Binance introduit une taxe pour burn les jetons Terra Classic (LUNC)

/
terra luna fork

Binance a introduit une taxe sur les frais de transaction des opérations de trading Terra Classic. La taxe de 1,2 % s’effectuera sur les transactions Terra Classic. L’idée est de réduire l’offre totale de la pièce et d’améliorer ses performances de prix sur le marché.

Ajouter une pression déflationniste au jeton

Le PDG de la bourse Binance a proposé une taxe forfaitaire de 1,2 % sur le trading LUNC. En réponse à la communauté, CZ a déclaré qu’il souhaitait mettre en place un bouton “opt-in” (sur l’échange Binance) afin que les utilisateurs de la plateforme puissent choisir de payer des frais de 1,2 % pour leurs transactions.

Une taxe globale de 1,2 % sera appliquée à toutes les transactions sur les LUNC lorsque les traders opt-in auront atteint 50 % du volume total des transactions.

“Les frais seront convertis en LUNC puis envoyés à l’adresse du burn. Le burn est payé à nos frais, pas à ceux des utilisateurs“, a-t-il écrit. “De cette façon, nous pouvons être équitables envers tous les utilisateurs. L’expérience de trading et la liquidité restent les mêmes, et Binance peut toujours contribuer à la diminution de l’offre de LUNC, ce que souhaite la communauté.”

La proposition a divisé la communauté LUNA. En fait, certains soutiennent la décision de CZ d’implémenter un bouton opt-in. D’autres ont interprété la proposition comme une manipulation du marché par des entités centralisées.

Le jeton natif Terra Classic a augmenté de 35 % pour atteindre environ 0,0003 $ après que Binance a annoncé ses plans détaillés pour commencer à brûler les frais de transaction Terra Classic, selon CoinGecko. Malgré les gains d’aujourd’hui, LUNC a baissé de près de 50 % depuis le 8 septembre.

Binance et d’autres bourses de crypto-monnaie sont confrontées à des appels de la communauté Terra Classic appelée “Lunatics” pour commencer à brûler des jetons LUNC après que la blockchain ait apporté des changements majeurs à son économie de jetons la semaine dernière.

Le 20 septembre, Terra Classic a imposé une “burn tax” de 1,2% par transaction visant à réduire l’offre totale de jetons LUNC de 6,9 ​​billions à 20 milliards. En théorie, la taxe a été conçue pour ajouter une pression déflationniste au jeton, mais il a connu une forte baisse au cours de la semaine dernière, alors même que son offre a diminué. Selon TerRarity, environ 1,8 milliard de LUNC ont été brûlés la semaine dernière.

Le nouvel écosystème Terra Luna

L’effondrement de l’écosystème Terra continue d’avoir des répercussions aujourd’hui. L’effondrement de l’écosystème d’actifs numériques d’environ 40 milliards de dollars en mai 2022 pourrait être le plus grand effondrement de l’histoire de la cryptographie.

L’UST, autrefois le plus grand stablecoin algorithmique, et le jeton sœur LUNA, qui était censé stabiliser les prix UST, sont tombés à zéro en une semaine. Avant le crash, l’UST et LUNA figuraient parmi les 10 principales crypto-monnaies.

La Luna Classic (LUNC) est née de ce crash, en remplacement du jeton LUNA. Celui-ci est né de ce que le manager Do Kwon a imaginé pour son plan de relance Luna. En fait, après le crash du réseau Terra, la communauté a approuvé un plan pour relancer le projet.

Terra est alors devenu Terra Classic, et Terraform Labs a lancé une nouvelle blockchain appelée Terra 2.0 qui a supprimé le stablecoin UST. Depuis, de nombreuses personnes confondent l’ancien projet Terra Classic, avec le nouveau, Luna.

Le jeton LUNA de Terra 2.0 a également enregistré des gains à deux chiffres, dépassant les 2,76 $ après des semaines de baisse. La montée en puissance de LUNC et de LUNA survient quelques heures après que le PDG de Terraform Labs, Do Kwon, a été placé sur la notice rouge d’Interpol pour son rôle dans l’effondrement de Terra.

L’entrepreneur sud-coréen a été vu pour la dernière fois le 17 septembre, disant à ses abonnés sur Twitter qu’il n’était “pas en fuite”. Une notice rouge signifie qu’il est désormais un fugitif recherché dans 195 pays.

Précédent

Bourse : les prévisions font chuter le titre Elior de 20%

Suivant

Bourse : les marchés européens en grande difficulté

Derniers articles de Crypto