paiement sans contact refuse pourquoi

Pourquoi il arrive que vos paiements sans contact soient refusés ?

/

Depuis quelques années désormais, nous avons recours aux paiements sans contact quasi-quotidiennement pour effectuer nos achats. Pourtant, il arrive que nos transactions soient refusées, même pour des montants inférieurs à 50€. Mais savez-vous pourquoi ?

Le paiement sans contact : une méthode pratique et rapide

Mis en place depuis plusieurs années déjà, le paiement sans contact offre plusieurs avantages dont la rapidité et la facilité d’utilisation. Grâce à cette méthode, finies les files d’attente interminables devant les caisses ! Avec l’arrivée de la pandémie de COVID-19, le paiement sans contact a connu un essor considérable.

Malgré les nombreux avantages offerts par le système de paiement sans contact, certaines contraintes subsistent. Il n’est pas possible d’enchaîner les paiements sans contact illimités. Cette limitation a pour but de protéger les utilisateurs contre d’éventuelles fraudes ou abus.

Les limites du paiement sans contact : pourquoi mon paiement est-il parfois refusé ?

Si votre paiement sans contact est refusé, c’est généralement pour l’une des raisons suivantes :

  • Vous avez atteint la limite cumulée des dépenses autorisées : certaines banques appliquent une limite cumulative aux paiements sans contact par jour. Par exemple, à La Banque Postale, cette limite est fixée à 80€ alors qu’elle s’élève à 100€ au CIC et au Crédit Mutuel.
  • Vous avez effectué un trop grand nombre de transactions consécutives sans insérer votre carte : certaines banques limitent également le nombre de transactions sans contact consécutives que vous pouvez réaliser par jour, indépendamment du montant total de ces transactions. À titre d’exemple, BNP et Crédit Agricole ont fixé la limite à 5 paiements consécutifs par jour.

Pour mieux comprendre ce plafonnement et ses nuances, il convient de se pencher sur la législation encadrant les paiements sans contact. En l’occurrence, les banques sont tenues de respecter les normes imposées par l’Union Européenne.

Selon ces dernières, une fois que le montant cumulé des achats récents dépasse 150€ ou plus de cinq paiements consécutifs ont été effectués, la saisie du code PIN est requise.

Comment éviter que mon paiement sans contact ne soit refusé ?

Pour éviter les désagréments liés à des refus de paiement sans contact, vous pouvez adopter quelques bonnes pratiques et astuces :

  • Informez-vous sur les conditions relatives aux paiements sans contact auprès de votre établissement bancaire : chaque banque applique en effet des normes différentes concernant les limites cumulées ou le nombre de transactions autorisées. Être bien informé vous permettra d’anticiper et de gérer au mieux vos dépenses sans contact.
  • Gardez un œil sur vos dépenses : bien connaître ses habitudes de consommation et budgets alloués vous aidera à mieux respecter les plafonds imposés par votre banque.
  • Vérifiez que le terminal de paiement est compatible avec la technologie NFC : certains terminaux plus anciens pourraient ne pas être compatibles avec cette technologie, ce qui expliquerait l’échec de vos paiements sans contact.

Si vous avez déjà fait face à un refus lors d’un paiement sans contact, aucune inquiétude à avoir. Il s’agit probablement simplement d’une limitation imposée par votre banque et non pas d’un problème technique. N’hésitez pas à consulter les conditions spécifiques de votre établissement bancaire pour être mieux informé et anticiper d’éventuels refus à l’avenir.

Newsletter

Après avoir suivi des études pour rejoindre le monde de la finance, j'ai finalement tout abandonné pour monter mon entreprise. J'ai vendu mon entreprise en 2016. Désormais je prends beaucoup de plaisir à accompagner les nouveaux entrants sur les marchés financiers tout en rédigeant quotidiennement sur surf-finance.com.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Précédent

Mauvaise nouvelle : en 2024, le prix de l’électricité va encore augmenter

Suivant

Immobilier : La crise du siècle ? Qui est responsable ?

Derniers articles de Banques