Zefir, la start-up qui achète votre bien immobilier en une semaine

/
bien immobilier maison

La startup lilloise Zefir rachète ses biens directement aux particuliers via des transactions sécurisées et rapides. C’est ce qu’on appelle les ventes immobilières instantanées, et c’est très développé aux États-Unis mais naissant en France. Zefir vient de lever 20 millions d’euros auprès d’investisseurs pour développer son modèle.

Des investisseurs prestigieux pour ce tour de table

En moyenne, il faut 90 à 100 jours pour vendre un bien. Partant de ce constat, Zefir a conçu une plateforme visant à accélérer et simplifier le processus de vente, avec une promesse : fournir aux vendeurs une offre ferme sous 7 jours. C’est avec cette idée en tête que la startup, fondée en 2020 par Rémy Fabre et Louis Lambert, vient de réaliser une série A de 20 millions d’euros. Ce tour de table a été mené par Sequoia Capital (un fonds ayant investi dans Airbnb, Facebook, Google, Apple,…), et les investisseurs historiques qui ont apporté 4 millions d’euros fin 2020.

Nous parlons ici des PDG de Stride, Heartcore, Kima Ventures, Shana Fisher et Cazoo Alex Chesterman. Opendoor et Loft, deux fabricants qui popularisent respectivement le concept de vente instantanée aux États-Unis et au Brésil, entrent également au capital. Le nouveau financement permettra à la jeune pousse parisienne, déjà à Lille, de se développer ce mois-ci dans plus d’une dizaine de villes françaises, dont Nantes et Lyon, et de recruter 150 collaborateurs.

En remplissant un formulaire en ligne pour caractériser le bien, les propriétaires peuvent obtenir une première estimation en quelques minutes. Puis un expert se rend sur place pour affiner le prix et faire une offre ferme. La plateforme est payée via une commission de 6% à 8% et s’occupe ensuite de la revente. Aujourd’hui, elle est active sur la métropole lilloise et en Ile-de-France, et étend cette année sa desserte à 12 villes. Nantes et Lyon viennent d’ouvrir.

Pour accompagner ce développement, la startup, qui emploie actuellement une cinquantaine de personnes, compte embaucher 150 collaborateurs, ingénieurs, data scientists, spécialistes marketing…, visant à atteindre un volume de transactions de 1 milliard d’euros cette année. il a atteint 200 millions d’euros en 2021.

Une licorne naissante ?

Ce service s’adresse à ceux qui sont pressés, à ceux qui changent de vie : divorce, déménagement, arrivée d’un enfant… et l’entreprise touche 6% à 8% de commission d’achat, les commissions sont relativement identiques aux tarifs des agences immobilières.

Toute la question repose sur une juste évaluation des propriétés, c’est pourquoi Zefir est principalement basé dans des villes où les marchés immobiliers sont actifs. “Habituellement, en raison de petits changements de prix (dûe à la saisonnalité), le prix d’achat d’un article est supérieur au prix de revente. Mais nous nous y retrouvons, nos frais de service comprennent la marge d’erreur anticipée”, a déclaré Rémy, cofondateur de la startup.

En d’autres termes, au lieu de perdre de l’argent à la revente, Zefir facture des commissions moindres aux propriétaires. Les deux jeunes entrepreneurs s’intéressent aux biens d’une valeur comprise entre 100 000 et 1 million d’euros, qui seront remis à neuf si nécessaire puis revendus à des particuliers.

Depuis son lancement en 2020, Zefir a été vendu avec succès 200 biens avec une valeur de transaction de 200 millions d’euros. Elle entend se développer, avec un objectif de chiffre de transaction 2022 de 1 milliard d’euros. L’ambition de Zefir, à terme, “être un guichet unique pour tout changement de vie, c’est-à-dire vendre, acheter, souscrire une assurance habitation, obtenir un crédit…”, ajoute l’entrepreneur. Et conformément aux startups proptech, le rendre “aussi fluide et simple que possible depuis votre smartphone ou votre ordinateur”.

Précédent

Inflation record à 7,5% aux Etats-Unis, la plus forte depuis les chocs pétroliers

Suivant

Résultats des banques françaises : que se passe-t-il ?

Derniers articles de Immobilier