Swift et Chainlink : un partenariat pour le développement de la blockchain

/
swift blockchain

Le pont entre les monnaies numériques des banques centrales (MNBC), les nouvelles applications cryptographiques et la blockchain révolutionne la manière dont les paiements seront effectués à l’avenir. Même le système Swift cherchent à connecter de nouvelles technologies pour fournir de nouveaux services, mais surtout pour ne pas disparaître.

Réunir finance traditionnelle et blockchain

Le système financier traditionnel des années 1980 a fait un grand pas en avant pour les échanges de devises, avec Chainlink comme partenaire. Voyant ses concurrents entrer sur le créneau de la blockchain, l’infrastructure financière mondiale Swift ne veut pas rester à l’écart du phénomène.

Au cours des derniers mois, la banque américaine JPMorgan Chase a formé plusieurs partenariats dans l’espace blockchain visant à moderniser ses infrastructures de paiement. De même, Mastercard, l’un des géants des paiements, investit massivement dans l’infrastructure de la blockchain.

Lors d’une conférence à New York ce mercredi, le co-fondateur de Chainlink (LINK) Sergey Nazarov et le directeur de la stratégie SWIFT Jonathan Ehrenfeld Solé ont dévoilé un projet basé sur la preuve de concept (proof of concept).

Le système de messagerie interbancaire suisse utilisera le protocole d’interopérabilité inter-chaînes (CCIP) de Chainlink pour permettre le transfert d’actifs numériques sur plusieurs blockchain. Chainlink est le réseau oracle le plus important de l’écosystème, il permet de relier les données du monde physique à la blockchain.

Par cette alliance, c’est un ancien géant financier allié au monde de la crypto. Swift fêtera bientôt son 50e anniversaire et connecte 11 000 banques dans presque tous les pays du monde. Le groupe gère des milliards de transactions chaque jour.

De son côté, Chainlink est un spécialiste de l’interopérabilité, ce qui signifie que l’entreprise est capable d’effectuer des opérations et des transferts sur presque toutes les blockchains existantes. C’est un peu comme le Swift de la blockchain.

Autrement dit, si les deux acteurs devaient se rencontrer. L’alliance permettra en outre à Swift de se connecter à pratiquement n’importe quelle blockchain pour permettre aux acteurs financiers traditionnels d’accéder aux ressources de la blockchain sur un seul réseau.

L’interopérabilité : un enjeu majeur à l’avenir

Selon Sergey Nazarov, cette collaboration contribuera à terme à accélérer l’adoption de la technologie des registres distribués (DLT) blockchain sur les marchés des capitaux ainsi que dans la finance traditionnelle en général.

Cependant, l’intérêt de SWIFT pour la blockchain n’est pas nouveau : en mai dernier, le réseau s’est associé au cabinet de conseil français Capgemini pour tester les paiements dans une monnaie numérique de banque centrale (MNBC).

Jonathan Ehrenfeld Solé a déclaré après avoir annoncé que “les investisseurs institutionnels ont un intérêt indéniable pour les actifs numériques”, ils veulent accéder à toutes les crypto-monnaies sur une “plate-forme unique”.

Pour les institutions financières, ce sera un moyen de connecter tous les actifs numériques à l’aide d’un seul système existant, ce qui simplifie grandement les choses.

De son côté, la crypto-monnaie LINK de Chainlink n’a pas vu son cours augmenter après l’annonce. Cependant, il se classe toujours au 23e rang du classement de la capitalisation boursière de la crypto-monnaie et son prix actuel est de 7,75 $.

L’information est d’autant plus surprenante que le marché était au vert, avec Bitcoin (BTC) en hausse de 2,7% en 24h, tandis qu’Ethereum (ETH) est en hausse de 3,4% sur la même période.

L’interopérabilité est un enjeu majeur des années à venir afin de créer un cadre efficace et ergonomique pour l’ensemble des acteurs financiers. Passer d’une blockchain à l’autre, passer des systèmes traditionnels à la crypto, gérer le MNBC et l’arrivée des actifs tokenisés, de nombreux défis attendent les acteurs du monde financier comme Swift ou Mastercard. Apparemment, Swift a décidé de prendre les devants.

Précédent

Crypto : réglementation MiCA adoptée par le Conseil Européen

Suivant

Aide financière d’AirBnB pour la rénovation des logements des utilisateurs

Derniers articles de Crypto