Un petit génie empoche 1,1 millions de dollars grâce à l’airdrop d’ApeCoin

/
BAYC - apecoin

Le jeudi 17 mars 2022, Yuga Labs offrait de l’ApeCoin (APE), sa nouvelle crypto monnaie, à toute personne possédant l’un de ses NFT Bored Ape Yacht Club (BAYC). Un petit malin a trouvé un moyen de réclamer l’airdrop en utilisant des NFT qu’il n’avait pas. Il a utilisé le fonctionnement spécifique de l’airdrop pour réaliser son exploit. Cette stratégie lui a permis de récupérer 1,1 million de dollars en ApeCoin.

200 000$ par NFT

L’équipe BAYC a distribué 150 millions de jetons, soit 15 % de l’offre totale d’ApeCoin, aux détenteurs des objets de collection Bored Ape Yacht Club et Mutant Ape Yacht Club. La valeur totale de cette offre de 15 % a dépassé les 800 millions de dollars en seulement quelques jours. Chaque détenteur de BAYC a reçu 10 094 jetons d’une valeur comprise entre 80 000 $ et 200 000 $.

Afin de distribuer cet airdrop ApeCoin, Yuga n’a pas utilisé d’instantanés (snapshot) pour prouver que quelqu’un avait un de ces singes à un moment précis dans le passé. Au lieu de cela, toute personne ayant un Bored Ape pouvait postuler à l’airdrop. Si vous offrez ou prêtez votre primate NFT à quelqu’un et que vous n’avez pas réclamé le jeton, il peut le réclamer pour vous. L’idée était donc de posséder un BAYC… juste assez longtemps pour bénéficier de l’airdrop. Et les sommes sont considérables : l’individu a réussi à remporter l’équivalent de 1,1 million de dollars.

En conséquence, tout ce qu’il fallait faire était de trouver des NFT BAYC dont le propriétaire n’avait pas encore réclamé l’airdrop. Le petit malin n’a eu besoin de posséder ces singes que pendant un court instant, le temps d’obtenir l’airdrop, puis de les rendre.

Les détails du stratagème

Pour cette opération, la personne a d’abord trouvé un coffre-fort (vault) contenant les cinq NFT Bored Ape. Un vault est un type de coffre utilisé pour symboliser un NFT ou un groupe de NFT. La tokenisation consiste à placer un ensemble de NFT dans un coffre-fort pour créer un jeton. Ce jeton peut ensuite être utilisé pour gagner des récompenses ou le vendre.

Le coffre-fort en question contient les Bored Apes #4755, #8167, #9915, #7594 et #8214, correspondant à une valeur de 500 ETH, soit 1,5 million de dollars aux prix actuels. Notre individu en question aurait pu acheter les NFT, mais cela lui aurait coûté très cher. Il a donc décidé de ne pas le faire. Il a utilisé des prêts flash (flash loan), un prêt de crypto-monnaie à faible coût qui a été largement utilisé dans le piratage de Hundred Finance et le protocole Agave plus tôt cette semaine. Cependant, pour pouvoir prétendre à un prêt flash, notre individu a dû utiliser un autre BAYC comme garantie.

Avec le prêt obtenu, il a pu acheter suffisamment de jetons du vault pour utiliser les 5 BAYC afin de bénéficier de l’airdrop, lui permettant de bénéficier de la récompense ApeCoins quintuplée, soit plus de 60 500 jetons. Dans la foulée, ceux-ci ont été vendus pour 1,1 million de dollars sur la plateforme Uniswap (UNI) en ether (ETH). Le particulier revend alors le BAYC en garantie pour pouvoir rembourser le prêt initial, puis empoche son ether.

Que nous l’attribuions à une stratégie d’arbitrage délibérée ou à un exploit lié à l’airdrop, une chose est sûre : les BAYC ont connu une volatilité importante du marché lors de l’airdrop.

Étant donné que Yuga Labs n’a pas pris d’instantanés, n’importe qui a pu acheter des NFT en temps réel pour réclamer l’airdrop. C’est probablement la principale raison pour laquelle les ventes de BAYC ont augmenté si rapidement après l’annonce de l’airdrop. Yuga Labs aurait pu éviter cela si l’airdrop avait pris en compte la durée pendant laquelle une personne possèdait le NFT.

Précédent

Immobilier : la trêve hivernale s’achèvera le 1er avril 2022

Suivant

Les semaines se suivent et se ressemblent en Bourse

Derniers articles de Crypto