin. Choisir un locataire étudiant, c’est choisir une grande ville universitaire et en choisir un quartier particulièrement apprécié du public. Parmi les critères importants figurent : une bonne desserte par les transports en commun.

Parmi les 30 villes françaises les plus étudiantes, Saint-Etienne affiche la rentabilité totale la plus élevée de 8,9 % (prix d’achat moyen de 1 444 euros le mètre carré) selon les calculs de la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim). Pour un studio, la médiane du loyer mensuel est de 10,70 euros le mètre carré.

Après Saint-Etienne viennent Limoges (7,6% du total), Valenciennes dans le nord (6,9%) et Nancy (6,3%). La marge brute est calculée en divisant le loyer annuel par le prix de la propriété, y compris les rénovations. L’Observatoire Clameur, mis en place par des professionnels de l’immobilier, vous donnera une idée des loyers de la ville dans laquelle vous souhaitez investir.

Résidences étudiantes : la solution location alternative

Outre la question d’achat ou de location logement, vous avez également la possibilité d’opter pour des résidences étudiantes. Bien moins onéreuses que les logements classiques, elles vous permettront de vivre confortablement pendant toutes vos années d’études. Les residences etudiantes Uxco, par exemple, anciennement nommées Suitétudes, met à votre disposition de nombreuses infrastructures, comprises dans le loyer.

Connexion Internet, appareils électro-ménagers, salle commune et diverses infrastructures, comme la salle de fitness, sont toutes comprises dans le montant du loyer. Cette solution peut vous permettre de vivre en communauté, avec d’autres étudiants, et de bénéficier d’un contrat plus souple qu’en location classique ou en achat d’appartement.

La période des études secondaires est souvent bien trop compliquée pour se positionner en tant qu’acheteur. On ne sait pas encore si la voie choisie est la bonne, ni quand il sera possible d’entrer dans la vie active. Vous pouvez ainsi choisir l’option la plus sûre et la plus prudente, en optant pour la résidence étudiante. Le marché étant toutefois saturé, vous pourriez rencontrer certaines difficultés à trouver logement libre en cité universitaire. Dans ce cas, un achat peut être la décision la plus judicieuse, notamment si vous empruntez la voie des longues études, comme le droit ou la médecine.

Les petits logements favorisés pour la location

En 2021, selon l’Association des logements étudiants et jeunes (Arpej), il y aura 350 000 demandes de logements en cité universitaire, pour un total de 173 000 places. “Les demandes affluent en ce moment”, confirme Justine Renaudet, co-fondatrice de Colette, une structure qui aide les étudiants à trouver un logement.

Si acheter une maison ancienne et la louer à des étudiants pouvait être un investissement intéressant, ce marché a des particularités qu’il faut connaître avant de se lancer. Acheter une petite surface est généralement une bonne idée : 55 % des étudiants privilégient la recherche d’un studio, selon le site de location privé LocService, qui a étudié environ 40 000 demandes de location. Un appartement avec deux pièces est le choix de seulement 19 % des étudiants – plus aisés ou en couple.

Mathieu Darras, fondateur de Brickmeup, une plateforme qui aide les particuliers à construire des biens immobiliers, a déclaré : “En achetant de petites parcelles, les investisseurs peuvent aussi espérer une bonne rentabilité, les studios étant plus chers au mètre carré que les appartements plus grands.” L’étude a également montré que sur les 30 villes étudiantes comparées, il était plus intéressant d’acheter un appartement de 25 mètres carrés dans 15 villes si l’enfant vivait au moins trois ans. S’il y restait cinq ans, cela passerait à 27 villes.

Dans les trois villes étudiantes restantes, Strasbourg, Lyon et Paris, il faudra compter sur la hausse des prix de l’immobilier ou même sur des locations de studios plus longues pour couvrir vos frais. D’autres facteurs peuvent également influencer cette décision. Par exemple, louer un studio à votre enfant l’empêchera de bénéficier de toutes sortes d’aides au logement. À l’inverse, les familles à fiscalité élevée peuvent louer des biens Pinel à leurs enfants et profiter de ce dispositif de réduction d’impôt.

Précédent

Plus forte hausse de taux depuis 1994, les bourses réagissent positivement

Suivant

Vague de licenciement dans les entreprises cryptos

Derniers articles de Epargne