Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Le Crédit Médiatis, c’est fini !

dans Banques/News

Il y a quelques temps, le distributeur de rachats de crédits Creatis avait annoncé la cessation de cette activité sur le marché français. Puis, la reprise de Cofidis (propriétaire de l’enseigne) par le Crédit Mutuel avait inversé la donne et relancer la distribution de la marque sur le marché. Cette fois, c’est un gros distributeur de crédit à la consommation, Laser Cofinoga, qui a décidé de cesser son activité de crédit en ligne en supprimant probablement l’enseigne Mediatis…

C’est en tout cas ce que l’on apprend en lisant le numéro de ce vendredi 17 septembre des Echos qui ont interviewé la patron de Laser-Cofinoga, Philippe Lemoine. Pourtant cette activité de vente de prêts sur internet ou par téléphone marchait bien depuis plus de dix ans. Mais depuis, de l’eau a coulé sous les ponts…Et de l’eau plus ou moins polluée. La crise du crédit a fait beaucoup de tort aux distributeurs de crédit sous forme de réserve d’argent (revolving) diminuant la demande et le volume de crédits commercialisés. La notion de surendettement est devenue de plus en plus déclamée par les associations de protection des consommateurs qui s’en sont mêlées.

Dans un second temps, la pierre d’achèvement de cette logique a été la réforme du crédit à la consommation qui vise à diminuer, voire à éradiquer à terme, la proportion de réserves d’argent et à les substituer par des prêts amortissables. Mais pour Laser-Cofinoga, c’est un changement de taille, car le revolving rapporte tandis que le prêt amortissable deux à trois fois moins : s’ensuit un véritable problème de rentabilité qui a conduit l’enseigne à boucler Mediatis qui aurait coûté…

Autre raison, les publics surendettés sont aujourd’hui considérés « à risque » et coûtent aussi aux banques sous forme de contentieux ou d’impayés. La montée du chômage et la dégradation de l’économie a doublé ce risque que certaines enseignes ne veulent plus prendre. Un recentrage est donc prévu vers ce qui « marche », à savoir en l’occurrence la distribution de crédit amortissable affecté dans les magazins Galeries Lafayette, détenteur pour moitié du capital de Laser Cofinoga.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

Derniers articles de Banques

Donec facilisis tempus lectus ut risus pulvinar velit,
Retour en haut