crise immobilier prix chute

Immobilier : la chute des prix révèle les grands gagnants de la crise !

//

Les Français sollicitent de moins en moins de crédits immobiliers et ils sont de plus en plus difficiles à obtenir. Résultat : les prix des appartements et maisons ont commencé à baisser, même à Paris.

Une baisse des crédits immobiliers et une hausse des taux

De moins en moins de crédits immobiliers sont souscrits par les Français. Conséquence : les prix des biens commencent à baisser, même à Paris. Selon la Banque de France, on se rapproche des niveaux qu’on a connus en 2020 lors du premier confinement, quand le marché immobilier était à l’arrêt.

Avec la hausse des taux – on est à plus de 2,5 % en moyenne le mois dernier -, les acheteurs sont de plus en plus nombreux à renoncer à leur projet immobilier. Les taux de crédits les dissuadent, même si le taux d’usure, c’est-à-dire le taux plafond auquel les banques peuvent accorder un crédit n’est pas encore atteint.

Baisse des loyers en région parisienne

C’est une bonne nouvelle pour les locataires franciliens. Malgré l’inflation galopante qui touche le pays depuis plusieurs mois, les loyers ont légèrement baissé en région parisienne en 2023, selon la plateforme LocService.fr.

En moyenne, il faut compter 954 euros par mois pour se loger en Ile-de-France pour un loyer moyen au mètre carré qui s’établit à 24,8 euros. Des tarifs qui restent sans surprise bien plus élevés que dans le reste du pays. À titre de comparaison, le loyer moyen par mètre carré en province est de 13,67 euros par mètre carré en mars 2023.

Le marché de l’immobilier neuf en crise

Le marché de l’immobilier neuf fait face à une forte crise, désistements records, des craintes pour le crowdfunding immobilier. L’immobilier neuf est en pleine crise immobilière depuis 2022 et la situation ne fait qu’empirer depuis le début d’année 2023. Le marché du neuf est affecté par plusieurs facteurs :

  • La pénurie de matériaux de construction
  • La hausse des prix des matières premières
  • Les difficultés d’accès au crédit immobilier des particuliers qui n’achètent plus

Par conséquent, un chantier sur cinq est à l’arrêt. Pour encourager les achats dans le neuf, les professionnels du secteur demandent un plan d’urgence.

Mesures d’exception pour relancer le marché de l’immobilier neuf

Pascal Boulanger, président de la fédération des promoteurs immobiliers de France, propose des mesures d’exception pour relancer le marché. Parmi celles-ci :

  • Exonération de droits de succession pour l’achat d’un bien immobilier neuf
  • Exonération des plus-values en cas de revente

Ces mesures pourraient inciter les Français à investir dans l’immobilier neuf et ainsi pallier le manque de logements neufs sur le marché.

A qui profite la crise immobilière ?

La baisse des prix de l’immobilier et des loyers en région parisienne bénéficie principalement aux locataires et aux primo-accédants. En effet, les conditions d’accès au logement sont plus favorables pour ceux qui étaient auparavant exclus du marché immobilier.

Les investisseurs opportunistes

Les investisseurs peuvent également profiter de la situation pour réaliser des acquisitions à moindre coût. Les prix plus bas leur permettent d’acheter des biens immobiliers avec un meilleur rendement potentiel. Cependant, ces opportunités doivent être étudiées avec prudence en raison de l’incertitude qui pèse sur les marchés. Il faut également être en mesure d’obtenir un crédit

Nouvelles dynamiques territoriales

La crise immobilière pourrait également avoir des conséquences sur les dynamiques territoriales. On observe par exemple :

  • Un attrait croissant pour les zones rurales et les villes moyennes
  • Un regain d’intérêt pour les régions moins touchées par la hausse des prix
  • Une redéfinition des politiques d’aménagement du territoire dans le cadre des transitions écologiques et numériques

Si la crise immobilière entraîne une baisse des prix, elle soulève également de nombreuses questions quant à l’évolution du marché et des dynamiques territoriales. Pour autant, certains acteurs tirent profit de cette situation, comme les locataires et primo-accédants, mais aussi les investisseurs opportunistes. Cependant, la vigilance reste de mise face à l’incertitude qui pèse sur l’évolution du marché immobilier.

Newsletter

Sources

Bonjour à tous, je suis Hugo, rédacteur pour Surf Finance depuis 2021. Depuis quelques années maintenant, je m'intéresse de près au domaine des cryptomonnaies et de la finance.

Retrouvez mes articles à propos des dernières actualités financières, des tendances boursières, des opportunités d'investissement, des cryptomonnaies, et bien d'autres sujets qui touchent à votre portefeuille.

Comprendre le monde de la finance peut parfois être difficile, mais je me ferais un plaisir de simplifier tout ce petit monde dans mes articles.

J'espère que vous trouverez sur Surf Finance toutes les réponses à vos questions. N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des suggestions ou des commentaires, nous serons ravis de vous aider.

Merci de votre visite et à bientôt sur Surf Finance !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Précédent

Ethereum : La mise à jour Shanghai est effective !

Suivant

Assurance-vie : quelles sont les conséquences de la faillite d’Eurovita ?

Derniers articles de Immobilier