analyse de capitaux

ROCE (Return On Capital Employed) : Pourquoi est-ce important ? Comment le calculer ?

ROCE (Return On Capital Employed), rentabilité des capitaux investis en français, mesure la capacité d’une entreprise à générer des bénéfices à partir de son capital.

ROCE : une métrique pour déterminer la rentabilité d’un investissement

Le ROCE est un ratio financier qui mesure la rentabilité d’une entreprise ou d’un projet. Il permet de vérifier si l’allocation stratégique des capitaux par la direction ou des investisseurs est soutenue par des rendements suffisants.

C’est un indicateur de la performance d’une société. Les investisseurs privilégient les entreprises avec un ROCE stable et en hausse par rapport aux autres. Il fait partie des ratios de rentabilité qui peuvent être utilisés lors de l’analyse des états financiers.

Le ROCE prend en compte les dettes et les capitaux propres pour évaluer la rentabilité d’une société contrairement à d’autres métriques. Pour le calculer, la formule utilisée est : ROCE = résultat d’exploitation / (fonds propres + dettes).

Plus le pourcentage de cet indicateur est élevé pour une entreprise, mieux c’est pour ses actionnaires. Cela signifie que cette société utilise efficacement son capital.

bureau analyste

Comment calculer le ROCE ? Une formule simple

Pour calculer le ROCE, vous avez besoin de deux composants : le bénéfice avant intérêts et impôts (EBIT) et les capitaux investis.

La formule à utiliser est : ROCE = EBIT / Capitaux investis. Le résultat trouvé est exprimé en pourcentage.

  • EBIT = Recettes – COGS (Coût des marchandises vendues) – Dépenses d’exploitation
  • Les capitaux investis équivalents à : Actif total – Passif à court terme ou Fonds propres + dettes

Connu sous le nom de résultat d’exploitation, l’EBIT indique combien une entreprise gagne grâce à ses seules activités, sans intérêt sur la dette, ni impôts. Il est calculé en soustrayant le coût des marchandises vendues (COGS) et les dépenses d’exploitation des revenus.

En ce qui concerne les capitaux investis, on l’obtient en soustrayant le passif à circulant de l’actif total. Certains analystes et investisseurs peuvent choisir de calculer le ROCE sur la base du capital engagé sur le moyen terme. Ils utilisent la moyenne du capital investi à l’ouverture et à la clôture pour la période analysée.

Comment interpréter le résultat ?

Plus le ROCE d’une entreprise est élevé, plus elle est susceptible de générer des bénéfices à long terme. Un ROCE élevé implique que les stratégies d’utilisation du capital d’une entreprise sont efficaces. Un ROCE faible est un signal qu’il y a du “gaspillage” dans les fonds alloués.

Prenons deux entreprises, A et B qui opèrent dans le même secteur. L’entreprise A dispose d’un EBIT de 5 millions d’euros, sur des recettes de 100 millions d’euros pour une année donnée. B a un EBIT de 7,5 millions d’euros sur des recettes de 100 millions d’euros pour la même année. Au vu de ces chiffres, on peut penser que B constitue le meilleur investissement, car sa marge EBIT est de 7,5 %, contre 5 % pour A.

Avant de prendre une décision d’investissement, il faut examiner le capital employé par les deux entreprises. Supposons que A ait un capital total de 25 millions d’euros et que B, un capital total de 50 millions d’euros.

Le ROCE de A est supérieur de 20 % à celui de B, qui est de 15 %. Ce qui signifie en conséquence que A utilise mieux son capital que B.

calcul du roce

Le ROCE moyen varie selon le secteur d’activité. Il doit être comparé avec les ratios précédents pour évaluer la cohérence avec laquelle le capital est utilisé. Le maintien d’un ratio élevé sur le long terme démontre que l’entreprise peut obtenir des rendements excédentaires du capital. Il doit être supérieur au coût du capital pour qu’une entreprise reste longtemps en activité. Elle risque de réduire progressivement les bénéfices disponibles pour les actionnaires.

Mieux vaut avoir un bon historique

Vous pouvez considérer le chiffre du ROCE comme similaire au taux d’intérêt d’un compte d’épargne : plus il est élevé, mieux c’est. À 20 %, il est considéré comme positif. Comme pour différents autres ratios financiers, il reste préférable de calculer le ROCE sur une période donnée.

L’idéal est de remonter sur au moins cinq ans et examiner la tendance, car les entreprises cycliques peuvent bénéficier d’un ROCE élevé sur de courtes périodes, tout en ayant des rendements moyens faibles sur le long terme.

