486 millions levés : Qonto devient la plus grosse licorne française

licorne française

Mardi, la fintech française, qui se concentre sur les PME et les indépendants, a annoncé un nouveau tour de table de 486 millions d’euros pour une valorisation de 4,4 milliards d’euros. Non seulement la startup est devenue une licorne, mais elle trône en tête de liste des licornes françaises. Tour d’horizon sur cette fintech.

Qonto devient la plus grosse licorne française

Comme le rapportaient le quotidien français d’information économique et financière, Les Echos, au cours du novembre dernier, la néobanque pour TPE-PME Qonto a bouclé une importante levée de fonds fin 2021.

Globalement, la levée de fonds s’est élevée à hauteur de 486 millions d’euros, un record pour les fintechs françaises. La société devance la star des solutions de sécurité pour crypto-monnaie Ledger, qui a levé 312 millions d’euros en juin 2021 pour une valorisation de 1,5 milliard de dollars.

Des sommes colossales

Qonto est valorisé à 4,4 milliards d’euros, près de 5 milliards de dollars. Deux fonds américains montrent la voie : Tiger Global, qui fait aussi partie des investisseurs dans la toute nouvelle licorne Ankorstore et TCV (Airbnb, Facebook, Klarna, Netflix…).

Plusieurs autres nouveaux investisseurs participent à l’opération, comme les français Eurazeo et KKR aux États-Unis. Des investisseurs historiques tels que Valar Ventures (fonds de Peter Thiel), Alven, Tencent et le britannique Hedosophia ont suivi.

Lancée pendant l’année 2017, la société poursuit son incroyable ascension avec « l’ambition de construire la première solution financière tout-en-un pour les PME et les indépendants », a déclaré Qonto dans un communiqué. Pas une banque, la fintech française souhaite simplifier la gestion financière et les frais généraux des professionnels.

Que propose la start-up française Qonto ?

Qonto s’adresse aux indépendants, aux start-ups ainsi qu’aux entreprises. La néo banque professionnelle d’origine française a fait tomber les frontières, se positionnant comme une alternative très intéressante aux banques traditionnelles traditionnelles. Sur un marché très concurrentiel, les services de Qonto ont su faire la différence auprès des investisseurs.

Depuis l’année 2017, Qonto a lancé un service qui s’articule désormais autour de trois comptes bancaires pour les professionnels, ainsi que de trois cartes de débit différentes. Avec ses tarifs attractifs, ses outils comptables et la gestion des adhésions via son application, la fintech profite également de ses avantages à l’étranger et n’est pas en retard sur les services des banques en ligne.

L’entreprise compte actuellement plus de 220 000 clients sur quatre marchés (Allemagne, Espagne, France et Italie) et prévoit d’atteindre 1 million de PME et d’indépendants européens d’ici l’année 2025.

Alexandre Prot, cofondateur et PDG de Qonto, a déclaré : « Cette nouvelle levée de fonds est une opportunité unique pour nous de développer encore notre hyper croissance en investissant dans notre produit, notre service client et notre capacité à attirer de nouveaux talents”. La finctech espère également multiplier ses effectifs par 4 pour atteindre 2000 employés en 2025.

Néobanque ou banque en ligne : que privilégier pour son entreprise ?

Néobanque, banque en ligne ou banque traditionnelle ? Il n’est pas toujours facile de savoir à qui se fier et quelle stratégie adopter quand on souhaite ouvrir un compte pour start up et lancer enfin son activité. Pour pouvoir faire les bons choix, il convient avant tout de se renseigner sur les différences entre ces trois types de banques :

  • Les banques traditionnelles : ces banques sont les plus répandues. Elles sont représentées par des agences qui ont pignon sur rue.
  • La banque en ligne : il s’agit d’une banque adossée à une banque traditionnelle. Il s’agit de filiales, s’appuyant sur une structure existante.
  • La néobanque : elle est entièrement dématérialisée et n’est qu’un établissement ayant obtenu une licence bancaire. L’accès proposé est 100 % numérique.

Le choix entre ces trois types de banque se fait en fonction de l’activité de l’entreprise et des besoins recherchés. La banque traditionnelle est idéale pour tous ceux qui ont besoin de parler régulièrement à leur conseiller bancaire ou qui souhaitent négocier quelques prêts. Point négatif, les frais liés à l’ouverture et à la tenue de compte sont particulièrement élevés.

Les néobanques, telles que Qonto, ne sont disponibles qu’en ligne. À ce titre, le contact humain n’est donc pas possible et certaines fonctionnalités, telles que le dépôt d’espèces, ne sont pas disponibles. En contrepartie, les clients peuvent cependant obtenir, à tout moment de la journée, des informations grâce au système de chat et bénéficier de tarifs très avantageux. Les banques en ligne peuvent quant à elle former un bon compromis entre les deux, mais sont plus longues à l’ouverture d’un compte que les néobanques.

Qui sont les autres licornes tricolores ?

Dans l’ensemble, l’année 2021 a été une année très réussie pour les entreprises technologiques françaises, cela se traduit avec le nombre de licornes qui est en plein essor. La France compte, depuis hier avec Ankorstore, 24 startups valorisées à plus d’un milliard de dollars.

En peu de temps, la France a créé un véritable troupeau de licornes. De nombreuses startups françaises ont fait sensation dans le cercle très fermé des entreprises privées valorisées à plus d’un milliard de dollars (environ 840 millions d’euros).

Ces dernières sont généralement issues des plusieurs filières telles que les domaines technologiques, numériques, en ligne, financiers ou encore du commerce électronique.

En somme, la France, avec seulement trois licornes pendant l’année 2017, est loin derrière ses voisins européens. Cependant, la société les rattrape lentement mais sûrement. Parmi les licornes françaises les plus populaires, on retrouve par exemple Back Market, Alan, Contentsquare, ManoMano ou encore Voodoo.

Précédent

Crowdfunding immobilier : près d’un milliard d’euros investis en 2021

Suivant

L’avance des réductions et crédits d’impôt, bientôt versée à des millions de Français

Derniers articles de News