maison en guadeloupe

Immobilier Outre-Mer : Avez-vous déjà pensé à investir là-bas ?

/

Investir dans l’immobilier en Outre-Mer présente de nombreux avantages pour les investisseurs, qu’ils soient métropolitains ou ultramarins. Que ce soit pour générer des revenus locatifs, réaliser des économies d’impôts ou préparer une résidence secondaire, voire principale, l’investissement immobilier en Outre-Mer pourrait facilement vous séduire. Dans cet article, nous aborderons le cadre fiscal de ce type d’investissement, les différentes zones d’investissement, ainsi que les avantages et les inconvénients.

Investir en Outre-Mer : quel cadre fiscal ?

Investir dans l’immobilier à l’étranger permet aux contribuables de bénéficier de réductions d’impôt sur le revenu. La loi Pinel Outre-mer est la principale disposition qui permet aux particuliers de profiter d’avantages fiscaux en investissant dans l’immobilier à l’étranger en 2023. En échange, l’investisseur s’engage à conserver le bien pendant 6, 9 ou 12 ans et à le louer durant cette période comme résidence principale, tout en respectant les plafonds de loyers et de ressources des locataires. Les principaux dispositifs fiscaux pour investir dans les DOM-TOM sont les suivants :

  • Loi Pinel Outre-mer : réduction d’impôt de 21.5%, 26% ou 28.5% du prix du bien sur une durée de 6, 9 ou 12 ans.
  • Loi Girardin : dispositif en faveur des entreprises soumises à l’IS (impôt sur les sociétés).
  • FIP Outre-mer : réduction d’impôt en échange d’un investissement dans un Fonds d’Investissement de Proximité dédié aux PME ultramarines.

Investir dans l’immobilier en Outre-Mer présente des avantages fiscaux importants grâce aux dispositifs Pinel Outre-mer et Girardin mais aussi :

  • Un marché immobilier varié avec des opportunités d’investissement diversifiées.
  • Une demande de logement en constante augmentation, notamment en raison de la croissance démographique dans certaines zones.

Outre-Mer : quelle zone privilégier ?

Les zones d’investissement immobilier en Outre-Mer sont variées. On retrouve notamment : la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane, La Réunion, Mayotte, la Polynésie française, Saint-Pierre-et-Miquelon, Wallis-et-Futuna, Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

Les quatre principales zones d’investissement sont :

  • Zone Pacifique : Tahiti, Nouvelle-Calédonie…
  • Île de la Réunion
  • Antilles : Guadeloupe, Martinique, Saint-Martin…
  • Guyane

Investir dans l’immobilier en Outre-Mer pourrait être une opportunité intéressante. En tenant compte des avantages fiscaux, de la rentabilité locative, du prix d’acquisition et de la fiscalité inhérente au projet, il est possible de réaliser un investissement réussi. Concentrez-vous sur les caractéristiques intrinsèques du projet afin de vous assurer de bénéficier à la fois d’avantages fiscaux et d’une valorisation de son acquisition à long terme.

Newsletter

Après avoir suivi des études pour rejoindre le monde de la finance, j'ai finalement tout abandonné pour monter mon entreprise. J'ai vendu mon entreprise en 2016. Désormais je prends beaucoup de plaisir à accompagner les nouveaux entrants sur les marchés financiers tout en rédigeant quotidiennement sur surf-finance.com.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Précédent

Bitcoin ou Ethereum : lequel a le plus de potentiel ?

Suivant

Expulsé du territoire français, la justice l’assigne à résidence dans la maison qu’il squatte

Derniers articles de Immobilier