Améliorer le roce

Comment améliorer la rentabilité des capitaux investis (ROCE) ?

Le ROCE peut être amélioré principalement par différentes stratégies :

  • Augmenter le bénéfice net avant intérêts et impôts
  • Réduire le capital utilisé

Pour ces deux solutions, il existe différentes manières d’agir. Voyons plus en détails ce qu’il en est.

Augmenter le bénéfice net avant intérêts et impôts (EBIT)

Pour augmenter l’EBIT, vous devez faire croître le capital sans vendre de nouvelles actions pour lever des fonds ou sans emprunter de nouveaux fonds à long terme :

  • Augmenter les revenus des ventes ;
  • Réduire le coût de production et des marchandises vendues pour augmenter les marges bénéficiaires ;
  • Minimiser les impôts.

Augmenter les revenus des ventes

Cela doit se faire en maintenant l’utilisation rentable et efficace des actifs de l’entreprise qui ont été achetés par le capital engagé, et en créant de nouvelles sources de revenus.

Augmenter les marges bénéficiaires

Réduisez le coût de production, le coût des marchandises vendues (COGS) pour augmenter le ratio de la marge brute (GPM) et réduisez les dépenses (frais généraux) pour augmenter le ratio de la marge nette.

Vous pouvez également fermer les centres d’affaires non rentables pour éliminer les coûts non rentables.

Minimiser les impôts

Plus le taux d’imposition est faible, plus les bénéfices sont élevés.

Réduire le capital utilisé

Il faut générer le même bénéfice net avant intérêts et impôts, en utilisant moins de capitaux investis.

Rembourser une partie de la dette

En vendant des actifs non rentables, c’est-à-dire tout ce que l’entreprise possède et qui ne contribue pas ou peu à générer des recettes de vente. Utilisez l’argent de cette vente d’actifs pour rembourser les dettes à long terme.

Cela réduira les dettes à long terme et le capital employé sans affecter les capacités de production de l’entreprise.

Restructurer la dette existante

Vous pouvez y arriver en la refinançant à des taux d’intérêt plus bas ou avec des conditions de remboursement plus attractives.

Un indicateur utile, mais attention à ses limites

Toute entreprise qui effectue des investissements massifs doit calculer le ROCE pour évaluer leur rentabilité. Les investisseurs s’en servent pour comparer les performances de sociétés d’un même secteur.

Le ROCE peut vous indiquer dans quelle mesure l’équipe de la direction investit bien l’argent qui lui a été confié par les investisseurs et les prêteurs. Il vous montre à quel point le capital immobilisé dans l’entreprise est rentable.

Si vous investissez sur le marché boursier, ce ratio de rentabilité témoigne de la solidité financière de l’entreprise dans laquelle vous souhaitez acheter des actions. Cet indicateur prend en compte les dettes et les capitaux de la société pour prédire sa performance sur le long terme.

Le ROCE ne constitue pas la meilleure métrique pour évaluer la rentabilité d’une entreprise disposant de réserves de liquidités non utilisées. Cette dernière peut avoir un résultat faible même si elle constitue un investissement viable.

Ce n’est pas tout. Le ROCE mesure le rendement par rapport à la valeur comptable des actifs. Vu que les actifs se déprécient avec le temps, cet indicateur augmente même si les flux de trésorerie restent constants. Cela signifie que les entreprises plus anciennes dont les actifs se sont dépréciés auront un ROCE plus élevé que les nouvelles, même si ces dernières sont plus performantes.

C’est aussi une métrique qui peut changer d’une année à une autre. Pour évaluer avec précision la rentabilité d’une entreprise, vous devrez prendre en compte ce ratio sur plusieurs années.

Newsletter

Bonjour à tous, je suis Hugo, rédacteur pour Surf Finance depuis 2021. Depuis quelques années maintenant, je m'intéresse de près au domaine des cryptomonnaies et de la finance.

Retrouvez mes articles à propos des dernières actualités financières, des tendances boursières, des opportunités d'investissement, des cryptomonnaies, et bien d'autres sujets qui touchent à votre portefeuille.

Comprendre le monde de la finance peut parfois être difficile, mais je me ferais un plaisir de simplifier tout ce petit monde dans mes articles.

J'espère que vous trouverez sur Surf Finance toutes les réponses à vos questions. N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des suggestions ou des commentaires, nous serons ravis de vous aider.

Merci de votre visite et à bientôt sur Surf Finance !

Précédent

Binance désormais en danger ? Coinbase et Kraken se frottent les mains !

Suivant

Crypto : Bientôt la fin de toute forme de liberté ?

Derniers articles de Investissement