Secteur automobile : Evalutation de l’action du constructeur chinois NIO face à Tesla, VW et Ford

/
Véhicule électrique NIO ES6
Véhicule électrique chinois NIO modèle ES6 - ©nio.com

Nio est peut-être une entreprise relativement petite cependant les investisseurs sont optimistes quant aux perspectives du constructeur chinois de véhicules électriques.

NIO : Valorisation boursière supérieure à Ford Motor

Le fabricant chinois de véhicules électriques Nio Inc, qui ne vend aucune voiture aux États-Unis, a une capitalisation boursière de 51,3 milliards d’euros. Selon cette mesure, il est plus important que Ford Motor Co. qui a été fondée en 1903.

Classement valorisation constructeurs automobiles 2021
Classement valorisation constructeurs automobiles 2021 – ©surf-finance.com

Cela peut sembler logique en tant qu’investisseur – après tout, Nio est une entreprise innovante qui ne vend que des véhicules électriques. Ford est un constructeur automobile traditionnel qui s’efforce de rattraper son retard et d’effectuer une transition complète vers les véhicules électriques. Les actions de Nio ont plus que triplé l’année dernière, tandis que celles de Ford ont presque doublé après s’être effondrées au cours de la décennie précédente.

Alors, où se situe Nio, qui a publié ses résultats du deuxième trimestre après la clôture de la bourse mercredi, dans une thèse d’investissement ?

Les plus grosses valorisations concernent l’avenir, lorsque les innovateurs dans le domaine des véhicules électriques,  Tesla et Nio, pourront, ou non, devenir aussi importants que les acteurs traditionnels.

Pour l’instant, Ford produit principalement des véhicules à moteur à combustion interne à un rythme près de 35 fois supérieur à celui de Nio pour les véhicules électriques.
Il faut savoir que les constructeurs automobiles traditionnels ne déclarent pas tous leurs ventes unitaires de la même manière. La plupart ne ventilent pas les ventes de véhicules électriques.

Parmi ceux qui le font, les définitions varient. Par exemple, Toyota Motor Corp. a déclaré que les ventes de « véhicules électrifiés » représentaient 26,6 % des ventes totales d’automobiles au cours du deuxième trimestre. Mais cette catégorie comprend :

  • HEV – véhicules électriques hybrides qui ne sont pas rechargeables.
  • PHEV – véhicules électriques rechargeables.
  • BEV – véhicules électriques à batterie.
  • FCEV – véhicules électriques à pile à combustible.

Toyota

Pour Toyota, les véhicules électriques à batterie ne représentaient que 0,2 % des ventes du deuxième trimestre, alors qu’ils représentaient 100 % des ventes de Nio et Tesla. Les ventes de véhicules électriques rechargeables de Toyota ont représenté 1,4 % du total.

Volkswagen

Volkswagen indique que les ventes de véhicules électriques comprennent les véhicules électriques rechargeables, qui représentent 6,7 % des ventes du deuxième trimestre, et les véhicules électriques à batterie, qui représentent 4,4 % des ventes totales. Ces chiffres sont impressionnants : 11,1 % au total.

BMW

Pour BMW, mieux connu sous le nom de BWM Group, la ventilation des livraisons de véhicules électriques pour le deuxième trimestre n’est pas encore disponible, mais pour le premier semestre de 2021, 153 243 véhicules entièrement électriques ou hybrides rechargeables ont été livrés, soit 11,4 % des livraisons totales.

Évaluation par rapport aux estimations des bénéfices

Pour les entreprises en phase de démarrage, les comparaisons des ratios cours/bénéfices peuvent ne pas signifier grand-chose. Ces entreprises se concentrent sur la croissance plutôt que sur les bénéfices. Un exemple de cette situation est celui d’Amazon, qui s’est négociée à un ratio cours/bénéfice élevé pendant des décennies, car elle s’est efforcée de se développer dans de nouveaux secteurs d’activité, au détriment de son résultat net.

Un ratio C/B (Cours/Bénéfices à l’instar du P/E Ratio côté anglophone pour Price-to-Earnings) élevé peut refléter l’enthousiasme des investisseurs pour l’innovation et, dans le cas des véhicules électriques, un consensus politique pour transformer l’industrie. Ainsi, Nio et Tesla se négocient à des ratios C/B beaucoup plus élevés que les constructeurs automobiles traditionnels.

D’un autre côté, un ratio C/B très bas peut témoigner d’un trop grand mépris des investisseurs pour les anciens constructeurs, car ils utilisent leurs flux de trésorerie provenant des ventes massives et continues de véhicules traditionnels pour financer leur développement de VE. Des opportunités peuvent être mises en évidence.

Normalement, un ratio C/B prévisionnel est calculé en divisant le prix de l’action par une estimation consensuelle continue du bénéfice par action pour 12 mois. Cette donnée n’est pas disponible pour toutes les entreprises répertoriées ici, nous utilisons donc les estimations consensuelles du revenu net pour l’année civile 2022.

Évaluation par rapport aux ventes

Les estimations prospectives du rapport entre le prix et les ventes pourraient être plus utiles pour les entreprises en phase de démarrage qui affichent de faibles bénéfices ou des pertes nettes. Mais là encore, les mêmes distorsions s’appliquent : Les investisseurs aiment les fabricants de véhicules électriques purs et durs, mais ils paient peut-être trop cher pour eux si l’on considère que les actions de Nio ont plus que triplé au cours de l’année écoulée, alors que l’action de Tesla a augmenté de 150 %.

Source MarketWatch

Précédent

Le pirate d’un vol de 600 millions de dollars en cryptomonnaies affirme l’avoir fait « pour le fun »

Suivant

Carte bancaire noire : Avantages et tarifs

Derniers articles de Finance