jim cramer journaliste cnbc

Jim Cramer : est-il le pire investisseur de l’histoire ?

/

Jim Cramer est une figure emblématique dans le monde de la finance et des médias aux États-Unis, notamment grâce à son rôle d’animateur de l’émission Mad Money. Ce programme télévisé permet aux téléspectateurs d’en apprendre davantage sur les actions et les investissements, tout en profitant de l’énergie communicative de Jim Cramer. Mais qui est vraiment ce personnage haut en couleur ? Comment a-t-il réussi à s’imposer dans le paysage audiovisuel américain ?

Les débuts de Jim Cramer, entre journalisme et investissement boursier

Né en 1955 à Philadelphie, James « Jim » Cramer grandit au sein d’une famille modeste. Il étudie successivement à Springfield Township School et à Harvard College où il décroche un diplôme en gouvernement.

Durant ses années universitaires, Cramer développe un intérêt pour le journalisme, couvrant diverses actualités pour The Harvard Crimson. Après avoir obtenu son diplôme en 1977, il traverse plusieurs expériences professionnelles avant de se consacrer à la finance.

De reporter à trader professionnel

Débutant en tant que correspondant pour le Tallahassee Democrat en Floride, puis comme reporter pour le Los Angeles Herald Examiner, Cramer couvre des affaires criminelles et des enquêtes journalistiques.

Parallèlement à son travail dans la presse écrite, il s’initie au monde de l’investissement boursier en plaçant, avec succès, ses économies sur le marché américain.

De retour à New York après trois ans à Los Angeles, Jim Cramer décide d’étudier le droit à Harvard Law School. Il y obtient un Juris Doctor en 1984, tout en continuant d’exercer en tant que reporter pour The New Republic.

Sa passion pour les investissements boursiers ne tarde pas à le rattraper. Remarqué par le fondateur du hedge fund Goldman Sachs Asset Management, Cramer devient trader professionnel et s’épanouit dans sa nouvelle carrière.

taureau bull run wall street
Jim Cramer : est-il le pire investisseur de l'histoire ?

L’envolée médiatique de Cramer : entre écriture et animation télévisée

En 1996, Jim Cramer fonde sa propre société d’investissement, Cramer & Co, qui deviendra ultérieurement TheStreet.com.

Ce site web dédié aux conseils en investissement boursier lui permet de partager son expertise et d’affiner son style rédactionnel. Désormais reconnu comme l’un des experts les plus influents sur Wall Street, Jim Cramer est sollicité par de nombreux médias, où il fait preuve d’une énergie enthousiasmante et contagieuse.

Participation à diverses émissions télévisées avant Mad Money

Son parcours médiatique commence véritablement lorsque CNBC lui propose d’intégrer l’émission SmartMoney, où il partage ses connaissances et son enthousiasme pour les marchés financiers. Par la suite, Cramer participe régulièrement à diverses émissions de la chaîne, notamment avec Larry Kudlow dans « Kudlow & Cramer ».

Son style unique attire l’attention des producteurs qui lui offrent sa propre émission en 2005 : Mad Money with Jim Cramer.

Mad Money, l’émission phare qui a propulsé Jim Cramer au sommet

Durant près d’une heure du lundi au vendredi, Jim Cramer fait preuve d’un style pour le moins atypique : chroniques enflammées, bruitages excentriques et conseils avisés sont au rendez-vous pour aider les particuliers à mieux comprendre les mécanismes des marchés boursiers.

Malgré quelques controverses, l’émission connaît un succès indéniable, permettant à CNBC d’accroître son audience. Les conseils prodigués par Cramer s’avèrent généralement pertinents, renforçant ainsi sa légitimité en tant qu’expert financier.

L’engagement philanthropique de Jim Cramer

Au-delà de son parcours professionnel remarquable et de sa personnalité haute en couleur, Jim Cramer est également impliqué dans des actions philanthropiques. Il a ainsi créé TheStreet Foundation, une organisation caritative visant à soutenir financièrement des projets éducatifs et des programmes d’aide aux personnes défavorisées.

Newsletter

Après avoir suivi des études pour rejoindre le monde de la finance, j'ai finalement tout abandonné pour monter mon entreprise. J'ai vendu mon entreprise en 2016. Désormais je prends beaucoup de plaisir à accompagner les nouveaux entrants sur les marchés financiers tout en rédigeant quotidiennement sur surf-finance.com.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Précédent

Déclaration d’impôts sur le revenu inexacte pour absence de salaires, que faire ?

Suivant

Coût de la vie : à quoi s’attendre en 2024 ?

Derniers articles de Investissement