Immobilier : une étude révèle le délai moyen pour vendre son bien en France

/
immobilier france

Meilleurs Agents a estimé le temps nécessaire à la vente d’un bien, appartements et maisons compris, dans 50 communes françaises. Ils ont également observé les tendances de la demande au cours des deux dernières années.

59 jours en moyenne pour vendre son logement en France

Les spécialistes de l’évaluation immobilière de MeilleursAgents ont collecté des données sur le délai moyen de vente d’un logement dans 50 grandes villes françaises. Ces données peuvent aider la population à savoir à quoi s’attendre lors de la vente de leur maison et si la demande augmente ou diminue. Les données n’incluent pas la banlieue parisienne, que les agents ont étudiée séparément.

MeilleursAgents a étudié la durée de vie de milliers d’annonces immobilières sur le site SeLoger. À partir de ces données, ils ont estimé le délai moyen de vente pour 50 communes françaises qui se situe à environ 59 jours en septembre 2022. Ce chiffre est remarquablement constant sur les deux dernières années, mais il a révélé des différences importantes entre les différentes villes.

Le marché immobilier parisien a récemment été actif en raison du retour des acquéreurs étrangers suite à la crise sanitaire. Il y a eu de nombreuses annonces immobilières mises en ligne ces derniers mois mais la demande reste insuffisante pour absorber l’offre. Conséquence, les délais de vente se sont allongés dans la capitale : il faut désormais 59 jours en moyenne pour vendre un appartement à Paris. C’est légèrement plus long que les 57 jours de 2019, les 47 jours de 2020 et les 57 jours de 2021.

Marseille est la deuxième ville la plus peuplée de France. La ville a vu une baisse spectaculaire des délais de vente des biens immobiliers. En 2020, il fallait en moyenne 73 jours pour vendre un bien marseillais. Désormais, il ne faut en moyenne que 62 jours pour vendre un bien, soit près d’une semaine dans la ville.

Cela est dû à la popularité récente de Marseille en tant que ville attractive avec un coût de la vie inférieur à celui des autres régions métropolitaines. La demande pour l’immobilier marseillais a provoqué une pénurie de logements disponibles et des augmentations de prix qui en ont résulté.

Barbara Castillo Rico, directrice d’études chez Meilleursagents, fait remarquer que la demande qui explose et la pénurie de biens fait exploser les prix de l’immobilier marseillais ont augmenté de 9 % au cours des deux dernières années et ils n’ont probablement pas fini d’augmenter.

Des villes plus attractives que d’autres

Au cours des deux dernières années, les villes moyennes comme Antibes, Pau et Perpignan ont connu une augmentation de leur attractivité en raison des prix moins élevés qu’en métropole notamment. Cela s’est traduit par une réduction des délais de vente, qui a été réduite à 28 jours en moyenne à Perpignan, Pau et Antibes.

Barbara Castillo Rico explique ce phénomène par le nombre de foyers qui quittent les zones métropolitaines pour des villes plus petites avec des prix plus bas. “Suite au Covid, de nombreux ménages à la recherche d’espace ont quitté les métropoles pour s’installer dans des communes à taille humaine, où les prix sont moins élevés que dans les métropoles”, commente Barbara Castillo Rico.

Trois villes de France ont connu une baisse de la demande immobilière au cours des deux dernières années : Nantes, Toulouse et Lyon. Ces municipalités dont les prix des biens sont élevés ont vu la demande se réduire. Par conséquent, les délais de vente ont sensiblement augmenté dans ces villes. Barbara Castillo Rico explique que c’est parce que les biens ont du mal à trouver des acheteurs. De ce fait, les prix dans ces villes devraient se stabiliser dans un proche avenir.

Précédent

Une récession limitée en 2023 ?

Suivant

Crypto : une étude compare la fiscalité des différents pays

Derniers articles de Immobilier